Vous souhaitez compléter cette liste ou proposer un document  concernant un ou plusieurs déportés de cette liste

memoiredeguerre35@yahoo.fr

06/11/2017

accueil-mdg1.gif (1380 octets)

plan-du-site.gif (1231 octets)

Liste des déportés arrêtés en Ille-et-Vilaine

A  B  C  D  E  F G  H I J  K  L  M N  O P  Q R  S T U  V W X Y Z

   dr-b.gif (310 octets)

Liste des déportés juifs arrêtés dans le département  Liste des déportés politiques nés en Ille-et-Vilaine Classement   par commune 

  Statistiques   Les lieux de déportation

v-g-faisant.jpg (12000 octets)FAISANT Guy, né le 23 octobre 1925 à Rennes. Étudiant  . Arrêté le 5 mars 1942, 33 rue des Ormeaux à Rennes, il est déporté NN le 4 juin 1942 de Paris, gare de l'Est vers Hinzert. (matricule 4243). Autres lieux de déportation:   Gross Rosen, prison de Breslau; prison de Schweidnitz (près de Breslau); prison de Wittlich (près de Cologne). Libéré le 8 mai 1945 à Hischberg (Document). Sources: ACP 27 P6 Caen -  ADIV 167 J 38.

FAIVRE Henri, né le 2 mai 1921 à Paris. Il entre dans la Résistance en septembre 1943(FN-FTR). Arrêté et incarcéré à Rennes le 26 janvier 1944, il est déporté de Compiègne le 18 juin 1944 vers le KL Dachau (matricule 172555). Rapatrié le 26 mai 1945. ADIV 167 J 38

FALK Hans. Juif allemand né le 16 août 1909 à Kaiserlautern (All). Commerçant. Résidant à Mordelles en octobre 1940. Arrêté à Rennes le 6 août 1941 et transféré 72 avenue Foch, au siège de la Gestapo, le 12 janvier 1942 à Paris, il est déporté de Compiègne vers Auschwitz le 27 mars 1942. Non revenu des camps. Source: ACP 27 P6 Caen

FALUDI Désiré, né le 21 février 1896 à Pilis en Hongrie. Engagé volontaire comme aspirant en mai 1940. Radiotechnicien. Agent P2 du réseau Overcloud. du 15 janvier  1941 au 28 mai 1944. (Renseignements émissions et montages de postes émetteurs). Sous les ordres de Joël LE TAC. Engagé à la Feld Nachrichten? Kommandantur sur ordre transmis de Londres en 1942 par le capitaine PEUVELEY pour avoir des renseignements. Il travaille avec l'agent Chapelle Henry du réseau Fitzroy pour bombarder la Kriegsmarine. En 1943, il envoie par l'intermédiaire de Rosenfeld, garage du Centre bd de la Tour d'Auvergne des plans d'attaques de gaz "Blankreutz" contre la Russie sous le pseudo "Anne de Bretagne". Il envoie par la même voie tous les plans de l'organisation Todt, des forteresses côtières, etc. Arrêté à Bourg-des-Comptes à son domicile le 8 mai 1944, il est interné au camp Margueritte jusqu'au 30 mai 1944, puis à la prison Jacques Cartier jusqu'au 4 juillet, et de nouveau au camp Margueritte. Il est embarqué dans le convoi de prisonniers qui quitte Rennes le 2 août 1944 à destination de l'Allemagne. Il s'évade en cours de transport à Langeais lors du mitraillage du train le 6 août 1944. Homologué au grade de sous-lieutenant. Sources: ACP 27 P6 Caen  ; ADIV 6 ETP2/45

FARARD André, né le 3 août 1906 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Ouvrier en chaussures. Marié, 2 enfants. Il participe à l'organisation des premiers groupes de résistance O.S. à Fougères. Responsable technique, il dirige la confection des tracts et journaux clandestins, ainsi que la distribution dans les usines de Fougères. Il est arrêté une première fois par la police pour propagande anti-allemande et incarcéré à Angers en octobre 1941. Fautes de preuves, il est relaxé. Il est de nouveau arrêté  pour avoir participé à une distribution de tracts, le 25 septembre à Saint-Sauveur-des-Landes (Ille-et-Vilaine). Incarcéré à Rennes, Voves, Compiègne, il est le 21 mai 1944 vers le KL Neuengamme (matricule 30402). Il décède le 2 mai 1945 à Sandbostel. Autre lieu de déportation: Farge: (Ce kommando ouvert en juin 1943 travaille pour la Direction de la construction de la Marine à l'édification de l’abri sous-marin « Valentin ». Plus de 2 000 détenus y travaillent.). Croix de guerre avec étoile de bronze. Homologué au grade d'adjudant à titre posthume. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 167 J23 - 6ETP /45.

