accueil-mdg1.gif (1380 octets)

Lieux de déportation

Cette liste est incomplète et peuvent comporter des inexactitudes. Les personnes pouvant relever des erreurs ou donner des informations complémentaires sont invitées à le faire savoir. Contact de l'administrateur du site

Ed: 04/11/2017

camps-nazis-200.jpg (41196 octets)  

Plan du site- Liste des lieux

Vidéos sur Youtube

Les camps Dachau Buchenwald Neuengamme Mauthausen
Bergen-Belsen Dora Ebensee Natzweiler Wobbelin
       
Ravensbruck Auschwitz Le massacre de Gardelegen    



A

Liste des camps avec documents (A)

Aachen (Aix-la-Chapelle) (Aac)

Prison pour hommes et femmes. Premier lieu de déportation des femmes françaises «NN», en attente du jugement à Cologne.

7 femmes arrêtées en Ille-et-Vilaine ont été internées dans cette prison.

Aichach (Aic). Prison située dans la région de Munich. Un transport de femmes, comprenant beaucoup de Françaises, y est arrivé le 22 janvier 1945 en provenance de la prison de Jauer, évacuée. Elles sont libérées le 29 avril 1945.

Marthe Bourdais arrêtée en Ille-et-Vilaine a été internée dans cette prison.

Abterode, Abteroda ou « Anton » (Abt)
Kommando du KL Buchenwald situé à 40 km au nord-ouest d’Eisenach en Thuringe est créé en octobre 1944 pour accueillir, dans une ancienne mine de potasse, une usine BMW, fabriquant des pièces de moteurs d’avions. Un Kommando de femmes ouvre également, fabriquant des explosifs. Le site est évacué en mars-avril 1945, principalement vers Buchenwald (212 hommes). L’effectif y est de 230 hommes et 250 femmes au 31 janvier 1945, dont quelques Français.

Allach (All) Kommando du KL Dachau
Ce très important Kommando du KL Dachau fait travailler les détenus à différents projets et productions : d’abord pour une manufacture de porcelaine, ensuite pour la firme BMW, enfin pour différents chantiers de l’organisation Todt. Il compte jusqu’à 3 850 détenus. Il est situé près de Dachau et est crée le 17 mai 1944.

14 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été déportés dans ce kommando dont Kléber SOEUR, Marcel LE BAYON, Pierre MOUREAUX...

Témoignage: Marcel G. Rivière, matricule 73 945, futur rédacteur en chef du Progrès de Lyon

« La population du camp d'Allach, prévu pour 3 500 détenus, devait atteindre en mars 1945, 14 000 détenus... Comme ailleurs, on était à Allach un mort civil. Retranché du monde. Sans nouvelles des siens, sans colis. Un matricule... Dès le lendemain de leur arrivée les nouveaux « pensionnaires » étaient rassemblés sur l'une des places du camp. Là, ils étaient interrogés sur leurs spécialités et antécédents professionnels et offerts, presqu'à l'encan, au choix des délégués de différentes entreprises convoqués pour la circonstance... C'est de ce « marché aux esclaves » que dépendait généralement l'affectation du détenu dans un kommando, et par conséquent sa vie ou sa mort... ainsi, épouvantables étaient les kommandos dits « des terrasses » auxquels, pour le compte d'une entreprise de travaux publics, l'entreprise Dicker Hoff, étaient affectés un grand nombre de détenus d'Allach. On y mourrait vite, épuisé par le charroi en une ronde infernale de sacs de ciment, vaincu par le froid, par la faim (2 litres de soupe claire et 200 grammes de pain par jour), assommé de coups ou victime d'accidents... Moins redoutables étaient les kommandos d'usines... »

« Nous sommes en février 1945... L'hiver est particulièrement rigoureux en Bavière... Une bise aigre souffle sur le camp, hurlant dans la forêt de sapin que nous traversons pour nous rendre à l'usine BMW, cortège de spectres, qu'encadrent des hommes en armes et de chiens diaboliques...Le froid est collé à notre peau... Collé à la peau comme, depuis des mois, la faim collée au ventre... Et cet appel qui, ce matin, a duré une longue heure... Un bref commandement nous arrache à nos pensées. Nous sommes devant les lourdes portes d'un bâtiment de l'usine BMW... Les hommes de l'équipe descendante se forment en colonne pour le retour au camp... Notre colonne de dénoue... Nous abandonnons le bras du voisin... Chacun de nous redevient... »

Altenhammmer (Alth)  Kommando du KL Flossenbürg

Ce Kommando, situé dans un village à proximité du camp principal, est constitué d’un atelier de montage d’avions

Messerschmidt (les carlingues sont fabriquées dans le camp principal), d’une carrière connue sous le nom de Stich,

et d’un centre de recherches sur les armes nouvelles.


Amersfoort (Amer)  Kommando du KL Vught Kommando du KL Vught, en Hollande.


Amstetten (Am)  Kommando de Mauthausen
Kommando créé le 23 mars 1945 pour déblayer la gare bombardée de cet important nœud ferroviaire à l’est de Linz. 1 500 détenus y travaillent.
Jean AVONDES arrêté en Ille-et-Vilaine a été déporté dans ce kommando.

Anrath ( An) prison  (Frauenzuchthaus) :Prison d’application de peine de travaux forcés pour des femmes «NN» et prison de passage pour les femmes non «NN», située dans la Ruhr.

Artern (Art) Kommando des KL Buchenwald-Dora
Ce Kommando, situé près de Sangerhausen, est installé en novembre 1944 pour recevoir le Kommando de Dernau qui vient d’être évacué. Il reprend la production de matériels électriques destinés aux V1.

Asbach-Bäumenheim (Asb)

Kommando du KL Dachau Ce Kommando, situé près de Donauwörth en Bavière, travaille pour l’entreprise Messerschmitt-Bäumenheim.

Aschersleben (Asc) ou « Maus » Kommando du KL Buchenwald
Ce Kommando est installé dans la banlieue d’Aschersleben, à 55 km au sud-ouest de Magdeburg. A partir du 28 juillet 1944, les détenus hommes travaillent pour la firme Junkers et fabriquent des moteurs d’avions. Les détenues femmes arrivent, elles, le 23 janvier 1945. On compte 450 hommes fin janvier 1945 et 500 femmes au 22 mars. L’évacuation se déroule du 12 avril au 8 mai 1945 vers Torgau et les Sudètes.

Georges BACON, arrêté en Ille-et-Vilaine, a été déporté dans ce kommando.

Document:
Le camp est dirigé par le SS Radde, un colosse de 2 mètres ; un meister se nomme Arndt. Le réfectoire, les douches et les toilettes sont aménagés au rez de chaussée d’un ancien entrepôt. Le Revier et les châlits sont au 1er étage. Le hall de travail étant contigu, le bruit des marteaux à riveter, qui fonctionnent nuit et jour, rend impossible le repos. Les détenus sont répartis en 3 équipes de travail. Deux équipes travaillent 12 heures en alternance. La 3ème, celle des « punis », travaille de 18h à 6h et parfois jusqu’à la soupe de midi ; à 16h30 ils repartent au travail.

Au début, chaque détenu reçoit 1/6 de boule de pain avec un litre de soupe épaisse, de la margarine, du fromage blanc ou de la confiture. Avec l’arrivée des renforts, les rations diminuent à 1/16 de boule.

La vie au camp est très dure car les sabotages sont nombreux. Les séances de garde-à-vous sont longues, comme celles de « sport » et de « plat-ventre » dans la neige, mains sur la nuque.

Un petit groupe d’action, dirigé par René Schmitt, est mis en place par des détenus venant de Buchenwald, pour aider les Français à s’affranchir de la domination des Allemands, Polonais, Ukrainiens qui détiennent les postes clés.

 Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos)

L'île anglo-normande d’Aurigny (Auri)
En juin 1940, alors que les troupes allemandes sont en Normandie, dans le Cotentin, les Britanniques évacuent les îles anglo-normandes, dont celle d’Aurigny. Les Allemands débarquent le 2 juillet. Ils y installent ensuite quatre camps principaux, pour les besoins du « Mur de l’Atlantique ». L’un d’entre eux est en fait une Baubrigade, rattachés arrêtés par mesures de persécution, qui sont, dans la terminologie nazie, des « demi-juifs », « conjoints d’aryennes ». Se reporter à la présentation des départs vers l’île d’Aurigny (1ère partie du Livre-Mémorial, et partie concernant les arrestations de persécution), ainsi qu’à l’introduction de l’ouvrage.

Ausburg (Aug). Prison située dans l’ouest de la Bavière.

2 femmes (GALLAIS (Andrée et Huguette) et 2 hommes, arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été internés dans cette prison.

Auschwitz (Au)  Dossier

100 prisonniers  pour raison raciale et 35 pour répression, arrêtés en Ille-et-Vilaine, sont passés par ce camp .

B

Liste des camps avec documents (B C)

Bad Godesberg (BGg) Kommando du KL Buchenwald

L’hôtel Dreesen, hôtel de prestige datant du XIXème siècle, situé au sud de Bonn à Bad Godesberg au bord du Rhin,

est érigé en Kommando le 13 mai 1944. Il accueille notamment des officiers supérieurs français, déportés comme

« personnalités otages » après le débarquement de Normandie. Il est évacué le 29 mars 1945.



Bad Salzungen
(BS)  Kommando du KL Buchenwald
Deux sites voient le jour à 30 km au sud d’Eisenach en janvier 1945, l’un dans les limites de la commune de Frauensee, à Springen, l’autre à Leimbach. Dans le premier, les détenus doivent construire quatre halls d’usine
souterraine dans lesquels est prévue la production d’avions et de V2. Dans le second, ils construisent une usine BMW de moteurs d’avion. Les deux sites sont évacués le 6 avril 1945 vers Buchenwald, 500 et 385 détenus. Au total, près de 1 000 dé´ tenus se trouvent sur ces deux sites au 31 janvier 1945.

Bamberg (Bam) -Prison située au nord de Nuremberg.

Joseph CARRE arrêté en Ille-et-Vilaine a été interné dans cette prison.

Barth (Ba) Kommando du KL Ravensbrück
Ce Kommando d’hommes et de femmes travaille pour l’usine d’avions Heinkel. Il est situé dans l’ouest de la Poméranie.

 

3e SS Baubrigade «So¨st-Bad Sassendorf »B3S
Kommando des KL Neuengamme-Dora-Mauthausen
Créée en février 1945 pour effectuer des travaux de déblaiement et de constructions ferroviaires dans la Ruhr, cette Baubrigade est rattachée successivement en mars 1945 au camp de Dora et au Kommando Ebensee dépendant de Mauthausen.

Bautzen (Bau)
Prison située à l’est de Dresde. Reçoit les hommes et les femmes «NN» condamnés à une peine de prison simple.
L’évacuation a lieu en février 1945, les hommes vers Untermassfeld et les femmes vers Gommern.

Adèle Courtillon et Marie-Josèphe Dielenseger, arrêtées en Ille-et-Vilaine, ont été internées dans cette prison

Bayreuth  (Bay)
Kommando du KL Flossenbürg Ce petit Kommando travaille pour l’Institut de recherche en sciences physiques installé dans une filature de coton.
Prison (Strafgefängnis) de prévention et d’application de peine, notamment pour les «NN» du Nord-Pas-de-Calais, située au nord de Nuremberg.

Helmstedt-Beendorf (Bee) Kommando du KL Neuengamme
On retrouve deux Kommandos sur ce site, un d’hommes et un de femmes. Créés respectivement en mars et en août 1944, ils font travailler les détenus à la construction d’usines souterraines dans les anciens puits de mines « Bartensleben » et « Marie ».

Madeleine Theffo et Lucienne Lecomte arrêtées en Ille-et-Vilaine, ont été internées dans ce kommando.

 Madeleine Teffo, arrêtée en Ille-et-Vilaine, a été internée dans cette prison

Belzig (Bel) Kommando du KL Ravensbrück. Ce Kommando travaille pour une briqueterie. Il est situé à 30 km au sud de Brandenburg.

Bernau (Brn) Prison située près de Berlin.

Ce Kommando, comme celui de Brême-Schützenhof, travaille pour les chantiers navals de la ville depuis septembre 1944. Près de 1000 détenus y passent.

Bebra (Beb). Prison Située entre Fulda et Kassel en Hesse.

Helmstedt-Beendorf (Bee)- Kommando du KL Neuengamme

On retrouve deux kommandos sur ce site, un d’hommes et un de femmes. Créés respectivement en mars et en août 1944, ils font travailler les détenus à la construction d’usines souterraines dans les anciens puits de mines « Bartensleben » et « Marie ».

 Madeleine Teffo et Lucienne Lecomte, arrêtées en Ille-et-Vilaine, ont été internées dans cette prison.

Bendorf (Be) Situé au nord de Coblence.

Bergen-Belsenetoil6.gif (599 octets)

Sur 41 personnes arrêtées en Ille-et-Vilaine  et déportées dans ce camp, 14 sont revenues

Berlin (Ber). Il existe plusieurs prisons dans la capitale du Reich : cette abréviation fait référence à l’ensemble, dont celles de Tegel, Moabit, Spandau, Grosshamburgerstrasse ou Alexanderplatz

3 femmes et 4 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans ces prisons de Berlin dont Marcel Gerbohay.

Berlstedt (Blt). Kommando du KL Buchenwald
Les détenus de ce Kommando, datant de novembre 1938, sont employés par la DEST, entreprise de la SS, à des travaux de carrière, de briqueterie, de céramique, et de construction d’un quai de gare à Neumark. Situé à  9 km au nord-ouest de Buchenwald, ce Kommando est évacué le 4 avril 1945 vers Buchenwald. 200 hommes s’y trouvent au 31 janvier 1945.

Bernau (Brn). Prison située près de Berlin.

Gustave Lebret et Lucien Lecoq arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison.

Bitterfeld (Bit). Situé au nord de Leipzig.

Börgermoor (BM): Camp situé en Hollande.

Bochun (Bo) Prison située dans la Ruhr. C’est notamment une prison de prévention pour les «NN» belges et français du Nord-Pas-de-Calais devant être jugés à Essen, et un lieu d’application de peine de prison simple avec un secteur particulier pour les jeunes détenus.

Brandenburg-Görden (BG)

Prison d’application des peines de travaux forcés à l’ouest de Berlin. C’est aussi le lieu d’aboutissement de l’évacuation de la prison de Wolfenbüttel.