FARRAULT Claude, né le 19 avril 1926 à Rennes. Plombier. En mai 1944, il travaille à Saint-Jacques-de-la-Lande au titre requis du S.T.O. Fin mai, il quitte son emploi pour se  soustraire à une éventuelle déportation en Allemagne. Il va travailler comme puisatier à la campagne. Le soir, il rentre au domicile des ses parents, 14 rue des frères Blin à Rennes. Il est arrêté le 8 juin 1944, rue de Fougères, par huit miliciens. Emmené au 25, rue d'Échange pour être interrogé, il est interné au camp Margueritte. Le 3 août 1944, il monte dans le convoi  de déportés vers Belfort. Il s'évade à Langeais.

FAUCHARD Joseph, né le 4 février 1922 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Réfractaire au S.T.O. Arrêté le 9 avril 1943, 72 avenue du cimetière de l'Est à Rennes, il est déporté NN le 13 septembre 43 vers Sarrebrück (Camp de Neue Bremm). Autre camp de déportation: Buchenwald. Libéré le 30 avril 1945 à Allach. Source: ACP 27 P6 Caen.

FAUCHEUX Guy (Alias Lorou Marcel ?). Né le 2 août 1921 à Orléans (45). Photographe. Membre des Corps Francs Vengeance du Loiret (adjoint de Claude Lerude). Arrêté par la Gestapo, il promit de collaborer avec elle, mais, une fois remis en liberté, en profite pour s’enfuir. Rend compte de son affaire aux chefs de Vengeance qui le mutent en Bretagne pour créer une région Vengeance, région dont il laisse le commandement à Charles de Pillot de Coligny (janvier 1944). Au vu de certaines coïncidences troublantes mais non avérées, quelques membres de Vengeance-Bretagne accuseront Faucheux de les avoir livrés à la Gestapo lors de son interrogatoire. Il est arrêté le 21 janvier 1944 à Rennes. Déporté le 3 août 1944 de Rennes vers Belfort, puis transféré vers Natzweiler le 26 août 1944. (matricule 23887). Autre lieu de déportation: Dachau. Source: Papiers le concernant déposés à la BDIC de Nanterre. Fichier de Caen.

FEVRIER Eugène, né le 14 février 1923 Ste-Marie (Ille-et-Vilaine). Cultivateur. Domicilié à Avessac (56). Arrêté le 22 septembre 1943 à Redon (Ille-et-Vilaine), il est déporté vers les prisons du Reich le 20 janvier 1944. Son parcours: Kassel, Frankfurt/Main, Coblence, Rheinbach,  Ziegenhain, Obertraubling-Regensburg. Il est libéré le 8 mai 1945 à  Regensburg. Source: Fichier de Caen.

FICHTER Charles, né le 4 décembre 1918 à Dettwiller (67). Étudiant   en théologie. Domicilié à Clermont-Ferrand (63). Arrêté le 16 septembre 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (matricule 62303). Autre lieu de déportation: Saurerwerke . Revenu des camps. Source: Fichier de Caen.

FLEURY Georges, né le 24 octobre 1921 à Dinan (22). Arrêté à La Croix-Pilonnière à Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), le 23 septembre 1942, il est déporté le 15 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule: 36713). Rescapé des camps. Source: ACP 27 P6 Caen

FOLLIOT Jean, né le 10 janvier 1922 à Gatteville (Manche). Célibataire. Employé de bureau. Domicilié à Coutances (Manche), 13 rue Tourville. Caché 19 rue David d'Angers à Ernée (Mayenne), il est arrêté le 15 avril 1944 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Interné à la prison Jacques Cartier. Le 4 juin 1944, il est déporté de Compiègne vers le KL Neuengamme (matricule 33330). Son parcours: Stuthof , Bergen-Belsen où il est libéré le 15 avril 1945. Source: Fichier de Caen.

FONTAINE Pierre, né le 22 avril 1907 à Mery-sur-Somme (Somme). Il est arrêté à Rennes le 22 avril 1944 suite à une dénonciation par une femme, alors qu'il tenait des propos anti-allemands. Interné au camp Margueritte, il fait partie du convoi de prisonniers politiques qui quitte Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Il s'évade en cours de transport. Source: AVCC Caen.  Article.