3 hommes, dont Jean Béchu, Jean Benevent et Joseph Jacquart,  arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison.

Braunschweig (Brunswick-Büssing-Nag ) (Bra) :

Kommando du KL Neuengamme. Ce kommando est créé en juin 1944 pour travailler pour les entreprises Büssing de construction d’automobiles. Près de 1 800 détenus y travaillent.

Bernard Lesage arrêté en Ille-et-Vilaine a été interné dans ce kommando.

Brandenburg (Bdg) Kommando du KL Sachsenhausen Ce petit Kommando est mentionné pour la première fois en mai 1941.
Prison Située à Brandenburg à l’ouest de Berlin.

4 femmes et 3 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison

Brauweiler Brau  Ancienne abbaye bénédictine, près de Cologne, transformée en prison.

Bremen (Bre) (Brême)
Kommando du KL Neuengamme. Il y a plusieurs Kommandos à Brême: cette abréviation est utilisée dans les cas où l’on ne sait pas quel est précisément le Kommando concerné.

 7 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été déportés dans ce kommando.

Brême-Blumenthal (Blu) - Kommando du KL Neuengamme

Ce Kommando, comme celui de Brême-Schützenhof, travaille pour les chantiers navals de la ville depuis septembre 1944. Près de 1000 détenus y passent.

Pierre Martin, arrêté en Ille-et-Vilaine a été déporté dans ce kommando.

Breslau (Br)   Prison.  En polonais : Wroclaw.

Capitale de la Silésie où siège le tribunal chargé des affaires «NN» venant de France. Il y a aussi deux prisons de prévention et d’exécution de peine : Freiburgstrasse et Kletschkaustrasse.

9 femmes et 12 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison dont Marie et Pacal Lafaye, Guy Faisant, Andrée Gallais et sa fille Huguette...

Lien externe

breslau.jpg (14454 octets)

Brieg (Brg ). Brzeg en polonais. Prison située près de Breslau, en Silésie. Elle a notamment reçu des déportés «NN» devant être jugés au tribunal de Breslau.

5 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison dont André et Paul AUDRIN.

Bruchsal (Bru)- Prison située en Pays de Bade près de Karlsruhe. Des passeurs de prisonniers de guerre, quelques réfractaires et les habitants de Petite-Rosselle arrêtés le 10 janvier 1945 sont détenus à Bruchsal.

Joseph Carré et Pierre Chalopin, arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans cette prison.

Brüx (Brüx). Prison située en Tchécoslovaquie.

Bruxelles (Bxl) La prison Saint-Gilles dépend du Commandement militaire de Bruxelles. C’est le lieu principal de départ vers le Reich des personnes déportées de la zone rattachée (Nord-Pas-de-Calais), en particulier celles condamnées par un tribunal militaire et celles soumises à la procédure « Nacht und Nebel ». La prison est libérée le 3 septembre 1944 par les troupes britanniques

 

Buchenwald

153 prisonniers, arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été déportés dans ce camp.

 

Bützow (Bue). Prison située au sud de Rostock dans le Mecklembourg. Elle accueille notamment des femmes «NN» condamnées à une peine de prison simple.

Butzbach (Butz).  Prison située au nord de Francfort-sur-le-Main.

C

Celle (Cel)  Bombardement d’un convoi d’évacuation. Prison située au nord-est de Hanovre

Chemnitz (Ch). Etabli en automne 1944 où 500 femmes arrivent entre les mois de janvier et mars 1945. Ville de Saxe. Camp de travailleurs civils.

Coswig (Cos): Prison et camp de travail forcé situés au nord de Dresde ou à l’est de Dessau.

Cottbus (Cot) prison (Frauenzuchthaus)

Prison située au nord de Dresde. Elle a notamment été le lieu d’application des peines de travaux forcés pour les femmes «NN» et aussi un lieu de transit vers Ravensbrück.

3 femmes (GALLAIS (Andrée et Huguette) et Louise Pitois, arrêtées en Ille-et-Vilaine ont été internées dans cette prison.

Creussen (Cr) (Zivilarbeiterlager) Situé au sud de Bayreuth.

Cuneo Cun  Prison située en Italie (Piémont).

 

D

Danzig (Dan) :Prison et camp de travailleurs civils situés en Prusse occidentale.

Dautmergen (Dau)  Kommando du KL Natzweiler

Kommando situé près de Balingen dans le sud du Wurtemberg. Le 19 août 1944, un groupe de 15 détenus est arrivé à Dautmergen venant du KL Sachsenhausen pour assurer l’administration interne du camp. Le 23 août 1944, 2 000 détenus sont arrivés du KL Auschwitz, en septembre 400 de celui de Dachau, et en octobre 1 000 du KL Stutthof. Le maximum de 3 000 détenus est atteint en octobre 1944. Tous devaient être affectés à la construction des usines « Wüste » projetées dans les environs. Ils sont installés dans des baraques en bois dans un pré entre Schömberg et Dautmergen. Les survivants, d’un camp où la mortalité est très forte, sont évacués vers Dachau, les plus faibles en train. Une colonne de marche quitte Dautmergen le 18 avril 1945 et ils sont un peu plus de 650 à arriver à Dachau

Dachau etoil6.gif (599 octets)

Darmstadt (Darm) Kommando des KL Natzweiler-Sachsenhausen

Ville située entre Francfort et Mannheim. Industrie de guerre. Ce Kommando n’a qu’une existence éphémère. Le 31 août 1944 y sont arrivés 12 détenus du KL Sachsenhausen et plus tard probablement encore une vingtaine d’autres détenus. Ils logent à Darmstadt dans la fabrique, où ils travaillent pour la firme Hans Heymann (production de pièces pour V2). Le 5 septembre un des détenus est transféré à Dachau. Dans la nuit du 11 au 12 septembre, le bombardement de Darmstadt provoque le déplacement du Kommando à Bensheim.

Louis Cloteaux arrêté en Ille-et-Vilaine a été dans ce kommando.

Darmstadt (Darm) autre type de camp (Arbeitserziehungslager)

Ville située au sud de Francfort. Prison de la Gestapo. Kommando de Natzweiler à partir du 31 août 1944, puis Kommando de Sachsenhausen (Baubrigade 9) à partir de février 1945.

Dieburg-Rodgau ou Rollwald ou Nieder-Roden (DR)
 (Strafgefangenenlager) Ce camp disciplinaire situé au sud de Francfort-sur-le-Main a été  créé dès  le 21 avril 1938.

10 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été internés dans ce camp.

Dernau ou« Gollnow » (Der)
Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando porte aussi le nom de code « Rebstock » (cep de vigne), car il est situé dans une région de vignobles entre Cologne et Coblence, à 30 km au sud de Bonn. Il s’agit d’aménager des véhicules spéciaux pour le transport des fusées V2. L’usine souterraine, équipée de machines-outils, se trouve dans un ancien tunnel ferroviaire désaffecté. A la fin de novembre 1944, l’usine est transféré à Artern, avec pour code « Adorf », et rattaché à Dora.

Dessau (Des) Kommando du KL Buchenwald
Deux Kommandos sont installés dans cette ville. Le premier est ouvert fin juillet 1944 dans les usines d’avions « Junkers und Motorwerke AG» et « Flugzeug Strammwerk Dessau ». Il est fermé en novembre 1944. Le second Kommando est créé le 26 octobre 1944 au sein de l’usine de wagons DWF. En janvier, il compte déjà près de 350 détenus. Après les bombardements de la ville du début du mois de mars 1945, les détenus doivent déblayer les décombres. Le Kommando est évacué le 11 avril 1945 par péniche vers les Sudètes.

Denise Lemoine arrêtée en Ille-et-Vilaine a été dans ce Kommando.

Dieburg-Rodgau (DR) ou Rollwald ou Nieder-Roden. Ce camp disciplinaire situé au sud de Francfort-sur-le-Main a été créé dès le 21 avril 1938. Témoignage sur ce camp

5 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans de Kommando.

Diez / Lahn (Dz )
Prison située près de Coblence. C’est une prison d’application des peines de prison simple pour des Français condamnés en France et c’est aussi une prison de prévention pour les hommes «NN» venant d’Hinzert et devant être jugés au tribunal de Cologne

Dora

13 hommes sur 41 arrêtés en Ille-et-Vilaine, sont rentrés vivants de ce camp.

Dortmund  Prison de prévention et aussi d’exécution des peines de mort pour les «NN

 Kommando du KL Buchenwald :Dans la Ruhr, ce Kommando de femmes est ouvert en octobre 1944 pour fabriquer des munitions pour la firme Hörder. Plus de 745 détenues s’y trouvent au 31 janvier 1945. Il est évacué en mars 1945 vers Bergen-Belsen.

Drütte-Salzgitter (Dr) Kommando du KL Neuengamme

Ouvert dès octobre 1942, ce Kommando installé près de Salzgitter au sud de Brunswick travaille pour les usines
H. Göring à la production d’obus et de bombes. Il fait travailler, en tout, près de 3 000 détenus.

Edmond Laillet et Albert Valet, arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans de Kommando.

Photo Document Wikipedia (version allemande) (Version française)

 

Düsseldorf (Dü) La prison de Düsseldorf a été notamment le lieu de déportation et de jugement des personnes arrêtées en France dans le cadre de l’affaire Porto. C’est aussi un lieu d’application des peines de prison simple.

E

Ebensee Kommando du KL Mauthausen

Le village d’Ebensee est situé sur le lac Traunsee, entouré de grands massifs montagneux. Implanté le 18 novembre 1943, le camp qui y est installé fonctionne pour la création d’usines souterraines creusées dans la montagne devant produire de l’essence synthétique et des armes secrètes. Le projet reçoit comme nom de code « Zement ». 14 tunnels sont engagés, et 10 000 détenus travaillent au camp à la fin de l’année 1944. Le 6 mai 1945, date de sa libération, il compte même plus de 16 000 personnes, venues de différents camps évacués devant l’avance alliée.

17 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans ce Kommando.

Lien externe1  Lien externe 2

Ebrach Ebr - Prison de prévention et d’application des peines de prison pour les «NN» du Nord-Pas-de-Calais. Fin 1944 et début 1945, les détenus «NN» de cette prison sont remis à la Gestapo et transférés au KL Flossenbürg

Eger (Eg). Prison située à l’ouest de la République tchèque (Cheb).

Eisenach ou «Emma» (Eis)
Kommando du KL Buchenwald, situé à Dürrerhof, sur la commune de Hötzelsroda, près d’Eisenach, ce Kommando est ouvert vers le mois de mars 1944 et évacué en février 1945. Les détenus travaillent à la construction de moteurs d’avions pour BMW. 390 détenus s’y trouvent au 31 janvier 1945. Le Kommando est évacué vers Buchenwald.

Eisenberg  (Ebg)  Jezeří

Le château d’Eisenberg est officiellement un Kommando du KL Flossenbürg créé en juin 1943. Il est situé dans
l’ancienne Tchécoslovaquie et est chargé de recevoir des « personnalités-otages »

Ellrich (El) Kommando des KL Buchenwald-Dora
Ce Kommando, de pendant du camp de Dora, est constitué de bâtiments abandonnés d’une fabrique, avec un vaste terrain en friche, au sud de la ligne de chemin de fer de Herzberg à Nordhausen, à hauteur de la gare de la petite ville d’Ellrich. Entre mai et septembre 1944, on évacue vers Ellrich des milliers de détenus pour travailler sur des chantiers dépendants du « Sonderstab Kammler », qu’il s’agisse du creusement de galeries souterraines ou de tous les travaux de génie civil en surface. Témoignage d'Albert CHAURÉ.

7 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans ce Kommando.

Ellwangen (Elg) autre type de camp (Zivilarbeiterlager) Camp de travailleurs civils situé entre Stuttgart et Nüremberg.

Erfurt (Erf) : Ville de Thuringe. Prison et camp de rééducation pour le travail.

Erlangen (Erl). Prison située au nord de Nuremberg.

Erzingen  (Erz) Kommando du KL Natzweiler

Situé près de Balingen, ce Kommando extérieur a existé à partir du 1er mars 1944. Les premiers détenus sont arrivés des camps annexes des environs ainsi que, en grande partie, du camp principal. L’administration interne du camp d’Erzingen a longtemps pu être assumé entièrement par des Français. L’effectif est de 100 au début ; il est porté ensuite à 300, puis ramené à 200 pour finalement se fixer autour de 250. Différentes nationalités sont représentées (Français, Belges, Allemands, Luxembourgeois, Polonais). Les détenus logent dans des baraques en bois. Le camp se trouve près du chemin de fer, non loin des habitations de la localité. La plupart des détenus travaillent pour l’«Unternehmen Wüst » ; quelques-uns travaillent chez des habitants, d’autres doivent construire des abris antiaériens. L’installation d’Erzingen, le « Wüstewerk 4 », est une installation de production normale. Le nombre de morts n’est pas très élevé; on parle de 7 victimes. Il est évacué le 17 avril 1945 par route et par train vers Dachau, où 149 (ou 159) détenus sont arrivés quelques jours plus tard

Essen (Ess) 

Kommando du KL Buchenwald
Deux Kommandos du KL Buchenwald sont installés à Essen. Le premier ouvre le 13 décembre 1943 et effectue des travaux pour le compte de la DEST. Il est évacué en mars 1945. Dans le second, des femmes fabriquent des cylindres et des électrodes pour le compte de la Friedrich Krupp AG. Elles sont plus de 500 en janvier 1945. Plus de 120 détenus sont évacués à Buchenwald fin mars.

Siège du tribunal chargé des affaires «NN» du Nord-Pas-de-Calais et de Belgique. Prison de prévention pour ces «NN». C’est aussi un lieu de déportation pour des personnes arrêtées dans le cadre de l’affaire Porto.

Esterwegen (Est) Prison située à l’ouest de Brême.

F

Falkensee  (Falk )Kommando du KL Sachsenhausen

La création de ce Kommando est décidée en janvier 1943 pour fournir de la main-d’oeuvre aux usines Demag,

appartenant au groupe Hermann-Göring et fabriquant à Falkensee, à vingt-cinq kilomètres de Berlin, du matériel

ferroviaire, des chars de combat « Tigre », des obus, des pièces détachées d’armement. Des Français participent à la

création du Kommando, et ils sont d’abord installé à Staaken, dans un camp désaffecté de travailleurs civils. Le

10 juillet 1943, l’installation définitive à Falkensee a lieu. Les déportés encore présents en 1945 sont libérés sur place.

Bremen-Farge-  (Brême) (Fa) Kommando du KL Neuengamme

Ce Kommando ouvert en juin 1943 travaille pour la Direction de la construction de la marine à l’édification de l’abri sous-marin « Valentin ». Plus de 2 000 détenus y travaillent.

7 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans ce Kommando

Fallersleben-Laagberg  (Fal)  -  Kommando du KL Neuengamme

Située à 27 km au nord-est de Brunswick, la ville accueille le siège de Wolfsburg des usines Volkswagen. Les détenus (dont plus de 600 hommes) travaillent pour cette firme et sont également employés à des travaux de construction. Témoignage:

7 hommes arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont été dans ce Kommando.

Flöha  (Fha)
Kommando du KL Flossenbürg. Ville de Saxe, située à 13 km au nord-est de Chemnitz. Les détenus sont affectés à une usine de tissage récemment transformée en atelier de construction de fuselages de Messerschmitt 109.

Floridsdorf (Fl) Kommando du KL Mauthausen. Kommando-usine créé le 14 juillet 1944 dans le Grand-Vienne. Les camps de Jedlesee et de Floridsdorf forment avec le camp d’Hinterbrühl et le camp de Wien-Schwechat, ouvert en décembre 1944, le complexe de Wien-Floridsdorf au profit de la firme aéronautique Heinkel.

Flossenbürg

9 déportés arrêtés en Ille-et-Vilaine sont passés par ce camp.

Flussbach (Flb) Prison de femmes située près de Cologne. Par ailleurs, en 1941, des hommes partis de France y sont envoyés pour construire une des autoroutes de Wittlich.

Frankfurt/Main (Francfort-sur-le-Main) (FM). Il y a plusieurs prisons et un camp de travailleurs civils dans cette ville importante de l’ouest de l’Allemagne. Cette abréviation y fait référence globalement.

Frankfurt/Oder (Francfort-sur l’Oder) (FO)
Il y a plusieurs prisons et camps de travailleurs dans cette ville importante de l’est de l’Allemagne. Cette abréviation y fait référence globalement.

Frankenthal (Fra)- Prison et camp de travailleurs civils situés en Palatinat au nord-ouest de Mannheim.

Freiburg-im-Breisgau (Fbg)   prison (Gefängnis) Ville de Bade. Prison.

Frankenthal (Fra)
Prison et camp de travailleurs civils situés en Palatinat au nord-ouest de Mannheim.

Flussbach (Flussbach ) (Flb)  Prison de femmes  située près de Cologne.

Friedrichshafen (Fh) . Camp de travailleurs civils situé au bord du lac de Constance.

Fuhlsbüttel ( Fuh) prison . Prison de femmes située à proximité de Hambourg.

Fürth (Fü). Prison et camp de travailleurs civils situés près de Nuremberg.

 

G

Gaggenau (Gg) (lien Wikipedia)
Situé en Pays de Bade près de Rastatt au sud de Karlsruhe. Ce camp sert d’annexe au camp de Schirmeck depuis le 20 octobre 1944, 159 détenus sont transférés de Schirmeck. Le transport suivant a lieu le 11 novembre 1944. Beaucoup de détenus russes s’y trouvent également. A la fin du mois de novembre 1944, le camp compte 900 hommes et 160 femmes.

Gandersheim ou Bad- Gandersheim,Gdh ou Brunshausen. Kommando du KL Buchenwald
Ce Kommando, situé à 80 km au sud-ouest de Brunswick, à peu de distance de Seesen et Münchehofe, ouvre au début du mois d’octobre 1944 et est évacué dans les premiers jours d’avril 1945. Les détenus travaillent dans une usine à la fabrication de carlingues d’avions Heinkel. Ils sont plus de 500 en janvier 1945. Les détenus sont évacués de Gandersheim à  Bitterfeld, puis par train à Dachau.

 

Gardelegen   Témoignage


Video  sur le massacre de Gardelegen

Genshagen (Gsn)
Kommando du KL Sachsenhausen.  Kommando de femmes situé à Berlin, travaillant pour l’usine AEG et Daimler-Benz.

La société Daimler-Benz travaillait pour la Luftwaffe dans son usine de Genshagen, à 25 km de Berlin.

Dans ce camp, 1 100 détenues de Ravensbrück devaient monter ces moteurs d'avions dans le Hall 24." Celui-ci est tellement grand que les concentrationnaires se verront parer de rubans de couleurs (rouge, jaune, bleu) correspondant à des secteurs donnés du hall. Le travail lui-même est pénible, épuisant, sous la surveillance et la menace constante, non seulement de coups, mais (« tu vas avoir affaire à Potsdam », c’est-à-dire à la Gestapo  et au SD) des pires conséquences. Quant à la semaine de travail, elle compte 72 heures, et lorsque la production a pris du retard, la journée est prolongée jusqu’à 21 h 15, souvent même 23 heures, et puis parfois la « journée » est étendue à 36. L'existence de ce camp fut relativement brève, du début de l’automne 1944 au printemps 1945, à l’arrivée des troupes soviétiques."

"Les femmes du KZ, comme bien d’autres concentrationnaires, ont subi l’évacuation à pied, la « marche de la mort ». Deux jours avant, les concentrationnaires durent se déshabiller entièrement, on leur distribua les uniformes neufs qui étaient stockés dans le camp, et leurs hardes usées jusqu’à la corde furent brûlées, en même temps que la majeure partie des documents et des archives du camp. Le 17 avril 1945 elles durent prendre la route, d’abord jusqu’à Berlin, qu’elles traversèrent ensuite en métro (S-Bahn) pour atteindre Sachsenhausen, où elles passèrent 48 heures. De là elles marchèrent encore quelque 220 km en une douzaine de jours avant d’être enfin libérées par l’armée américaine. Ici se termine ce résumé de la brève existence du KZ Daimler-Benz de Genshagen et de l’usine « modèle » où travaillèrent au total quelque 10 000 malheureux. Plus de 500 d’entre aux y laissèrent leur vie, sans compter les 130 victimes du bombardement d’août 1944".

Source: LE PATRIOTE RÉSISTANT N° 862 - mars 2012 Document pdf externe.

 

Gartenfeld (Gtf) Kommando du KL Sachsenhausen

Ce Kommando est situé à une douzaine de kilomètres de Berlin. Des femmes parties de France y sont envoyées pour travailler dans les usines Siemens.

Geesthacht (Gee). Camp de travailleurs civils situé au sud-est de Hambourg.

Giessen (Gie) prison - Prison située au nord de Francfort.

Gleiwitz  (Gl et GL IV) Kommando du KL Auschwitz
Il existe Gleiwitz I, II, III et IV. Les détenus travaillent pour les firmes Sonderbau Berlin, usines allemandes de gaz, et la RAW (Reichsbahnausbesserungswerk) entreprise de réparation des chemins de fer.

Glogau (Glo) Glogow en polonais, située au nord-ouest de Breslau. Prison pour les femmes «NN» condamnées par le tribunal de Breslau à une peine de prison simple. L’évacuation est dirigée sur Jauer en décembre 1944.

Gollnow (Gol). Prison située en Pologne.

Goldberg (Gb). Prison Située dans le Mecklembourg à 60 km au sud de Rostock.

Gommern (Gom) prison (Strafgefängnis)
Prison située près de Magdeburg. Reçoit notamment les femmes «NN» venant de Flussbach, de Prum et deCologne.

Gotha Go  Prison située à l’ouest d’Erfurt.

Gotenhafen (Gfn) Kommando du KL Stutthof En polonais : Gdynia. Kommando, situé en Pologne, comprend entre 45 à 600 détenus.

Gotteszell (Got)  - Prison pour femmes. Il s’agit en fait de la prison de Schwäbisch-Gmünd.

Göttingen Gö: Kommando du KL Buchenwald. Situé en Basse-Saxe, ce petit Kommando est ouvert le 2 février 1945 pour effectuer des travaux de construction et d’aménagement dans l’école de cavalerie de la SS. Une trentaine de détenus y travaillent.

Gräfenhainichen (Gfh). Prison située au nord de Leipzig.

Graslitz (Kraslice) (Grl) - Kommando du KL Flossenbürg

Ce Kommando, établi en 1944 dans l’ancienne Tchécoslovaquie, reçoit surtout des femmes pour travailler dans l’usine d’appareillage d’aviation H. Göring.

Griebo (Gri) . Prison située au sud-ouest de Berlin sur l’Elbe, près de Wittenberg.

Gröditz (Gro) Kommando du KL Flossenbürg. Ce Kommando, situé sur la ligne de chemin de fer Dresde-Berlin, travaille pour une aciérie.

Le groupe comprenait 300 personnes dont environ 60 Français. Là bas, il travaillait avec 700 camarades dans les usines "Mitteldeutsche Stahlwerke" à la fabrication de canons pour les navires de guerre allemands. La faim, les mauvais traitements, le travail dur ainsi que les innombrables et les indescriptibles tourments, martyrisèrent les pauvres internés. Du 30 septembre 1944 jusqu'à fin avril 1945, ils ne reçurent jamais de sous-vêtements. Un roulement pour leur lavage s'organisait à cause du séchage. Pendant l'hiver, le froid ne permettait pas de lavage. Le kapo du groupe de Traver, qui s'appelait Körman était un diable sadique. Sans remords, il frappait aveuglément sur les prisonniers qui étaient en travers de son chemin à l'aide d' un nerf de bœuf. Tous les jours on comptait les morts. Du 15 mars au 15 avril 1945, moururent 148 des 700 camarades de Fernand Traver. D'après les déclarations du quartier maître Schnautz de Hambourg, qui était un meurtrier redouté, on doit rajouter 188 prisonniers qui furent fusillés.

(Source: http://membres.multimania.fr/terminales2/fernandtraver/fernandflossenburg1.htm)

 

En avril 1945, Pierre Villeminot fait à nouveau partie d’un « convoi d’évacuation » mais celui-ci n’arriva jamais à destination : les 188 déportés qui le constituaient furent fusillés à Koselitz. 2. Son épouse apprit la nouvelle par un compagnon de détention de Pierre à Flossenbürg (Fernand Traver). Elle refusa de croire à la mort de Pierre et obtint l’exhumation des corps de Koselitz. Une mission interalliée lui communiqua cette seule indication : « Il a été trouvé une veste portant le numéro 28301 et 184 corps » . Le massacre de la carrière de Koselitz fut évoqué lors du procès de Nuremberg ou F. Traver est allé témoigner le 30 avril 1947.

(Source: http://missiontice.ac-besancon.fr/college_philippe_grenier/spip/spip.php?article63)

 

Gross-Rosen ( GR)  Dossier

19 prisonniers politiques arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été dans ce camp.

Grossraming ( Gram)

Kommando du KL Mauthausen Kommando lié à une usine d’armes, il est crée le 9 mars 1944 et fermé en août 1944.

Gross Strehlitz (GS)
En polonais : Strzelce Opolskie. Prison située au sud-est de Breslau. Prison de prévention et d’exécution de peine pour les «NN» belges et du Nord-Pas-de-Calais (hommes et femmes). Le tribunal d’Oppeln y a si&gé. Au début de 1945, les «NN» sont évacués vers le KL Gross Rosen

Günzerode (Gun )Kommando des KL Buchenwald-Dora

Les détenus qui travaillent à Günzerode, à 8 km du camp de Dora, font partie de la SS Baubrigade 4, rattachée à Ellrich-Théâtre. Ils doivent construire une voie ferrée reliant Nordhausen à Kassel.

Güsen. (Gu) Kommando de Mauthausen.

A Güsen, les Nazis exploitent les carrières de granit, grâce notamment à l’envoi dès 1940 de milliers de Républicains espagnols. A partir de 1943, les détenus y sont massivement utilisés dans les usines installées par les firmes Steyr, Daimler, Puch et Messerschmitt pour la fabrication des pièces de fusils et des moteurs d’avions. En 1944, pour parer aux attaques aériennes, des galeries souterraines abritent progressivement des chaînes de montage. Gusen II voit ainsi le jour pour recevoir les milliers de prisonniers nécessaires à ces travaux de creusement.

19 prisonniers arrêtés en Ille-et-Vilaine sont passés par ce camp. 10 ne sont pas revenus.

Gütersloh ( Güt) Prison située en Westphalie.

 

H

Hagen (Ha) .Prisons situées en Wesphalie. Ont été notamment les lieux de prévention de personnes arrêtées dans le cadre de l'opération "Porto".

Halberstadt ou« Markrele » (Hal) Kommando du KL Buchenwald

A 55 km au sud-ouest de Magdeburg, le Kommando d’Halberstadt est installé en juillet 1944 pour l’usine de la firme Junkers (construction d’ailes d’avions). Par suite de l’arrêt de la fabrication, une partie des détenus (ils sont alors près de 900) est transférés en janvier et février 1945 à Langenstein-Zweiberge. Le reste est affecté à des travaux de terrassement et de déblaiement. Les détenus sont finalement évacués le 8 avril 1945 vers les Sudètes et libérés le 8 mai 1945.

Halberstadt (Hal) prison et autre type de camp (Gefängnis et Zivilarbeiterlager)

Situés à 55 km de Magdeburg. Un Kommando de Buchenwald y est également installé.

Halle (Halle) Kommando du KL Buchenwald

Ce vaste Kommando en superficie, situé dans les faubourgs de Halle, ouvre en août 1944. Les détenus fabriquent des pièces d’avion pour la firme Siebel. Ils y sont plus de 500 en janvier 1945.

Prison et camp de travailleurs civils situés à 35 km au nord-ouest de Leipzig.

3 prisonniers arrêtés en Ille-et-Vilaine sont passés par ce Kommando.

Hallein (Hln) -Kommando du KL Dachau
Ce Kommando est rattaché au bataillon de réserve et d’instruction des chasseurs alpins SS situé dans la ville. Il est situé dans l’Autriche actuelle au sud de Salzburg.

Hameln (Hmn)  prison (Zuchthaus) Prison située au sud-ouest d’Hanovre.

Hanau (Hn).Prison créée en 1944. Détruite par un raid aérien. Située à l’est de Francfort-sur-le-Main. Camp de travailleurs civils.