 

 

FORESTIER Philémon, né le 5 juin 1883. (de Saint-Nicolas-de-Redon). Arrêté à Redon. Entré à Jacques Cartier le 31 mai 1944. Libéré à Belfort le 26 août 1944. Aidé par le Secours national, le groupe est dirigé vers Giromagny à 15 km de Belfort. Logé par la population patriote, elle réussira  avec 7 autres prisonniers (Rosalie ROUAULT, Marei CAHOUR, Prosper BREVET, Alice DUCHENE, Angèle DEPLANTAY et Juliette LE FLOCH) à passer en  Suisse à Delle le 16 octobre grâce à Madame MORANDINI (arrêtée le même jour lors de son passage le 16 octobre 1944.  Dirigé quelques jours plus tard vers la zone libérée à Pontarlier il est rapatrié le 25 octobre 1945 à Redon. Sources: ADIV 6ETP2 - 43 ; 167 J 45; 167J 31/2)

FORGET Albert Alexandre Auguste, né le 4 mars 1925  au Mont-Dol (Ille-et-Vilaine). Huissier. Il résidait chez ses parents au 12, rue d’Alsace à Saint-Malo. Ce résistant fut arrêté le 15 mars 1944 à l'hôtel Moderne de Courtoiville à Paramé en compagnie de Salvador CICI, André MARTIN, Georges LE POLOZEC et Robert MARC. Ensuite il fut emprisonné à Saint-Malo puis transféré à Rennes et après dans le Frontstalag 122 à Royallieu d’où, il fut déporté, le 4 juin 1944, avec Salvator Cici, Georges le Polozec, Francis Corbel, Pierre Leroy et André Martin, dans le camp de concentration allemand de Neuengamme où il arriva le 7 juin suivant après avoir passé trois nuits dans des wagons à bestiaux et où il reçu le matricule 34741. Décédé le 1er avril 1945 à Neuengamme. Celui-ci fut médaillé de la Résistance à titre posthume par le décret du 16 septembre 1968. Le 16 septembre 1968, le Conseil Municipal de Saint-Malo décida de donner à une rue de la ville le nom d’Albert Forget. Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°223. (I.223.) - ADIV 167 J23 - Carphaz.

FORGET Marie Pierre, né le 14 février 1919 à Vieux-Viel (Ille-et-Vilaine). Ouvrier agricole. Arrêté le 2 mai 1943 à Paramé (Ille-et-Vilaine) pour avoir sifflé dans un cinéma, des actualités allemandes, par la Police française, il est incarcéré un cours séjour à Saint-Malo. Le 25 juin 1943, il est déporté de Compiègne vers Buchenwald. (matricule 14788). Il décède à Dora le 23 janvier 1944. (Source: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°110. (I.110.)

FOUILLET Auguste, né le 6 avril 1921 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Electricien. Il faisait parti du maquis de Saint-Yvieux. Arrêté le 19 décembre1943 à Plerguer suite à une dénonciation. Interné à la prison Jacques Cartier de Rennes du 19 décembre 1943 au 17 janvier 1944, il est transféré à Compiègne d'où il est déporté le 27 janvier 1944 vers Buchenwald (matricule 43830), puis à Dora. Revenu.

FOUILLET Eugène. Arrêté à Dol-de-Bretagne. Ne figure pas dans le mémorial des déportés.

FOUILLET Joseph Théophile Julien, né le 8 juin 1919 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Manœuvre. Membre du maquis de la Hunaudaye du 1er juillet 1942 au 19 décembre 1943. Arrêté sur dénonciation, 27 rue de Dinan à Dol-de-Bretagne, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers le KL Buchenwald.(matricule 43844). Il décède le 1er mai 1945 à Wobbelin en s'évadant (Allemagne). J.O. du 24 juin 2009 p 10434. Sources: ACP 27 P6 Caen - AD35 167 J23.

FOURCHE Simone, née le 14 juin 1905 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Agent du réseau Johnny Ker. Arrêtée le 12 avril 1943 à Rennes, elle est incarcérée à Fresnes jusqu'en septembre 1943. Elle est déportée «NN». Son parcours: Lauban, Ravensbrück (matricule 79960), Flossenburg, Graslitz. Rapatriée par avion à Dijon où elle est hospitalisée. Elle décède le 7 janvier 1946. Source: Fichier de Caen.

FOUREL LEMOINE Denise, né le 18 mai 1920 à Chevaigné (Ille-et-Vilaine). Célibataire. Employée au café Simo 45 bd de la Tour-d'Auvergne à Rennes. Arrêtée par les Allemands, le 21 janvier 1943 à Rennes pour ses opinions, suite à une dénonciation d'une personne du quartier qui fréquentait assidûment le café , elle est déportée le 23 juillet 1943. Lieux de déportation: Lübeck-Lauerhof, Dortmund. Source: Fichier de Caen.

FOURNERIE Jean, né le 9 août 1922 à Lyon (69). Il est pris pour otage la veille de la fête de Jeanne d'Arc à Rennes le 8 mai 1943. (Il avait été repéré avec 9 autres camarades dont Brice Charlot, Michel Delais, Xavier Comte, Félix Primot, Jean Dauphin, Joseph Huchet, Henri Ruellan. Il est probable que cette arrestation faisait suite à la manifestation  de "démonstration communo gaulliste" du 1er mai 1942 place de la mairie au  cours de laquelle son identité avait été relevée. Incarcéré à la prison Jacques Cartier), puis déporté le 3 septembre 1943 de Compiègne vers le KL Buchenwald. matricule (matricule 14881). Revenu. Source: Fichier de Caen.

FRANCK Isaac alias MAURICE. (Non Juif), né le 13 janvier 1895 à Paris (75). Membre du mouvement Front National, il résidait à Dinard au moment de son arrestation, 7 rue des Chalets.En 1941, il prend part à la formation de groupes de Résistance dans la région. surveillé par la Gestapo à cause de son activité, il passe en zône non occupée pour tenter de rejoindre les Forces Françaises Libres en Angleterre. Sa tentative ayant échoué, il revient à Dinard. Arrêté suite à une dénonciation d'un dénommé Dupeyron de Maurin le 30 décembre 1942. Sa femme est interdite de résider à Dinard ou une ville de la côte. Elle a l'obligation de résider à Charentonneau dans la Seine, 27 rue des Ormes. Il est déporté à Aurigny le 12 août 1943, il quitte l'île le 7 mai 1944 pour être transféré sur des chantiers de construction dans le nord de la France. Il s'évade le 7 juillet 1944 du camp de déportés politiques de Camiers. Source ADIV 6ETP2/46.

Victor et Aurélie FRETEL, déporté à BelfortFREDEL Aurélie, née BROCHARD le 21 mars 1907 à Messac (Ille-et-Vilaine). Elle est arrêtée avec son mari et le valet de la ferme Jean QUEMENER le 27 juillet suite à l'agression de 3 soldats allemands au-Grand-Fougeray le 27 juillet 1944, le corps de deux d'entre eux ayant été trouvé près de leur ferme. Incarcérée à Rennes, elle se trouve dans le convoi parti de Rennes le 2 août en direction de Belfort. Elle fait partie des 241 prisonniers libérés le 27 août 1944 au fort Hatry de Belfort. Elle se réfugie dans une ferme à Giromagny avant de revenir en Bretagne. Source: ACP 27 P6 Caen

FREDEL Francis Victor, né le 9 octobre 1900 à La-Noë-Blanche (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté avec son épouse et le valet de la ferme Jean QUEMENER, le 27 juillet suite à l'agression de 3 soldats allemands au-Grand-Fougeray le 27 juillet 1944, le corps de deux d'entre eux ayant été trouvé près de leur ferme. Incarcéré à Rennes, il se trouve dans le convoi parti de Rennes le 2 août en direction de Belfort. Il fait partie des 241 prisonniers libérés 28 août 1944 fort Hatry de Belfort. Il se réfugie à Giromagny, dans une ferme avant de revenir en Bretagne. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 6ETP2/46

 

 

FREMONT Jules Félix. Né le 19 juillet 1891 à Broualan (Ille-et-Vilaine). Transporteur. Domicilié Saint-Brice-en-Coglès (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 13 octobre 1941 à  Fougères (Ille-et-Vilaine) avec une cinquantaine de personnes (Opération "Porto")., il est déporté NN le 18 décembre 1941. Il est décapité avec sept autres camarades le 21 septembre 1943 à Munich. Autre lieu de déportation: Ausburg, prison située dans l'ouest de la Bavière. Homologué sous-lieutenant. Source: 6ETP2/46

FROGER René, né le 14 octobre 1925 à Mellé (Ille-et-Vilaine). Tailleur de pierres. Arrêté le 9 octobre 1944 à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine), il est déporté le 15 août 1944 de Pantin vers le KL Buchenwald. Autres lieux de déportation: Ortelsbruch, Allach où il est libéré le 30 avril 1945.