Hamburg prison  (Ham )

Il y a plusieurs prisons dans cette ville importante du Nord de l’Allemagne, où sont installés également différents Kommandos du KL Neuengamme. Cette abréviation y fait référence globalement.

« Vous êtes des bagnards ! Et n’oubliez pas qu’au camp de concentration votre seul droit, c’est l’injustice ! ». SS Rottenfuhrer Fiekers (Hambourg, octobre 1944)

13 prisonniers arrêtés en Ille-et-Vilaine sont passés par ce camp. 11 ne sont pas revenus.


Hamburg-Springkommando Ohlsdorf (S-Ohl)
Kommando du KL Neuengamme. Ce Kommando, basé à la prison centrale d’Hambourg, s’occupe de rechercher les engins non éclatés; de désamorcer et de déminer les bombes alliées et tombées sur la ville.

Hameln (Hmn)   Prison située au sud-ouest d’Hanovre.

André JOUSSE est passé par cette prison.

Hamm (Hamm) - Prisons et camp de travailleurs civils situés dans la Ruhr.

Hannover (Han) (Hanovre)
Kommando du KL Neuengamme. Il y a plusieurs Kommandos du KL Neuengamme à Hanovre : cette abréviation est utilisée dans les cas où il est impossible de distinguer quel est précisément le Kommando concerné.
Prison située dans cette ville du nord de l’Allemagne.

Hannover-Stöcken (St) - Kommando du KL Neuengamme
Deux Kommandos du KL Neuengamme sont installés au nord-ouest de Hanovre. Le premier, créé en juillet 1943, travaille pour Acumulatoren-Fabrik AG à la production d’accumulateurs de sous-marins. Le second, ouvert de septembre à novembre 1944, est lié à la Continental-Gummi-Werke AG pour la fabrication de caoutchouc pour pneus d’avions et d’automobiles. L’évacuation se déroule sur Hanovre-Ahlem.

Hartheim (Har) Kommando du KL Mauthausen
Ce château, situé à 7 km à l’ouest de Linz, est le centre d’extermination par gaz, et cela pendant quatre ans.

Plusieurs milliers de prisonniers des camps de concentration de Dachau et de Mauthausen amenés ici sous couvert d’un « congé sanitaire » et exécutés dans le cadre de l'Aktion 14f13 .

4 prisonniers arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été gazés dans ce château.


Harzungen,« Anna » ou « Mittelbau II » (Hrz) - Kommando des KL Buchenwald-Dora
Situé à quelques kilomètres de Dora, ce Kommando est ouvert en avril 1944. Il dépend d’ailleurs de ce complexe de Dora et son activité principale est l’installation d’une usine souterraine dans la colline du Himmelberg. Il est évacué vers Bergen-Belsen.

Haslach (Has)  Kommando du KL Natzweiler

Situé au nord de Fribourg-en-Brisgau. Différents Kommandos y sont installés au « Sportplatz » et au « Kinzigdamm ». Mais les premiers détenus, notamment ceux arrivés du KL Dachau le 16 septembre 1944, travaillent à la mine appelée « Vulkan », où ils préparent l’installation d’une usine souterraine. Beaucoup de déportés venus du camp de Schirmeck y arrivent également.

Hattingen (Hat) Prison et camp de travailleurs civils situés au sud de Bochum dans la Ruhr.

Haunstetten (Haun).  Kommando du KL Dachau situé près d’Augsburg.

Heddernheim Hed -Camp de travailleurs civils et camp d’éducation par le travail situés près de Francfort-sur-le-Main.

Heidelberg (Hdb) prison située au sud-est de Mannheim.

Heinkel ( Hk) Kommando du KL Sachsenhausen

C’est le plus important camp-annexe de Sachsenhausen. C’est aussi un exemple type d’usine-camp. Les barbelés ceinturent le vaste espace boisé de Germendorf (un village à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d’Oranienburg), où alternent les blocks des déportés et les halls de fabrication du constructeur d’avions Ernst Heinkel. Le camp compte jusqu’à 8 000 détenus en 1944. C’est le 21 avril 1945 que les déportés sont évacués.

Heilbronn (Hei)-Kommando du KL Natzweiler. Les détenus de ce Kommando travaillent pour la firme Berger dans d’anciennes mines de sel. Ce Kommando compte jusqu’à 1 000 détenus de différentes nationalités. Il est mentionné pour la dernière fois le 1er avril 1945.

Heilbronn(Hei)  - Prison pour jeunes. Ville située au nord de Stuttgart.
http://www.dpcamps.org/heilbronn.html (documents)
 

Heinkel (Hk) . Kommando du KL Sachsenhausen
C’est le plus important camp-annexe de Sachsenhausen. C’est aussi un exemple type d’usine-camp. Les barbelés ceinturent le vaste espace boisé de Germendorf (un village à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d’Oranienburg), où alternent les blocks des déportés et les halls de fabrication du constructeur d’avions Ernst Heinkel. Le camp compte jusqu’à 8 000 détenus en 1944. C’est le 21 avril 1945 que les déportés sont évacués.

Helmbrechts (Hbt) Kommando du KL Flossenbürg. Kommando principalement de femmes, situé en Bavière, qui travaille pour l’usine de tissus Josef Witt.Herford (Hfd): Prison située près de Bielefeld en Westphalie.

Herne (Hrn)  -Prison située dans la Ruhr au nord de Bochum.

Hersbruck (Her) Kommando du KL Flossenburg

Aménagé entre mars et septembre 1944 sur un ancien terrain du service du travail allemand, à 30 km à l’est de Nüremberg, ce Kommando a été créé pour installer une usine souterraine fabriquant des moteurs d’avion. Le travail des détenus consiste à déblayer les roches, préalablement dynamitées, afin d’aménager les galeries. 10 000 détenus environ sont passés par ce camp annexe, 4 000 y sont morts. En avril 1945, la SS évacue 1 600 malades par train et 3 800 à pied vers Dachau. Plus de 600 meurent en route.

Hinterbrühl (Hin) Kommando du KL Mauthausen Ce Kommando est situé dans le Niederdonau (Basse-Autriche actuelle). Dans cette usine, le premier avion à réaction du mon fut fabriqué. Dossier

Hirschberg (Hir) . Jelenia Gora en polonais. Cette prison, située au sud-ouest de Breslau, est le lieu d’évacuation de la prison de Schweidnitz des «NN», en février 1945. Elle est libérée le 8 mai 1945. Dossier

Hinzert (Hzt)

Camp spécial dirigé par la SS, depuis septembre 1939. Situé près de la ville de Trèves, à proximité de la frontière
avec le Luxembourg. Au départ, il reçoit des Allemands qui travaillent pour l’organisation Todt et qui sont condamnés
à des peines légères de rééducation. Par ailleurs, des détenus français sont passés par le camp d’Hinzert, dont un
petit nombre sont arrêtés en Allemagne. Mais le groupe le plus important est celui des déportés «NN» venant de
Paris acheminés en transports de mai 1942 à septembre 1943. En octobre 1943, les derniers «NN» quittent le camp.

Lien wikipedia  Témoignages sur le camp

Höelhof  (Höv) (Zivilarbeiterlager) Camp de travailleurs civils situé près de Paderborn en Westphalie.

Holleischen (Hol)  Kommando du KL Flossenbürg. Dans ce Kommando de femmes situé dans les Sudètes, les détenues travaillent pour l’usine de munitions Skoda.

Horneburg (Hor) Kommando du KL Neuengamme
Deux Kommandos sont installés sur ce site au sud-ouest d’Hambourg. Dans le premier, ouvert en octobre 1944, les femmes travaillent pour la firme Valvo-Röhrenwerke à la fabrication et au montage de lampes de radio. Le kommando ferme en février 1945 pour être évacué vers celui de Porta Westfalica-Hausberge. Dans le second, elles fabriquent des produits en cuir.

Hösch (Hoe) autre type de camp (Zivilarbeiterlager) Camp de travailleurs civils situé près de Essen dans la Ruhr.

Hradischko /Moldau (Hra):
Kommando du KL Flossenbürg Ce Kommando, situé dans l’ancienne Tchécoslovaquie, est attaché à une école du génie et de la police de la SS.

Husum-Schwesing (HS): Kommando du KL Neuengamme

Ce Kommando du Schleswig-Holstein, situé près de la Mer du Nord, fonctionne de septembre à décembre 1944 pour creuser des tranchées anti-chars dans la zone côtière marécageuse. Plus de 1.500 détenus y travaillent.

Huy (Huy) Forteresse et citadelle

Camp d’internement pour les otages communistes, utilisé par les autorités françaises du Nord-Pas-de-Calais en plus des prisons de la zone rattachée et dans laquelle les Allemands viennent chercher des hommes à fusiller ou à déporter. C’est aussi le lieu d’internement utilisé par le SD de Lille, le service de sécurité de la SS, avant un transfert dans un KL des hommes non-jugés et relevant de la détention de sécurité (Schutzhaft). Principal lieu de départ vers le KL Mauthausen, puis ers celui de Vught pour les hommes arrêteés dans le Nord-Pas-de-Calais, la forteresse est libéré e le 5 septembre 1944 par les troupes britanniques.

I

Ichtershausen (Ich) Prison située près de Weimar. Prison d’application des peines pour les «NN» du Nord-Pas-de-Calais jugés à Oppeln.

Archive américaine sur la libération de la prison (Pages 9 et 10 du document)

Innsbrück (Ibk).  Kommando du KL Dachau. Ce Kommando emploie des détenus à la construction de routes.

Itter (It) Kommando du KL Dachau. Ce château, transformé en Kommando du KL Dachau, est situé près de Kitzbühel, dans le Tyrol. Il accueille des « personnalités-otages ». ( La vie de château)

J

Jauer (Jau)  

Jawor en polonais. Prison de travaux forcés pour femmes située au sud-ouest de Breslau. Reçoit les femmes «NN» jugées à Breslau et les femmes non «NN» venant de la prison d’Anrath. L’évacuation a lieu en janvier et février 1945 vers le KL Ravensbrück ou vers la prison d’Aichach.

Janowitz Jan. Kommando du KL Flossenbürg.

Ce Kommando, situé dans l’ancienne Tchécoslovaquie, est attaché à une école d’artillerie de la SS.

Johanngeorgenstadt (Jqs) Kommando du KL Flossenbürg)
Ce Kommando a été installé pour l’usine de constructions mécaniques Erla-Messerschmitt. Situé en Saxe au sud de Schwarzenberg, à 40 km au sud de Chemnitz.

K

Kaisheim (Kh). Prison située,au nord d'Ausburg. Prison de prévention pour le "NN" belges et du Nord-Pas-de-Calais, en vue du jugement à Essen ou à Oppeln.

Kamenz (Kaz)  Kommando du KL Gross Rosen
Le 26 janvier 1945 un transport de 750 détenus quitte Flossenbürg pour le Kommando de Kamenz, situé à  40 km au nord-est de Dresde. Quelques Franc¸ ais en font partie. Il s’agit de démonter des machines.

 

Karlsbad (Kb) . Prison située à l’ouest de l’ancienne Tchécoslovaquie à Karlovy Vary.

 

Karlshagen /Peenemünde (Kar) Kommando du KL Ravensbrück

En 1935, l’Allemagne décide d’installer une base spéciale pour son programme sur les fusées. Un site approprié est
cheté´ en 1936 dans la partie nord de l'îlele d’Usedom, sur la Baltique. Dès septembre 1939, 3 000 personnes
travaillent à Peenemünde ; alors que la guerre impose très vite un développement important du montage des fusées
A4. Avec celui de Peenemünde, les sites de Friedrichshafen depuis fin 1941, et Wiener Neustadt, en mars 1943, sont
utilisés dans ce but. Tous ont recours à` la main-d'œuvre concentrationnaire. La base de Peenemünde, à compter du
1er juin 1943 et pour préserver le secret de la production, prend le nom « d’Heimat-Artillerie Park 11 » (HAP), que l’on
situe à Karlshagen, un village au sud de l’île. C’est le nom du Kommando de détenus, officiellement rattaché au KL
Ravensbrück. Mais ce secret n’empêche pas l’attaque aérienne britannique dans la nuit du 17 au 18 août 1943, qui
fait de nombreuses victimes. Les dirigeants allemands décident alors de déplacer l’usine de production des A4 de
Peenemünde à un nouveau site souterrain, dont la construction commence alors, Dora.

Kaltenkirchen (Kal)

Kommando du KL Neuengamme, situé à 25 km au nord de Hambourg, ce Kommando est créé en août 1944 sur une base aérienne de la Luftwaffe. Il emploie près de 500 détenus.

Kamenz (Kaz) Kommando du KL Gross Rosen

Le 26 janvier 1945 un transport de 750 détenus quitte Flossenbürg pour le Kommando de Kamenz, situé à 40 km au nord-est de Dresde. Quelques Français en font partie. Il s’agit de démonter des machines.

Karlsbad (Kb). Prison située à l’ouest de l’ancienne Tchécoslovaquie à Karlovy Vary.

Karlsruhe prison (Kae)  Prison de la capitale du Pays de Bade.

 Karlshagen /Peenemüde (Kar) Kommando du KL Ravensbrück
En 1935, l’Allemagne décide d’installer une base spéciale pour son programme sur les fusées. Un site approprié est acheté en 1936 dans la partie nord de l’île d’Usedom, sur la Baltique. Dès septembre 1939, 3 000 personnes travaillent à Peenemünde ; alors que la guerre impose très vite un développement important du montage des fusées A4. Avec celui de Peenemünde, les sites de Friedrichshafen depuis fin 1941, et Wiener Neustadt, en mars 1943, sont utilisés dans ce but. Tous ont recours à la main-d'œuvre concentrationnaire. La base de Peenemünde, à compter du 1er juin 1943 et pour préserver le secret de la production, prend le nom « d’Heimat-Artillerie Park 11 » (HAP), que l’on situe à Karlshagen, un village au sud de l’île. C’est le nom du Kommando de détenus, officiellement rattache au KL Ravensbrück. Mais ce secret n’empêche pas l’attaque aérienne britannique dans la nuit du 17 au 18 août 1943, qui fait de nombreuses victimes. Les dirigeants allemands décident alors de déplacer l’usine de production des A4 de Peeneunde à un nouveau site souterrain, dont la construction commence alors, Dora.

Kassel prison ( Kae) : Prison située dans le Land de Hesse.