FROGET Pierre, né le 7 avril 1926 à La-Selle-en-Luitré (Ille-et-Vilaine). Il entre dans le groupe du Front National de Fougères (Ille-et-Vilaine) fin 1942. Il participe à la distribution de tracts et journaux clandestins anti-allemands, ainsi qu'à la récupération de matériel pour le sabotage des voies ferrées. Avec le groupe FTP de Fougères (Ille-et-Vilaine), il participe à la destruction des lignes téléphoniques sur la route de Saint-Malo, ainsi qu'au sabotage de câbles et de freins sur les wagons allemands en stationnement à Fougères (Ille-et-Vilaine). Le 16 mai 1944, il fait partie des groupes FTP de Guy BELLIS qui incendie les garages OPEL à Fougères (Ille-et-Vilaine), où furent détruits 34 camions, 11 moteurs d'avions, un important outillage et plusieurs milliers de litres d'essence et d'huile. Il participe également à la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès. Il est arrêté par la Gestapo le 4 juin 1944, au cours de l'attaque menée contre la Feldkommandatur de Fougères (Ille-et-Vilaine). Torturé, il est transféré à la prison de Rennes, puis déporté vers Belfort début août 1944, puis transféré vers le KL Neuengamme le 29 août 44. Il décède à Wilhshaven le 5 mars 1945. (AD35 167 J23)

GAGEOT Joseph, né le 26 mars 1903 à Messac (Ille-et-Vilaine). Il faisait partie du réseau Buckmaster d'Ille-et-Vilaine. Il hébergeait deux Hindous de la 8ème armée britanique, prisonniers de guerre et évadés de Rennes par les soins de Fontaine et Richard de Martigné-Ferchaud. Arrêté dans la nuit du 7 au 8 décembre 1943 au village de la Haie Poulain à Martigné-Ferchaud, il fut interné à la prison Jacques Cartier de Rennes jusqu'au 13 mars 1944. Transféré à Compiègne, il fut déporté le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (matricule 62338). Autre lieu de déportation: Gusen. Il décède le 22 janvier 1945 Mauthausen. Homologué au grade de sous-lieutenant. Chevalier de la Légion d'Honneur en 1952. Croix de guerre avec palme, Médaille de la Résistance. Sources: ACP 27 P6 Caen. ADIV 6ETP2/48.

 

GAGNADAS Frédéric, né le 8 août 1887 (de Rennes). Il se trouve dans le dernier convoi de prisonniers qui quitte Rennes début août 1944. Il est  Libéré le 26 août 1944 à Belfort.

GAILLARD Jean, né en 1925 à Saint-Broladre, il est arrêté en juin 1944 par la Milice. Il s'évade du convoi qui l'emmène vers l'Allemagne à Langeais au moment du mitraillage. Recueilli par des résistants, il remonte vers Rennes qui vient d'être libéré. Dès son retour à Saint-Broladre, il s'engage dans les Forces françaises  de l'Intérieur. Fait prisonnier à Obenheim le 11 janvier 1945, il est interné au stalag 13D de Nuremberg. Libéré, il est démobilisé en novembre 1945.

GAILLARD Lucien, né le 14 août 1922 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Serrurier à la SNCF. Arrêté le 23 juin 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne vers Buchenwald le 3 septembre 1943. (matricule 20572). Libéré le 15 avril 1945 à Bergen-Belsen. Autre lieu de déportation: Dora.

GALESNE ? Arrêté par la Gestapo le 23 juin 1943 Il est déporté vers Dachau. Son père, arrêté en même temps que son fils Albert, il décède pendant le transport à Bar-le-Duc.. Non identifié dans le mémorial des déportés de France. ADIV 167 J 40

GALLAIS ,née CHARDIN Andrée le 8 septembre 1898 à Tignecourt (88). mariée, 2 enfants. Couturière. Arrêtée le 9 octobre 1941 à Fougères (Ille-et-Vilaine) à la suite d'une dénonciation pour appartenance au mouvement "Ceux de la Libération"(Opération "Porto"), elle ne livre aucun secret malgré les sévices endurés.  Elle est déportée NN. le 19 décembre 1941 à Ausburg, prison située dans l'ouest de la Bavière où elle a été jugée. Son parcours: Ausburg kommando de Dachau 1, Munich, Leipzig kommando du KL Buchenwald, prison de Breslau, prison de Lübeck-Lauerhof , prison de Cottbus située au nord de Dresde, Ravensbrück, Mauthausen. Libérée le 24 avril 1945 par la Croix-Rouge. Homologuée au grade de sous-lieutenant. ADIV 6ETP2/46.