Kassel (Kas) - Kommando du KL Buchenwald
Deux Kommandos sont installés à Kassel. Le premier, ouvert en janvier 1941 et fermé en décembre 1942, est créé pour percer des galeries souterraines dans une ancienne mine de sel devant servir à installer une production de la firme Itter. Plus de 160 détenus s’y trouvent en janvier 1945. La douzaine de détenus du second, ouvert en juillet 1943 et fermé fin mars 1945, construisent des maisons et des abris pour des officiers supérieurs SS.

Kaufbeuren (Kauf) Kommando du KL Dachau

Les détenus de ce Kommando travaillent, dans une ancienne usine de tissage, pour la firme BMW. Ils fabriquent des
arbres d’hélices pour avions de guerre. Situé dans le Sud-Ouest de la Bavière.

 

Kehl:  Prison située près de Strasbourg sur la rive droite du Rhin. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, le 23 novembre, 8 hommes du réseau Alliance sont extraits de la prison de Kehl, pour être exécutés

Kempten (Kpt).  Prison située au sud-ouest de la Baviève.

Kiel  Prison située dans le Holstein.

Kislau (Kis) - Prison située en Pays de Bade, au nord de Bruchsal.

Klagenfurt (Kl)
Kommando du KL Mauthausen: C’est la Waffen-SS qui obtient l’ouverture de ce Kommando où elle utilise, à partir de novembre 1943, des détenus à la construction d’une caserne qui doit servir de centre de formation pour ses futurs cadres.
Prison située dans l’Autriche actuelle, en Carinthie. Maison d’arrêt du tribunal du Land.

Klein-Bodungen (Kbo). Kommando des KL Buchenwald-Dora
Situé près de Bischofferode, au sud de Nordhausen, ce Kommando travaille au montage d’armes secrètes. C’est pour procéder au démontage de fusées endommagées que la Mittelwerk décide à l’été de 1944 l’aménagement d’un site desservi par un embranchement ferroviaire, à l’emplacement d’une ancienne mine de potasse. « Emmie » est son nom de code.

Klettendorf (Kle) (Zwangsarbeitslager) Camp de travail forcé situé près de Breslau, en Silésie.

Koblenz (Kob) (Coblence): Prison pour hommes et femmes.

Königsberg (Kng) - Prison située en Prusse-Orientale, aujourd’hui Kaliningrad.

Klinker  (Kli) Kommando du KL Sachsenhausen
Ce Kommando est créé le 28 avril 1941 juste à côté du KL Sachsenhausen pour y installer une briqueterie. Mais de l’immense rectangle de 850 mètres sur 500 tracé à l’origine, la briqueterie n’occupe que le quart. Par ailleurs, dès 1942, une moitié de l’usine est affectée à la fabrication des grenades de Panzerfaust. Le 10 avril 1945, un bombardement allié détruit entièrement l’usine et le Kommando.

Kochendorf ( Koch). Kommando du KL Natzweiler
Le 3 septembre 1944, l’arrivée de 653 détenus venant des camps annexes de Thil et d’Audun-le-Tiche est enregistré. Un mois plus tard, 700 détenus venant du KL Sachsenhausen s’y ajoutent et en novembre encore 250 viennent du camp annexe de Vaihingen. Compte tenu des départs et des décès intervenus entre-temps, l’effectif de Kochendrof s’élève alors à environ 1 500 personnes. Plus tard, arrivent encore 200 détenus du KL de Flossenbürg.
Les détenus sont occupés à des travaux de voirie et sur les chemins de fer. Le nombre des morts enregistrés pour le camp de Kochendorf est important, plus de 230 pour le mois d’octobre 1944 à mars 1945, et au moins 210 morts pendant l’évacuation. L’évacuation du camp de Kochendorf a commencée 28 mars 1945 par l’acheminement par chemin de fer de 400 invalides. Les autres sont partis vers le KL Dachau. Il est situé près de Heilbronn, dans le Wurtember.

Kochem ( Ko) Kommando du KL Natzweiler

Les détenus de ce Kommando travaillent pour la «SS Führungsstab Kochem-Bruttig ». Il compte jusqu’à plus de 2 000 détenus. Situé au sud-ouest de Coblence.

Köln (Kö). Prison. C’est notamment le siège du tribunal chargé des affaires «NN» venant de France avant le transfert des compétences vers la ville de Breslau, en Silésie, à la suite des bombardements dans la région durant l’été 1943. La prison de Klingelpütz a notamment été le lieu de nombreuses exécutions.

Köln (Kö) -Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando est installé à Cologne d’août à octobre 1944.


Köln Westwaggon (KW) - Kommando du KL Buchenwald
Ouvert en septembre 1944 à Cologne et évacué à Buchenwald le 3 février 1945, ce Kommando travaille à la construction de wagons. Il compte jusqu’à 500 détenus.

Königswinter (Kw) Prison situé à l’est de Bonn.

Köpenick (Kpn) Kommando du KL Sachsenhausen Kommando situé à Köpenick, près de Berlin.

Kottern (Kot) Kommando du KL Dachau
Ce Kommando, situé à Durach (Kottern étant un district de ce village), travaille dès 1943 pour l’entreprise
Messerschmitt.

Kütrin (Kü) - Kommando du KL Sachsenhausen. Situé à 70 kilomètres à l’est de Berlin, au confluent de la Wartha et de l’Oder, la ville de Kustrin est le lieu d’implantation de la Zellwolle Zellulose Werk, une gigantesque fabrique de pâte à papier et de dérivés de la cellulose. Le Kommando est évacué en janvier 1945.

 

 

L

Landsberg (La) : prison Située à l’est de Halle.

Lengenfeld (Lfd) Kommando du KL Flossenbürg. Ce Kommando, qui a compté jusqu’à 800 détenus, est installé pour l’entreprise Leng-Werke AG. Il est situé près d’Auerbach, au nord-est de Nuremberg.

Langensalza (Ls) Kommando du KL Buchenwald
Ouvert en octobre 1944 à Bad Langensalza, à 60 km à l’ouest de Buchenwald, ce Kommando travaille pour la firme Langen, au montage de parties d’avions Junkers. Près de 1500 détenus s’y trouvent en janvier 1945. Près de 1 200 sont évacués en avril 1945 vers Buchenwald.

Laura  Örtelsbruch -« Laura » ou Saalfeld.(Lra)

Kommando du KL Buchenwald

Après le bombardement du site de Peenemünde, la décision est prise de disperser les autres sites concernés par la fabrication des V2. C’est en septembre 1943 qu’ouvre ce Kommando situé à 30 km au sud-est de la ville de Saalfeld. Relié au programme des armes secrètes, il reçoit le nom de code « Laura » et occupe une carrière d’ardoise du sudde la Thuringe. Les détenus doivent creuser des galeries (de septembre 1943 à avril 1944) avant d’y installer une usine souterraine (à partir d’avril 1944). Ils sont près de 700 en janvier 1945. Il est évacueé vers Dachau.

Langenstein ou « Malachit » ou « Zweiberge » (Lang)
Kommando du KL Buchenwald ouvert en avril 1944. Ce kommando est installé près du village de Langenstein, à quelques kilomètres d’Halberstadt. Le chantier de Langenstein est le chantier B2 du Sonderstab Kammler. Les détenus creusent près de 10 km de galeries dans les collines du Thekenberg devant servir à enterrer les productions des usines Junkers. Au total, près de 7 000 détenus y travaillent. 3 000 détenus sont évacués le 9 avril 1945 et 1 600 sont libérés le 11 avril 1945 par les Américains.

Lauban (Lbn)   Prison de prévention pour les "NN", venant de Flussbach et avant le passage devant le tribunal de Breslau. Évacuation vers les KL Ravensbrück

Örtelsbruch -« Laura » ou Saalfeld. (Lra) -Kommando du KL Buchenwald
Après le bombardement du site de Peenemünde, la décision est prise de disperser les autres sites concernés par la fabrication des V2. C’est en septembre 1943 qu’ouvre ce Kommando situé à 30 km au sud-est de la ville de Saalfeld.
Relié au programme des armes secrètes, il reçoit le nom de code « Laura » et occupe une carrière d’ardoise du sud de la Thuringe. Les détenus doivent creuser des galeries (de septembre 1943 à avril 1944) avant d’y installer une usine souterraine (à partir d’avril 1944). Ils sont près de 700 en janvier 1945. Il est évacué vers Dachau.

Leitmeritz (Leit ) Prison située au nord-ouest de Prague (Litomerice), près de Theresienstadt.

Lendringsen (Lend).  Prison située près de Hagen au sud de la Ruhr.

Lengerich (Len) Kommando du KL Neuengamme. Ce Kommando est placé sous la direction de l’Etat-major de la SS/A I. Il est intégré au programme des avions de chasse et les détenus (près de 200) sont employés à la construction d’une usine souterraine secrète.

Leonberg (Lbg) . Kommando du KL Natzweiler
Ce Kommando est créé près de Stuttgart en avril 1944. Il compte jusqu’à 2 500 hommes, dont beaucoup de juifs. Le camp se compose de baraques en bois se trouvant près du lieu de travail, et de deux tunnels d’autoroute désaffectés.
Les détenus travaillent dans les deux tunnels, d’abord pour leur aménagement en fabrique, ensuite dans la fabrication de pièces détachées pour avions Messerschmitt. Fin mars (ou vers la mi-avril) 1945, le camp de Leonberg est évacué. 260 détenus sont transférés au KL Bergen-Belsen, et le reste, environ 2 000 détenus, est acheminé en train en direction de Dachau.

Leipzig (Lei) -  Kommando du KL Buchenwald

Il y a différents Kommandos dépendants du KL Buchenwald à Leipzig (voir celui de Thekla, de Markkleberg, ou de Schönefeld pour les femmes), et il n’a pas toujours été possible de les déterminer avec exactitude : cette abréviation se réfère donc à la localisation géographique.

Leipzig prison Située en Saxe.


Leipzig-Mark-Kleberg (Mkb)
Kommando de Buchenwald, situé dans la banlieue sud-ouest de Leipzig. Ce kommando de femmes travaille à la finition des leviers d'ailes d'avions pour la firme Junkers.

Lieberose (Lie)  -Kommando du KL Sachsenhausen Kommando situé à 25 km au nord de Cottbus.

Lichterfelde (Lic)  Kommando du KL Sachsenhausen

Ce camp-annexe est installé à la limite sud-ouest de Berlin. Les déportés qui le composent sont utilisés dans Berlin

pour construire des bunkers souterrains, déblayer les ruines des bombardements, réparer des bâ timents. Le 17 avril,

le Kommando est é vacué sur Sachsenhausen, puis vers le Kommando Heinkel.

Linz (Li)  Kommando de Mauthausen.

Ce Kommando, situé à Linz en Haute-Autriche, accueille des usines du groupe « Hermann Göring Werke S.A. » s’occupant notamment de traitement de scories, de fabrication d’acier, de construction ferroviaire et de chars de combat. Linz I est créé le 2 février 1943 (et fermé en août 1944), Linz II le 27 février 1944 et Linz III le 22 mai 1944.

Loibl Pass (LP)   Kommando de Mauthausen

Ce Kommando a deux emplacements complémentaires : l’un sur la commune de Ferlach en Carinthie, l’autre à Podljubelj en Carniole. Il est chargé de réaliser le tunnel routier entre l’Autriche et la Slovénie actuelle pour la « S.A. Universale Hoch-und Tiefbau ». Créé en 1943, il est libéré dans la nuit du 7 au 8 mai 1945 par les partisans de Tito.

Löwen (Löw) (Louvain)

Prison située en Belgique. Lieu de détention d’otages communistes arrêtés dans le Nord-Pas-de-Calais, avant leur transfert vers le KL Mauthausen, mais aussi prison d’exécution des peines et de transit après Bruxelles et avant les prisons du Reich pour les hommes condamnés par un tribunal militaire allemand siégeant dans la zone rattachée.


Video INA Le tunnel de Loibl Pass d'André Lacaze

Lübeck-Lauerhof (Lbk ) Prison située dans le Holstein. Lieu d’application des peines notamment pour les femmes «NN». De Lübeck, elles sont transférées, soit vers la prison de Jauer, soit vers le KL Ravensbrück, via la prison de Cottbus.

Lublin-Majdaneck (Lub  

Prison située en Pologne au sud-est de Varsovie. Le KL est situé à deux kilomètres au sud de Lublin, près du village de Majdaneck. Comme Auschwitz, il s’agit d’un camp mixte : vaste KL à l’origine, il devient rapidement un camp d’extermination. Mise en service en octobre 1941. 247 000 détenus sont passés par ce camp. Des convois de déportés malades venant de Buchenwald, Dora, Ravensbrück, Sachsenhausen sont envoyés à Lublin début 1944 et subissent des « sélections » allant jusqu'à 100 % d’extermination. Au printemps 1944, débute l'évacuation du camp sur Auschwitz, le 22 juillet, les SS quittent le camp, le 24, Lublin est libéré par l’Armée Rouge.

Ludwigsburg (Ludw) prison (Zuchthaus)
Prison située en Wurtemberg près de Stuttgart. Notamment, prison de peine pour les Alsaciens-Mosellans et lieu d’exécution de résistants du réseau « Alliance

Ludwigshafen (Lhf) Prison située au Palatinat en face de Mannheim, sur la rive gauche du Rhin.

Lüneburg (Lün ) ou Lunebourg en français
Prison et camp de travailleurs civils. La ville est située au nord de l’Allemagne au sud-est de Hambourg.

Un Kommando de Wilhemshaven est par exemple évacué en deux temps. Le premier débute, le 3 avril 1945, par un transport ferroviaire d’au moins 400 blessés et malades, qui est attaqué le 7 avril par l’aviation alliée en gare de Lunebourg. Les pertes sont terribles, et au moins 60 déportés partis de Belfort y laissent la vie. D’autres sont ensuite exécutés par les SS, alors que les survivants sont conduits en camion au camp de Bergen-Belsen libéré le 15 avril 1945.

 Luttringhausen (Lgn) . Prison située à l’est de Düsseldorf.

 

M

Mainz (Mayence) Mz
Prisons et camp de travailleurs civils situés sur le Rhin, au sud-ouest de Francfort.

Malchow (Mal)   Prison de prévention pour les "NN", venant de Flussbach et avant le passage devant le tribunal de Breslau. Evacuation vers les KL Ravensbrück.

Ce Kommando, situé dans le Mecklembourg à l’ouest de Ravensbrück, travaille pour une usine d’explosifs chimiques. Des Français y arrivent en 1945 au moment des évacuations, notamment celle du camp de Dora via Ravensbrück.

Mannheim (Man)
Prison et camp de travailleurs civils situés entre Francfort et Karlsruhe, sur le Rhin.

Mauthausen (Ma)

 

 

Meiningen (Mein)  Prison située au sud de la Thuringe, à l’ouest de Suhl.

Archive américaine sur la libération de la prison (Pages 11et 12 du document)

Melk Kommando de Mauthausen

La ville de Melk se trouve en Basse-Autriche. Le 21 avril 1944, arrivent 500 des 10 000 détenus qui travaillent au projet « Quartz », c’est-à-dire à la construction d’une usine souterraine de roulementsà billes pour la firme Steyr, Daimler et Puch. Si l’usine est pratiquement achevée, elle ne produit jamais un seul roulement à billes. Le 15 avril marque la fin de l’évacuation de ce Kommando vers Mauthausen ou Ebensee.

Meppen-Versen et Meppen-Dalum (MV et MD)-Kommando du KL Neuengamme

Ces deux Kommandos ont été créés au même moment, en novembre 1944, pour creuser des tranchées anti-chars près de la frontière hollandaise, dans l’Emsland. Ils emploient près de 2 500 détenus. Documents

Mainz (Mayence) : Prisons et camp de travailleurs civils situés sur le Rhin, au sud-ouest de Francfort.

Markirch (Mkh) (Ste-Marie-aux-Mines). Kommando du KL Natzweiler

Installé en mars 1944 à Sainte-Marie-aux-Mines. Le nombre de détenus est de quelques centaines au début, puis de 1 400. Les détenus travaillent dans le tunnel ferroviaire qui relie Sainte-Marie-aux-Mines à Saint-Dié . Il s’agit d’installer une usine de guerre souterraine. D’autres détenus travaillent à Sainte-Marie-aux-Mines dans une usine de guerre, qui porte un nom de couverture « Grosskellerei » (grandes caves). La majorité des détenus de ce Kommando est évacué e en septembre 1944, par différents convois principalement vers les camps du Neckar.

Milan (Mi) Prison située en Italie

Misburg-Hannover   (Mis) Kommando du KL Neuengamme

Situé à l’est de la ville et ouvert en juin 1944, ce Kommando est au service des entreprises de raffinerie Deurag. Près de 600 détenus réalisent des travaux de déblaiement et de construction.

Moers Mo .Prison et camp de travailleurs civils situés à l’ouest de Duisburg.

Moosach (Moo)  Prison située près de Dachau.

München (Munich) (Mün) Prison de Munich-Stadelheim : prison d’application des peines pour les «NN». Lieu d’exécution de résistants français.

Mühlhausen ou « Martha »  (Mhn) Kommando du KL Buchenwald

Situé à 80 km au nord-ouest de Buchenwald, ce Kommando ouvre en avril 1944. Les détenus travaillent dans l’usine Junkers à la fabrication de fuselages et de pièces de gouvernes. Ils sont près de 600 en janvier 1945. 569 détenus sont évacués sur Buchenwald.

Mülsen Müls( Saint Michel) -Kommando du KL Flossenbürg
Ce kommando, de plusieurs centaines de détenus travaille pour les constructions mécaniques Erla. Il est situé près de Glauchau à 30 km à l’ouest de Chemnitz.

 Münster (Mü). Ville située entre Dortmund et Osnabrück. Prison et camp de travailleurs civils.

N

Natzweiler -

Nacht und Nebel : Les NN au camp de concentration de Natzweiler-Struthof

Naumburg-sur-Saale (Nau): Prison située à l’ouest de Leipzig.

Neckargerach (Nch) Kommando du KL Natzweiler

Il est mentionné´ pour la première fois le 27 avril 1944, et compte déjà 900 détenus début mai 1944 et 1250 et plus à
partir de mi-mai et jusqu’à septembre 1944. La majorité travaille dans les mines ou dans les environs d’Obrigheim. A
partir de l’automne 1944, Neckargerach sert en partie comme camp de malades pour les camps du Neckar. Il est
situé´ près de Mannheim.

Neckarbischofsheim (Neb) Kommando des KL Natzweiler-Dachau

Ce Kommando est situé près de Mannheim. Il ouvre en septembre 1944, c’est-à-dire à un moment où le KL Natzweiler est progressivement évacué et où son administration est en partie rattachée à celle de Dachau. Les détenus travaillent essentiellement pour le projet A8. Quelques détenus sont affectés à des travaux agricoles.

Neckarelz (Nec) Kommando du KL Natzweiler
Pendant la période transitoire, c’est-à-dire de début septembre jusqu’au 23 novembre 1944, le camp annexe de Neckarelz I, qui, avec Neckarelz II, est le plus grand des Kommandos extérieurs de la région, fonctionne comme siège régional de l’administration centrale restée au Struthof. Neckarelz est l’organe exécutif dans plusieurs domaines, par exemple, en ce qui concerne le déplacement de détenus entre les différents kommandos extérieurs.
Le 21 mars 1944 arrivent les 500 premiers détenus. On les loge dans l’école primaire de Neckarelz qui devient ainsi le premier camp de Neckarelz. Lorsque le nombre des détenus dépasse la capacité de ce « camp » qui est d’environ 1 000 personnes, on crée un deuxième camp auprès de l’ancienne gare de Neckarelz. A partir de ce moment, l’école est désignée comme Neckarelz I et l’autre camp comme Neckarelz II. Officiellement, on réussit à y loger 2944 (fin septembre 1944) et 2 841 (fin octobre 1944). Presque tous ces détenus travaillent sur les chantiers des mines d’Obrigheim. Ce Kommando est situeé près de Mannheim.

Naumburg-sur-Saale Prison située à l’ouest de Leipzig.

Neckarelz (Nec) Kommando du KL Natzweiler

Pendant la période transitoire, c’est-à-dire de début septembre jusqu’au 23 novembre 1944, le camp annexe de

Neckarelz I, qui, avec Neckarelz II, est le plus grand des Kommandos extérieurs de la région, fonctionne comme

siège régional de l’administration centrale restée au Struthof. Neckarelz est l’organe exécutif dans plusieurs

domaines, par exemple, en ce qui concerne le déplacement de détenus entre les différents kommandos extérieurs.

Le 21 mars 1944 arrivent les 500 premiers détenus. On les loge dans l’école primaire de Neckarelz qui devient ainsi le

premier camp de Neckarelz. Lorsque le nombre des détenus dépasse la capacité de ce « camp » qui est d’environ

1 000 personnes, on crée un deuxième camp auprès de l’ancienne gare de Neckarelz. A partir de ce moment, l’école

est désignée comme Neckarelz I et l’autre camp comme Neckarelz II. Officiellement, on réussit à y loger 2944 (fin

septembre 1944) et 2 841 (fin octobre 1944). Presque tous ces détenus travaillent sur les chantiers des mines

d’Obrigheim. Ce Kommando est situé près de Mannheim.


Neubrandenburg (Nb)- prison - Ville située dans le Mecklembourg.

Neue- Bremm (NBr) C’est en mai 1943 qu’est décidé, par les services de la Police allemande, la construction d’un camp le long de la route menant à Metz, sur le lieu-dit « Neue Bremm », à Sarrebruck. Il est initialement constitué pour les hommes, mais, à partir de décembre 1943, un camp pour les femmes est installé. Le site est surtout utilisé pour des déportés « politiques » partis de Paris, et devant être ensuite transférés dans des KL.

Neu Stassfurt ou « Reh » NS. Kommando du KL Buchenwald
A 8 km de Stassfurt et à 35 km de Magdeburg, les détenus de ce Kommando, ouvert le 13 septembre 1944, doivent installer dans une ancienne mine de sel une usine souterraine. Ils sont près de 500 détenus en janvier 1945. Presque tous sont Français. L’évacuation a lieu vers les Sudètes.

Neuengamme ( Ng)  Dossier

Neumünster (Nst)  Prison et camp de travailleurs civils situés au nord de Hambourg dans le Holstein.

Neu Rohlau (NR) Kommando du KL Flossenbürg

Ce Kommando, situé dans l’ancienne Tchécoslovaquie et où des femmes parties de France ont été envoyées,travaille pour une fabrique de porcelaine, la Bohemia-Keramische Werke

Neustadt (Ne). Neustadt Kommando du KL Auschwitz Ce Kommando est situé en Pologne sur les bords du Prudnik.

Neu-Stassfurt ou « Reh » (NS) Kommando du KL Buchenwald
A 8 km de Stassfurt et à 35 km de Magdeburg, les détenus de ce Kommando, ouvert le 13 septembre 1944, doivent installer dans une ancienne mine de sel une usine souterraine. Ils sont près de 500 détenus en janvier 1945. Presque tous sont Français. L’évacuation a lieu vers les Sudètes. (Témoignage)

 

Dieburg-Rodgau ou Rollwald ou Nieder-Roden (DR)
 (Strafgefangenenlager) Ce camp disciplinaire situé au sud de Francfort-sur-le-Main a été  créé dès  le 21 avril 1938.

Niederhagen (Nh). Camp de travailleurs civils situé en Westphalie près de Paderborn.

Nordhausen (Nor)- Prison . Ville située près de Dora.

Nürnberg (Nuremberg) (Nür):  Ville de Bavière.

 

O

Ober Gleen (OG) - Prison située entre Francfort et Kassel.

Oberhausen (Obn)  Camp de travailleurs civils. Ville situeée dans la Ruhr.

Oberlanzendorf (Obl). Camp de rééducation par le travail situé en Autriche, dans les faubourgs de Vienne.

Offenburg (Off).  Kommando du KL Sachsenhausen
Ce Kommando correspond à la Baubrigade 9, c’est-à-dire une structure de travail itinérante composée de détenus de camps de concentration, que les Allemands utilisent à` différentes tâches.

Ohrdruf (Ohr) - Kommando du KL Buchenwald
Créé administrativement par les SS le 6 novembre 1944, il est situé à 70 kilomètres au sud-ouest de Weimar, en Thuringe. Le complexe d’Ohrdruf comprend cinq Kommandos installés sur un très vaste terrain militaire. A partir du mois d’août 1944, les détenus sont employés à des travaux de terrassement en vue de l’installation souterraine, entre autre, de l’Etat-major Général de la Wehrmacht, de la réserve d’or de la Reichsbank, ainsi que d’une rampe de lancement d’armes secrètes. Au total, ils ont été près de 20000, se répartissant en trois camps principaux : « Nordlager », « Südlager », et « Crawinkel ». Près de 10000 sont évacués vers Buchenwald.

Oppeln (Opp). Prison située en Silésie à Opole). C’est aussi le siège du tribunal pour les Belges et les Français du Nord-Pas-de-

Calais «NN», après celui d’Essen.Ohlsdorf

Oranienburg (Or) Kommando du KL Sachsenhausen

A Oranienburg, où est installé le camp central, est notamment mis en place le Kommando d’Heinkel (se reporter à l’abréviation Hk), ainsi que d’autres kommandos moins importants en nombre de détenus, que cette abréviation présente.

 Le camp de concentration d'Oranienburg a été édifié en février 1933 au milieu de la ville d'Oranienburg (Brandebourg) sur l'emplacement d'une ancienne brasserie fréquentée par les SA ; il ouvre le 21 mars, soit un jour après Dachau. Il s'agit d'un des tout premiers camps de concentration nazis. Jusqu'à sa fermeture en juillet1934, trois mille hommes et trois femmes y ont été enfermés. Au moins 16 prisonniers y ont été tués par les gardes, parmi lesquels l'écrivain et anarchiste Erich Mühsam, le 9 juillet 1934

.Lien wikipedia

Örtelsbruch -« Laura » ou Saalfeld. (Voir Laura) (Lra)

Osnabrück (Osn)
Prison disciplinaire et camp de travailleurs civils. Ville située en Westphalie.

Osterode (Ost)  Kommando du KL Buchenwald
Cette commune, située à 60 km au nord-ouest de Nordhausen, voit travailler dans deux Kommandos des détenus des KL Buchenwald et Dora : d’une part à la fabrication d’appareils aéronautiques (à Freiheit) en août et septembre 1944 ; d’autre part au projet « Dachs IV » de travaux souterrains effectués par l’organisation Todt pour le raffinage d’huiles minérales à Petershütte. Environ 300 détenus y sont enregistrés.

 

Bremen (Brême)-Osterort (Os) Kommando du KL Neuengamme.

Les 900 détenus de ce Kommando, qui porte également les noms de Riespott et d’Hornisse, travaillent à la réalisation d’un bunker pour sous-marins dans la base sous-marine.

Ottobrunn ( Ott) Kommando du KL Dachau situé près d’Hohenbrunn et de Munich, ce Kommando était rattaché à un institut de recherches aéronautiques de l’armée.

P

Passau (Pa) Kommando du KL Mauthausen

Kommando crée le 9 mars 1944, dans l’est de la Bavière, pour le montage d’armes, sous le nom de « Passau II ». Mais ce site est déjà utilisé en 1943 sous le nom de code Passau I, pour recevoir des détenus d’un ancien Kommando de Dachau.

Papenburg (Pap) - Prison située à l’ouest de Brême, à proximité de la frontieère germano-hollandaise.

Peggau Peg . Kommando du KL Mauthausen Kommando situé en Autriche, créé le 17 août 1944 pour la production de pièces d’avions.

Pforzheim (Pf). Prison située à l’est de Stuttgart. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, le 30 novembre, 17 hommes et 8 femmes du réseau Alliance sont extraits de la prison de Pforzheim, pour être exécutés.

Plansee   (Pla) Kommando du KL Dachau

Ce Kommando du KL Dachau correspond à l’hôtel Forelle, situé près de Füssen, en montagne à  800 mètres d’altitude. Il est situé au bord d’un lac, où sont détenues des personnalités otages déportées. Deux lits au moins ont été installés dans chaque chambre et l’endroit est partiellement chauffé. A Plansee, les « personnalités-otages » disposent d’une bibliothêque installé e par la Croix-Rouge

 (Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945" . P 145 tome 1)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Plansee

Pierre Cueff et Edouard Galletier, arrêtés en Ille-et-Vilaine, ont séjourné à Plansee

Plauen (Plau) Kommando du KL Flossenbürg. Ce Kommando travaille pour la firme Baumwollspinnereu AG. Ville située au sud de Leipzig.