 

GALLAIS ROFFE Huguette, née le 7 novembre 1921 à Nouméa (Nouvelle Calédonie). Étudiante infirmière. Célibataire. Arrêtée le 9 octobre 1941 à Fougères (Ille-et-Vilaine) avec une cinquantaine de personnes. Opération "Porto"), elle est déportée le 18 décembre 1941.  Son parcours: Ausburg kommando de Dachau 1, Munich, Leipzig kommando du KL Buchenwald, prison de Breslau, prison de Lübeck-Lauerhof , prison de Cottbus située au nord de Dresde, Ravensbrück, Mauthausen. Libérée le 22 avril 1945 à Munich par la Croix-Rouge.

 

 

GALLAIS René Julien François, alias DE LA TOUCHE FERRON, né le 16 mars 1892 à Pleugueneuc (Ille-et-Vilaine). Marié, deux enfants. Employé municipal à Fougères. Chef du réseau Action de "Ceux de la Libération" de Fougères (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 9 octobre 1941 à Fougères (Ille-et-Vilaine) avec une cinquantaine de personnes. (Opération "Porto"), il est interné à Angers jusqu'en novembre 1941, puis Fresnes. Il est déporté NN le 18 décembre 1941 à Ausburg, prison située dans l'ouest de la Bavière où il a été jugé et condamné à mort le 23 février 1943 par le Conseil de Guerre de Berlin. Il sera décapité avec sept autres camarades le 21 septembre 1943 à  la forteresse de Hadelheim à Munich. Homologué au grade de capitaine. Croix de guerre avec palme; chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume par décret du 27 novembre 1946. Source: ADIV 6ETP2/46.

GALLET Raymond, né le 21 octobre 1927 (de Vitré). Il est déporté de Rennes début août 1944 vers Belfort où il est libéré le 26 août 1944.

GALLETIER Edouard, né le 27 mai 1885 à Poitiers (86). Ancien combattant et grand mutilé de la guerre 1914-1918, latiniste, recteur d’académie de Rennes. Nommé directeur de l'Enseignement supérieur en mars 1941 sous le gouvernement de Darlan. En avril 1942, il démissionne et devient professeur d'université, à la Sorbonne. Le 10 août 1943, alors qu'il était venu passer ses vacances en Bretagne, il est arrêté par la Gestapo, à Louvigné-du-Désert, en Ille-et-Vilaine  puis est déporté le 13 août 1943 de Compiègne vers Buchenwald comme « Personnalité-otage ». Le 31 août, il est transféré à  Plansee. En mars 1944, il est transféré pour une raison inconnue à la prison d’Hirschberg. Il rentre de déportation le 8 mai 1945.  Il décède en 1965. Sources : Archives secrètes de Bretagne 1940-1944. Henri Fréville (Pages 123 à 128)--Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945". p 1021)

GARCIA-AGDECAR José. Espagnol. Né le 1er décembre 1911. Arrêté en juillet 1942. Ne figure pas dans le mémorial des déportés. Non revenu.

GARNIER Jean, né le 1er septembre 1914 à Dijon. Chauffeur au château de la Ballue en Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté le 10 août 1943 pour faits de résistance (Sabotage de moteurs de camions allemands). Condamné par le Tribunal militaire allemand de Rennes, il est déporté. Revenu des camps. Source ADIV J 167.  Non identifié dans le mémorial des déportés de France.

GAROCHE Jean, né le 21 juillet 1912 à Saint-Alban (22). Chauffeur déménageur. à Saint-Malo. Arrêté à Saint-Malo le 20 novembre 1941 pour sabotage par la Gestapo, il est interné à Saint-Malo, puis à Rennes jusqu'au 8 avril 1942, à Paris au Cherche Midi (8 avril 42 au 12 avril 1942), il est déporté à  Karlshure, Rheinbach, Kassel. Libéré en mai 1945. Revenu(ADIV 167J40