Plön (Plo)  Camp de travailleurs civils situé entre Kiel et Lubeck dans le Holstein.

Plötzensee Voir WIKIPEDIA

Prison à Berlin. Au total, 2 891 personnes y seront exécutées. Initialement par  décapitation à la hache (de l'ouverture de la prison jusqu'à la moitié de  1937, puis par guillotine et pendaison.

Les premiers pendus seront les membres de l'Orchestre rouge, dont Maria Terwiel. C’est à Plötzensee que furent également pendus la plupart des conjurés du 20 juillet 1944 qui avaient été jugés devant le Volksgerichtshof. La princesse Obolensky, résistante de la région parisienne, y sera guillotinée le 4 août 1944.

Le massacre du 7 au 

Le massacre a commencé au crépuscule, le 7 septembre 1943. Plus de 250 prisonniers furent pendus par groupes de huit pour éviter les évasions, à la suite du bombardement partiel de la prison par l'aviation alliée, durant laquelle la guillotine fut endommagée. Comme il n'y avait plus d'électricité, les exécutions eurent lieu à la lumière des bougies. les bourreaux, épuisés, ne s'arrêtèrent qu'au matin, à huit heures, pour reprendre leur activité le soir, avec des forces neuves

Pölitz (Pö). Kommando du KL Sachsenhausen Kommando situé près de Stettin.

Porta Westfalica (Po) - Kommando du KL Neuengamme
Il y a plusieurs Kommandos à Porta Westfalica : cette abréviation est utilisée dans les cas où l’on ne connaït pas précisément le Kommando concerné.

Posen (Pos) - prison et autre type de camp (Gefängnis, Arbeitserziehungslager, Zwangsarbeitslager
et Zivilarbeiterlager)
En polonais : Poznan. Camp de réeducation par le travail, prison, camp de travail forcé et camp de travailleurs civils situés en Pologne.

Preungesheim. (Pr) Prison située près de Francfort-sur-le-Main.

Prüm (Pm) prison (Untersuchungshaftgefängnis)

Prison de prévention pour des femmes françaises «NN» devant être jugées à Cologne, située au nord de Trèves.

 

Q

R

Rastatt (Ras) Prison en bade au sud de Karlsruhe. c'est notamment le lieu d'exécution des membres du réseau Alliance. en novembre 1944.

Ravensbrück

Vidéo de l'INA (16'47")
Interview de Marie-José CHOMBART DE LAUWE, agent de réseau de résistance breton, déportée à Ravensbrück et Mauthausen et présidente de la Fondation pour la mémoire de la déportation. Elle témoigne de l'horreur du camp de Ravensbrück, des expériences sur les femmes, du "bloc des enfants" et de la solidarité entre prisonnières.

Commande d'un DVD sur Ravensbrück

Video Youtube

Rapport d'une visite du camp par le général Allard, le 12 mai 1945

Rechlin  (Rec)

Prison de 1943 à 1945, les détenus travaillent à Retzow près de Rechlin. Cette ville est située dans le centre du

Mecklembourg.

 

Reichenberg (Rbg). En tchèque : Liberec. Prison située en Tchécoslovaquie.

- Kommando du KL Ravensbrück. ce kommando situé dans le Mecklembourg travaille dans un champ d'aviation.

- Prison de 1943 à 1945, les détenus travaillent à Retzow près de Rechlin. Cette ville est située dans le centre du Mecklembourg.


Obertraubling-
Regensburg (Reg): Kommando du KL Flossenbürg
Ce Kommando, situé à Ratisbonne, est installé sur une base aérienne. Les détenus travaillent notamment pour les
chemins de fer, à la réfection de voies ferrées.

Rehmsdorf  (Reh) voir Tröglitz- Rehmsdorf

Reichenau (Rei) Kommando du KL Gross Rosen
Première mention le 3 décembre 1944, dernière le 29 mars 1945. Kommando situé dans l’ancienne Tchécoslovaquie, près de l’usine Getewent.

Autre type de camp Cette abréviation renvoie à` différentes villes portant ce nom, en Allemagne, en Autriche ou en Pologne.

Rheinbachsie  (Rh)   prison (Zuchthaus) Prison située au sud-ouest de Bonn, pour les peines de travaux forcées.


Dieburg-Rodgau ou Rollwald ou Nieder-Roden (DR)
 (Strafgefangenenlager) Ce camp disciplinaire situé au sud de Francfort-sur-le-Main a été  créé dès  le 21 avril 1938.

Rochlitz (Roc) Kommando du KL Flossenbürg
Ce Kommando de femmes travaille pour la Firme Mechanik GmbH. Il compte jusqu’à 350 femmes. Situé à 30 km au
nord de Chemnitz.

Rockenberg (Rock): Prison située au nord de Francfort.

Rossla (Rla)   Kommando des KL Buchenwald-Dora Situé à 20 km à l’ouest de Nordhausen, ce Kommando sert d’entrepôt pour l’usine de Dora.

Rottenburg (Rot) Prison située dans le Wurtemberg au sud de Stuttgart.

Rottleberode (Rb) - Kommando des KL Buchenwald-Dora
Ouvert le 13 mars 1944 à 15 km à l’est de Nordhausen, aménagé dans une grotte, ce Kommando travaille à la fois pour le compte des usines Junkers Flugzeug und Motorenwerke (trains d’atterrissage) et pour le projet des armes secrètes. On y installe une partie du personnel de l’usine de Schönebeck. Par commodité, le Kommando est rattaché à Dora à partir d’octobre 1944. Environ 400 détenus y sont enregistrés.

S

Hannover-Stöcken

Örtelsbruch -« Laura » ou Saalfeld. (Voir Laura)

Saarbrücken  (Sarrebruck) (Saa)
prison (Gefängnis) Prison de la capitale de la Sarre.

Sachsenhausen (Sa)

Salzgitter   (Sg) Kommando du KL Neuengamme

Il y a plusieurs Kommandos à Salzgitter (dont par exemple un Kommando de femmes, Salzgitter-Bad, travaillant pour les entreprises H. Goering à la fabrication de grenades) : cette abréviation est utilisée dans les cas où l’on ne sait pas distinguer quel est le kommando concerné précisément.

Salzburg Slg . Prison située en Autriche.

Salzwedel (Salz ). Kommando du KL Neuengamme
Situé à 40 km au sud-est d’Ulzen. Ce kommando de femmes fabrique des munitions et des mines depuis juillet 1943 pour les entreprises Poltewerke. Il emploie près de 1500 personnes.


San Michele all’Adige (SMA).  Prison située en Italie.

Sandbostel (Sb)

Ancien camp de PG, situé à l'ouest de Hambourg,  le stalag XB, devenu "mouroir" de Neuengamme à partir du 13 avril 1945. Le camp est libéré  le 29 avril 1945.  Fondation du camp Sandbostel (Témoignage de Sylvain Le Gall) 

 

Les vestiges du camp de Sandbostel aujourd'hui.

Durant la guerre, près de 50 000 personnes y sont mortes, de faim, de maladie ou simplement d'assassinats. Plus de 10.000 détenus de toutes nationalités, relevant du camp de concentration de Neuengamme, y furent évacués dans des conditions inhumaines. 3.000 environ moururent d’épuisement, de faim ou de maladie peu avant ou peu après la libération.

Liens externes: Le mouroir de Sandbostel. Wikipedia

 

Sangerhausen (Sang)  -Kommando des KL Buchenwald-Dora  installé à une quarantaine de kilomètres à l’est de Nordhausen, ce Kommando dépend du camp de Dora.

Sankt Valentin (SV).  Kommando du KL Mauthausen
Kommando créé le 21 août 1944 en Basse-Autriche pour la construction de chars d’assaut par l’entreprise Nibelungenwerk.

Saulgau (Sgu).  Kommando du KL Dachau Ce Kommando créé en avril 1944, travaille pour la firme L. Bautz. Il est situé au nord du lac de Constance.

Saurerwerke (Sau). Kommando du KL Mauthausen Kommando creéé à l’été 1944 dans un arrondissement du Grand-Vienne.

Bremen (Brême)-Schützenhof (Schf). Kommando du KL Neuengamme
Ce Kommando, comme celui de Brême-Blumenthal, travaille pour les chantiers navals de la ville depuis septembre 1944. Il emploie près de 600 détenus.

Schwäbisch-Hall (Sch-Hall): Prison située au nord de Stuttgart. Prison où sont détenus notamment des résistants du réseau « Alliance » avant d’être fusillés à Heilbronn.

Schandelah (Sch) Kommando du KL Neuengamme Ce Kommando, situé près de Brunswick, travaille, entre septembre 1944 et avril 1945, pour une raffinerie de pétrole.

Schlieben (Schn) - Kommando du KL Buchenwald

C’est le 1er septembre 1944 qu’ouvre ce Kommando de femmes situé à 35 km au nord-est de Torgau. Les détenues (près de 250 en janvier 1945) travaillent à la fabrication d’armes anti-char pour la firme Hasag.


Schlier ou Redl-Zipf (Schl)- Kommando du KL Mauthausen
Ce Kommando est situé à Redl-Zipf, petit bourg agricole dépendant de la commune de Neukirchen an der Vöckla, en Haute-Autriche. Les caves d’une brasserie réputée localement, se révèlent le lieu favorable pour l’implantation d’une usine secrète pour la production de carburant pour les fusées V2, mais aussi pour la construction d’un centre d’essais, capable de tester les performances de chaque réacteur, avant de les expédier par le train vers les zones de tir sur les côtes nord-ouest de l’Europe. « Schlier » est le nom de code secret du site, ouvert en septembre 1943 et évacué le 3 mai 1945.

 

Schmalkalden (Schma) . Prison située dans le sud de la Thuringe.

Schömberg Schg . Autre type de camp (Zivilarbeiterlager) Les détenus de ce camp, situé près de Balingen, travaillent pour le groupe Wüste.
 

Schönebeck ou « Julius » (Schö)- Kommando du KL Buchenwald

Les détenus de ce kommando, situé à 20 km au sud de Magdeburg, travaillent pour la firme Junkers à la fabrication de pièces d’avion. Ouvert en mars 1943, il est évacué vers la Tchécoslovaquie. Près de 1.200 détenus s’y trouvent en janvier 1945.

Prison: Ville située à une vingtaine de kilomètres au sud de Magdeburg, où est également installé un Kommando de Buchenwald travaillant pour la firme Junker.

 

Schönefeld-Leipzig (Sfd). Kommando du KL Ravensbrück. Situé dans le Brandebourg, ce Kommando travaille pour une usine d’armement et d’aviation à la fabrication de Panzerfaust. Il compte au 1er janvier 1945, 321 hommes et 5067 femmes.

 

Schörzingen (Schzg) Kommando du KL Natzweiler
Ce Kommando est situé près de Rottweil dans le sud-ouest de l’Allemagne. Inauguré par l’arrivée, le 20 février 1944, de 70 détenus provenant en partie de Schömberg et en partie du camp principal. L’effectif monte peu à peu pour atteindre 850 personnes en octobre 1944. A Schörzingen on construit, tout comme à Schömberg, une installation d’essai. Ici la combustion lente devait avoir lieu sous terre. L’évacuation du camp commence le 18 avril 1945. Les détenus sont libérés par les troupes alliées vers le 22 avril 1945 près d’Ostrach.

 Schwerte (Swte) Kommando du KL Buchenwald: C’est dans la banlieue sud-est de Dortmund qu’est installé en avril 1944 ce Kommando travaillant notamment pour la firme RAW. Plus de 700 détenus s’y trouvent à la fin du mois de septembre 1944. Il est supprimé le 29 janvier 1945.

Schwelm
(Schm)  Camp de travailleurs civils situé à l’est de Düsseldorf, à proximité de Wuppertal.

Schweidnitz (Schtz)
Prison située près de Breslau. Prison d’application de peine pour les «NN» jugés à Breslau. En février 1945, elle est évacuée sur la prison d’Hirschberg

Wien-Schwechat (Scht)- Kommando du KL Mauthausen
Ce Kommando est créé le 30 août 1943 pour la construction d’avions et le montage de chasseurs de nuit. Il est fermé en juillet 1944

Siegburg (Sie) prison (Zuchthaus)

Prison située près de Bonn. Prison d’application des peines de Zuchthaus pour les personnes condamnées en France et pour les «NN» jugés à Cologne et prison de passage entre Cologne et la forteresse de Sonnenburg.

Siemens (Sim)  Kommando du KL Ravensbrück

Avec le début de l’utilisation massive des détenus à l’effort de guerre allemand, le camp de Ravensbrück est agrandi et on construit une unité de production de la société Siemens & Halske sur les terrains situés au delà du mur d’enceinte. En décembre 1944, six baraques d’habitation sont construites tout près des hangars pour éviter les allers et retours quotidiens au camp central et y installer des déportées.

Sonnenburg (So) prison (Zuchthaus)

Slonsk en polonais. Prison située près de Francfort-sur-Oder. Prison d’application des peines de travaux forcés pour les hommes déportés «NN»)

Hamburg-Spaldingstrasse (Spg) Kommando du KL Neuengamme

Ouvert en septembre 1944 au sud-est de la ville, ce Kommando emploie près de 2 000 détenus à des travaux de

déblaiement et à la construction navale.

Speer (Spe)-  Kommando du KL Sachsenhausen
Les détenus de ce kommando extérieur rentrent toutefois au KL quotidiennement. Ils doivent récupérer des métaux non-ferreux à partir de vieux câbles électriques. Ouvert en septembre 1944 au sud-est de la ville, ce Kommando emploie près de 2 000 détenus à des travaux de déblaiement et à la construction navale.

Stettin (Stet). Prison et camp de travailleurs civils. Capitale de la Poméranie.

Steyr-Münichholz (Steyr)- Kommando du KL Mauthausen
A l’automne 1941, un kommando de détenus est constitué au camp central à destination de la ville de Steyr, au sud de Linz. Les détenus sont employés  à la construction de l’usine de Münichholz, à proximité de la ville. La construction des baraquements commence à la fin de l’hiver. Le Kommando de Steyr-Münichholz est officiellement ouvert le 14 mars 1942. Il fait partie du complexe des usines d’armement de la région de Steyr. Le travail des détenus va de la fabrication de mitrailleuses, de moteurs d’avions et de trains d’atterrissage pour Me 109, 110 et 323, jusqu’aux trains de laminoir.

Hannover-Stöcken (St) Kommando du KL Neuengamme

Deux Kommandos du KL Neuengamme sont installés au nord-ouest de Hanovre. Le premier, créé en juillet 1943, travaille pour Acumulatoren-Fabrik AG à la production d’accumulateurs de sous-marins. Le second, ouvert de septembre à novembre 1944, est lié à la Continental-Gummi-Werke AG pour la fabrication de caoutchouc pour pneus d’avions et d’automobiles. L’évacuation se déroule sur Hanovre-Ahlem.

Straubing (Strau) Prison située en Bavière, à l’est de Ratisbonne.

Stuhm (Stuhm). Prison située de Danzig.

Stuthof KL (St)  Lien externe

Stuttgart (Stut)  Prison de la ville.

T

Tannenwald (Tan).  Kommando du KL Buchenwald
Les détenus de ce Kommando, situé dans le district de Friedberg, travaillent pour une usine de munitions du 7 décembre 1944 au 31 mars 1945. 45 détenus sont évacués à Buchenwald

Trier (Trèves) (Tre) prison (Gefangnis)
Ville située sur la Moselle, où siège le tribunal du Peuple. Prison où passent des déportés, majoritairement «NN», partis de France.

Thorn (Tho)  En polonais : Torun. Prison située en Pologne.


Leipzig-Thekla ou « Emil »(Tka)
Kommando du KL Buchenwald situé dans le faubourg nord-est de Leipzig depuis mars 1943, ce Kommando travaille à la fois pour la firme de construction de machines Erla et pour la production d’avions Messerschmitt. 900 détenus s’y trouvent en janvier 1945.

Theresienstadt (Terezin) (Th)
Kommando du KL Flossenbürg et autre type de camp (camp ghetto)
Ce site est installé en novembre 1941 dans cette ville située à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Prague. La « petite forteresse » sert de` s 1939 de prison de la Gestapo. Elle devient un Kommando du KL Flossenbürg en mars 1944. Le camp-ghetto, quant à lui, est destiné initialement à des déportés juifs bénéficiant d’un « statut privilégié ». On estime à environ 35 000 le nombre de ceux qui sont morts dans ce site censé servir de vitrine à la politique juive du IIIe Reich. D’où l’opération de propagande monté e en juin 1944, avec la visite de délégués de la Croix-Rouge, dans le but de donner une image rassurante du sort réservé aux juifs, et le tournage du film « Le Führer offre une ville aux Juifs ». Mais, pour la plupart des 140 000 juifs passé s par Theresienstadt, ce ghetto n’est qu’un lieu de transit avant l’envoi vers des camps d’extermination où environ 88 000 périssent. Theresienstadt est pris en charge dès le 2 mai par la Croix-Rouge, avant d’être libéré par les Russes le 8 mai. Beaucoup de survivants succombent au typhus qui se développe alors et qui retarde l’évacuation du site.

Torgau (Tor) Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando de femmes, situé à 50 km au nord-est de Leipzig, ouvert en septembre 1944, travaille pour une usine de munitions et d’explosifs. 250 détenus s’y trouvent en janvier 1945. Il est évacué sur Ravensbrück.

Traunstein (Trau) . Prison située au sud-est de la Bavière.

Trier (Trèves) (Tre) prison . Ville située sur la Moselle, ou` siège le tribunal du Peuple. Prison où passent des déportés, majoritairement «NN», partis de France.

Tröglitz- Rehmsdorf  (Reh) Kommando du KL Buchenwald

Ce Kommando, installé dans le village de Rehmsdorf, se trouve à l’origine à Tröglitz, à 50 km au sud-ouest de Leipzig. Mais, à la suite d’un bombardement, l’usine qui fabrique des produits chimiques (oxygénation de lignites) est déplacée. Les détenus sont également utilisés pour des travaux de déblaiement. Ils sont évacués vers la Tchécoslovaquie.

Troisdorf (Tdf) Prison située au sud-est de Cologne.

Turin (Tu).  Prison située en Italie.

U

 Überlingen (Ubg)  Kommando du KL Dachau Apparu en septembre 1944, ce Kommando travaille pour la firme « Magnesit ». Situé au bord du lac de Constance.

Untermassfeld (Unt)
Prisons situées au sud de Meiningen. Prison qui reçoit des «NN» transférés de Wittlich et d’autres du Nord-Pas-de-Calais
.

Urbis (Ur).  Kommando du KL Natzweiler.Nom du Kommando de Natzweiler situé à Colmar. Ouvert en mars 1944, près de 500 détenus travaillent à la fortification de l’ancienne ligne Maginot. Il ferme en septembre 1944.

 

V

Vaihingen (Vai) Kommando du KL Natzweiler

Au début de la guerre, Vaihingen/Enz est un camp de travail, et les détenus travaillent sur divers chantiers, mais à partir de fin 1944, le camp reçoit de plus en plus de détenus gravement malades, complètement épuisés et incapables de faire le moindre travail. Ils sont logés dans des baraques et généralement abandonnés à leur sort. Vaihingen devient ainsi un vrai camp de la mort, un mouroir terrible et impitoyable. Ce camp est situé entre Karlsruhe et Stuttgart. Document

 

Vorbrück-Schirmeck (VS)
Ce camp de sureté est situé en Alsace dans la vallée de La Brûche. Il est ouvert dès le mois de juillet 1940. Les détenus du camp y restent, dans la majorité des cas, une courte période avant d’être, soit libérés, soit envoyés vers des prisons ou des KL. L’évacuation commence en octobre 1944 vers les camps de Gaggenau, Haslach et Rothenfels. Le dernier convoi quitte Schirmeck le 22 novembre, et le 23 novembre le camp est libéré. Au total, près de 15 000 dé tenus y seraient passés, dont des prisonniers de guerre russes et polonais

W

Waldheim (Wald)
Prison (Zuchthaus).  Située au nord de Chemnitz en Haute-Silésie. Prison qui reçoit notamment des «NN» de Belgique et du Nord-Pas-de-Calais après leur condamnation.

Lien Wikipedia

 

Warschau (War) (Varsovie)

Prison située dans la capitale polonaise. Des déportés recensées dans le Livre-Mémorial y sont notamment envoyés pour déblayer les décombres du ghetto de Varsovie qui vient d’être réprimé et vidé de ses occupants.

Watenstedt-Salzgitter (Wat) Kommando du KL Neuengamme

Les 2 500 détenus de ces deux Kommandos, un d’hommes (Watenstedt-Leinde) et un de femmes (Watenstedt), ouverts en 1944 travaillent pour les aciéries Stahlwerke Braunschweig à la fabrication de munitions.

Autre type de camp (Zivilarbeiterlager) Camp de travailleurs civils situé près de Helmstedt entre Brauschweig et Magdeburg.

 Wedel (Wed) Kommando du KL Neuengamme

Ouvert en septembre 1944 à 20 km d’Hambourg, ce Kommando de femmes est très vite évacué vers le site d’Eidelstedt, au nord-ouest de la capitale régionale voisine.

Weimar (We)  Kommando du KL Buchenwald

Un Kommando est installé dans l’usine Gustloff, qui fabrique des fusils et des caissons. Près de 2350 détenus s’y trouvent en janvier 1945. Il est bombardé et 1 585 hommes retournent à Buchenwald le 3 avril 1945.

Wernigerode (Wg) Kommando du KL Buchenwald
Ce Kommando est ouvert fin mars 1943, à 60 km au nord de Nordhausen. Les détenus (près de 500 en janvier 1945) doivent d’abord installer le camp, avant que leur travail soit réparti entre les usines Wernigerode AG (usines d’avions Junkers), celle de Rautal (pièces d’avions) et la gare de Wernigerode. Il est évaé le 10 avril 1945.

Weissenbach Wei (Zivilarbeiterlager) Lieu où des Alsaciens et Mosellans sont envoyés avant d’être transférés à Gaggenau. Camp de travailleurs civils.

Prison:  située dans l’ancienne capitale de la république allemande, où l’on retrouve également des Kommandos du KL Buchenwald, installé tout près.

 

Westeregeln (Wes) « Maulwurf » ou « Tarthun » :Kommando du KL Buchenwald

Ce Kommando, situé à 30 km au sud-ouest de Magdeburg, est ouvert en octobre 1944. Les détenus viennent de Schönebeck et travaillent dans d’anciennes mines de sel à l’assemblage et à la finition d’avions de chasse pour la firme Junker. Ils sont plus de 550 en janvier 1945.

Wieda (Wia) Kommando des KL Buchenwald-Dora situé dans le Harz, c’est le siège de la SS Baubrigade III, qui regroupe également les Kommandos Mackenrode, Nüxei et Osterhagen, et dont l’activité est la construction d’une voie ferrée qui doit passer par ces lieux (chantier du Helmetalbahn). Les détenus sont ensuite utilisés à la réparation des voies ferrées et au déblaiement des villes bombardées. A la fin d’août 1944, la Baubrigade III de Wieda avec ses trois Kommandos compte près de 1 000 détenus. Elle est rattachée au KL Sachsenhausen en janvier 1945.

Wien (Wien).  Kommando du KL Mauthausen. Plusieurs Kommandos du KL Mauthausen sont installés dans la capitale de l’ancienne Autriche. Cette abréviation indique cet ensemble, lorsqu’il nous a été impossible de préciser de quel Kommando précis il s’agit.

Wiesbaden (Wbd) -Camp spécial SS d’Hinzert, prisons et camp de travailleurs civils situées à l’ouest de Francfort-sur-le-Main.

Wiener Neudorf ( WNf ) -Kommando de Mauthausen

Après l’Anschluss de 1938 Wiener-Neudorf est rattachée à la municipalité de Vienne. Vers 1940 la construction d’une usine de moteurs d’avions est commencé, la Flugmotorwerke Ostmark. Le 3 août 1943, est créé le Kommando de Wiener-Neudorf,détaché du KL de Mauthausen. De nombreux prisonniers politiques y travailleront jusqu’au 23 août 19441. Ce -jour-là, l’aviation des Alliés bombarde l’usine de moteurs, la raffinerie de pétrole, la raffinerie de pétrole de Vösendorf et l'aérodrome de Markerdorf. le 26 juillet la zone subit un nouveau bombardement. Le 6 Avril 1945, la ville tombe aux mains des Russes

Wiener Neustadt (Wnt)
Prison situé en Autriche, au sud de Vienne.

Ce kommando situé dans l’usine « Rax Werke » à Wiener-Neustadt, en Basse-Autriche, connaît deux temps
distincts. D’abord, le 8 aoû t 1943, des détenus arrivent pour commencer la production en série d’éléments des fusées V2. Après les bombardements alliés, le camp est évacué le 17 novembre 1943, vers les Kommandos de Dora et Redl-Zipf. Ensuite, le 5 juillet 1944, de nouveaux détenus sont employés par la « Wiener Lokomotiv Fabrik » à la construction de tenders. Le camp est évacué le 1er avril 1945.

Witten-Annen (WA) -  Kommando du KL Buchenwald
Situé dans la Ruhr, à quelques kilomètres de Bochum, ce kommando ouvert en septembre 1944, travaille pour la firme AGW à la fabrication de pièces d’armement (blindages). Près de 600 détenus s’y trouvent en janvier 1945.

Wilhelmshaven (Wil)- Kommando du KL Neuengamme
Wilhelmshaven est situé au nord-ouest de Brême, sur la Mer du Nord. Ce Kommando, créé en septembre 1944, fait travailler ses 1 000 détenus sur les chantiers navals de la ville, pour la Kriegsmarine. Ils réalisent également des tâches de déblaiement.

Témoignage: etoil6.gif (599 octets)

Willich (Wll) autre type de camp (Zivilarbeiterlager)

Wittlich (Wi)
Prison située près de Cologne. Notamment lieu de prévention des hommes «NN» venant d’Hinzert et devant être jugés au tribunal de Cologne. (12 déportés arrêtés en Ille-et-Vilaine ont été interné dans cette prison)

Camp de travailleurs civils situé à l’ouest de Düsseldorf.

Witten (Wtn) - Prison située dans la Ruhr, entre Bochum et Hagen.

Wohlau (Woh) Prison située en Pologne.

Wöbbelin (Wö¨) Kommando du KL Neuengamme

Situé à 9 km au nord de Ludwigslust et à 31 km au sud de Schwerin, dans le Mecklembourg, le site de Wöbbelin est choisi en février 1945 pour la construction d’un camp de prisonniers de guerre. Mais, dès avril 1945, lors des évacuations des différents lieux dépendants de KL, il devient le point de convergence de nombreux convois d’évacuation. Il est libéré le 2 mai 1945.

Wholau (Woh). Prison située en Pologne

Wolfenbüttel (Wol)  -Prison et camp de travailleurs civils situés à 15 km au sud de Brunswick dans le nord de l’Allemagne.

Würzburg (Wbg).  Kommando du KL Flossenbürg.  Créé seulement en 1945, ce petit Kommando situé dans la ville travaille pour le compte de la SS.

Wuppertal (Wup) Prison.Ville située près de Düsseldorf

Z


Zwickau (Zwi). Cet important Kommando de Flossenbürg travaille pour la firme Auto-Union AG et son usine « Horch ». Situé à 35 km à l’ouest de Chemnitz.

Ziegenhain( Zh). Prison et camp de travailleurs civils situés au nord-est de Francfort.

Zschachwitz (Zs) Kommando du KL Flossenbürg
Créé en novembre 1944, ce Kommando travaille pour la firme Miag, Muehlen/Industrie AG. Situé près de Pirna au sud-est de Dresde.

Zweibrücken (Zb) - (Deux-Ponts)) Prison située dans le Palatinat à 30 km à l’est de Sarrebruck. Les membres du groupe Derhan y sont envoyés.

Zwodau (Zwo ) Kommando du KL Flossenbürg

Situé dans l’ancienne Tchécoslovaquie, à 30 kilomètres de Karlsbad, ce Kommando, essentiellement de femmes, est créé pour la firme Siemens.

 

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)

Source: 

Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945")  http://www.fmd.asso.fr/.

http://www.bddm.org/liv/index_liv.php

 Editions Tirésias:  http://www.editionstiresias.com/pages/catalogue.php?cat=2&limite=10