GARZON TRAPERO Francisco, né le 30 octobre 1913 à Porti-Lano en Espagne. Soldat de l'armée républicaine, il entre en France à Port-Bou au nord de la Catalogne. Il est interné au camp de concentration d'Argelès où il reste jusqu'au mois d'août 1939. Sorti du camp, il est employé comme bourrelier par l'Arsenal de Rennes, puis comme manœuvre par l'armée d'occupation. Il habite 32 rue Lobineau à Rennes. Agent de liaison entre la Loire Inférieure et Rennes, il est arrêté alors qu’il transporte des explosifs en provenance du terrain d’aviation de Saint-Jacques le 30 novembre 1942. Arrêté sur dénonciation à l'aéroport de St-Jacques-de-la-Lande en possession d'explosifs. "Lors de son transfert de Rennes vers Paris, il y eut une halte en gare du Mans. là, il descendit du train et fut conduit dans un bureau de la gare. Il profite d'un court instant durant lequel il était resté seul dans la pièce  pour dérober son acte d'accusation qui était resté sur la table". Or ce papier le condamnait et l'envoyait en déportation en Allemagne. Après l'avoir dérobé, Francisco Garzon l'avala. En arrivant à Paris, les Allemands ne savaient pas à quelle peine il avait été condamné. Au bout de dix huit mois passés à la prison de Fresnes, il s'évade d'un convoi de déportation du côté de Vitry-le-François avec plusieurs camarades. Transféré à Fresnes, il s'évade d'un convoi de déportation du côté de Vitry-le-François avec plusieurs camarades. ADIV167J40

Sources:
La mémoire retrouvée des Républicains espagnols . Paroles d’exilés en Ille-et-Vilaine.-De Gabrielle GARCIA et Isabelle MATAS-Aux Éditions Edilarge ( Ouest-France) p 173
Carlos Fernandez
A.D.L.A. 5Mi 1853

GARZUEL Albert-Pierre. Juif, 9 mois, né le 19 mai 1943 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 4 janvier 1944 à Vitré. Il est déporté par le convoi n° 67 parti de Drancy vers Auschwitz le 3 février 1944.

GARZUEL Jeannot (Philippe), 3 ans, né en 1941. Arrêté le 4 janvier 1944 à Vitré. Il est déporté par le convoi n° 67 parti de Drancy vers Auschwitz le 3 février 1944.

GARZUEL Sarah, Française, née Santer le 22 juillet 1917 à Paris (12). Arrêtée le le 4 janvier 1944 à Vitré. Elle est déporté par le convoi n° 67 parti de Drancy vers Auschwitz le 3 février 1944. Document

GASCO Ramon, né le 11 décembre 1911 à Barcelone (Espagne). Employé dans l'industrie chimique. Domicilié à Rennes. Le 21 mars 1944, il est arrêté à Rennes. Le 18 juin 1944, il est déporté de Compiègne vers le KL Dachau. (matricule 74283). Autre lieu de déportation: Köpenick. Libéré le 2 mai 1945. Non identifié dans le mémorial des déportés. Source: Fichier de Caen.

GASDEBLAY René, né le 26 août 1891 à Villeneuve-sur-Yonne (89). Ingénieur civil à l'Arsenal de Rennes. Arrêté le 12 novembre 1942, 11 rue Pierre Hévin à Rennes, il est déporté le 20 mai 1943. Son parcours: Karlshure, Rheinbach, Sieburg, Troisdorf, Sieburg, Butzbach, Rockenberg où il est libéré le 30 avril 1945.  Non identifié dans le mémorial des déportés. Source: ACP 27 P6 Caen

GASNIER Alexandre, né le 25 février 1918 à St-Aubin-du-Cormier (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 2 avril 1944, rue Vasselot à Rennes, il est transféré de Rennes à Compiègne le 29 juin 1944 et déporté le 28 juillet 44 de Compiègne vers Neuengamme. (matricule 39933). Décédé le 7 janvier 1945.  Source: ACP 27 P6 Caen.

GASTELUMENDI BILBAO  Lorenzo, né le 3 janvier 1909 à Durango (Vizcaya Espagne). Domicilié à Rennes. Arrêté le 4 mars 1944 à Rennes, par la Gestapo, il est interné à la prison de Rennes puis est déporté au camp de Neuengamme avec le matricule 36417.  Autre lieu de déportation: Farge. Sort inconnu.  Source: AC 21P 453 990.

GAUDAIRE Yves, né le 5 novembre 1925 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Il entre dans le groupe de résistance F.T.P. de St-Médard-Montreuil-sur-Ille. Il participe à plusieurs sabotages de voies ferrées St-Malo-Rennes. Arrêté à Rennes 24 juillet 1944, il est dans le convoi de prisonniers parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. À Belfort, il est déporté vers  Natzweiler le 29 août  1944. (matricule 43626). Décédé le 25 avril 1944 à Wilhelmshaven. (AD35 167 J24/1)

GAUDIN Isidore, né le 9 avril 1908 à Retiers (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté, 15 rue des Trente à Rennes le 25 octobre 1942, pour appartenance au parti communiste. Incarcéré à la prison St-Hélier, il est condamné par le Tribunal spécial de Rennes le 14 janvier 1943 à 2 ans de prison et 1200 francs d'amende, puis déporté  de Compiègne le 17 septembre 1943 vers Buchenwald. (matricule 21749). Libéré le 11 avril 1945 à Buchenwald. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 167 J 40 ADIV 43 W 50-51.

GAUGAIN Louis, né le 7 octobre 1920 à Fougères. Entré dans la Résistance fin 1940 au Front National et les FTP. Travaillant dans un dépôt de munitions, il profite de ses fonctions pour récupérer des révolvers et des munitions qu'il entrepose à son domicile et les remet ensuite aux groupes mobiles F.T.P.. Arrêté le 7 septembre 1941 et condamné à 3 ans de travaux forcés, il est déporté en Allemagne le 11 mai 1943. Non identifié dans le Mémorial des déportés de France. Décédé le 11 mars 1974 à Lyon. (ADIV 167 J 40)

GAULTIER Charles, né le 31 décembre 1894 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Manœuvre à la SNCF. Il participe à l'organisation de groupes de sabotage de matériel ferré allemand de passage aux ateliers SNCF. Arrêté le 9 décembre 1943, 15 rue Kerviller à Rennes par la S.P.A.C., il est interné à Laval le 24 décembre 1943, puis est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 34802). Autre lieu de de déportation: Misburg-Hannover. Décédé le 17 janvier 1945. Homologué au grade de sous-lieutenant à titre posthume. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 167 J24/1 - ADIV 43 W 30. ADIV 6ETP2/47

GAUTIER Ernest. Né le 21 septembre 1890 à Combourg. Entrepreneur de couverture. Membre de la Résistance dès 1940 -Groupe F9 de Combourg. Il trouve asile aux réfractaires du STO. Diffuse la presse clandestine et délivre de fausses cartes d'identité. Arrêté à Combourg le 30 juillet 1944 avec ses deux fils Eugène et Jean, il est dans le convoi parti de Rennes le 2 ou 3 août 1944 vers Belfort (convoi dit de Langeais), puis est transféré vers le KL Neuengamme. (matricule 44217). Décédé le 10 décembre 1944 à Hambourg. Chevalier de la Légion d'Honneur. Sources: ADIV 167 J24/1 - 6ETP2/47.

GAUTIER Eugène, né à Combourg le 2 mars 1925 à Combourg (Ille-et-Vilaine). Fils d'Ernest. Arrêté à Combourg le 30 juillet 1944, il est dans le convoi parti de Rennes le 2 ou 3 août 1944 vers Belfort (convoi dit de Langeais), puis est transféré vers le KL Neuengamme le 29 août 1944. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède le 7 avril 1945 à Lunebourg. Une partie du Kommando de Wilhelmshaven est évacué le 3 avril 1945, par un transport ferroviaire d’au moins 400 blessés et malades, qui est attaqué le 7 avril par l’aviation alliée en gare de Lunebourg. Les pertes sont terribles, et au moins 60 déportés partis de Belfort y laissent la vie. D’autres sont ensuite exécutés par les SS, alors que les survivants sont conduits en camion au camp de Bergen-Belsen. Il décède le 8 avril 1945. libéré le 15 avril 1945. Croix de guerre avec étoile de vermeil. Sources: ACP 27 P6 Caen - AD35 167 J24/1 - 6ETP2/47. AD35 Fonds Petri.

GAUTIER Jean, né le 30 juin 1923 à Combourg (Ille-et-Vilaine). Arrêté à Combourg le 30 juillet 1944. Fils d'Ernest, il est dans le convoi parti de Rennes le 2 ou 3 août 1944 vers Belfort (convoi dit de Langeais), puis est transféré vers le KL Neuengamme le 29 août 44. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède le 7 avril 1945 à Lunebourg. Une partie du Kommando de Wilhelmshaven est évacué le 3 avril 1945, par un transport ferroviaire d’au moins 400 blessés et malades, qui est attaqué le 7 avril par l’aviation alliée en gare de Lunebourg. Les pertes sont terribles, et au moins 60 déportés partis de Belfort y laissent la vie. D’autres sont ensuite exécutés par les SS, alors que les survivants sont conduits en camion au camp de Bergen-Belsen libéré le 15 avril 1945. Croix de guerre avec étoile de vermeil. Sources: AD35 167 J24/1 - 6ETP/47.

GAUTIER Joseph, né le 2 avril 1920 à Le Minihic-sur-Rance (Ille-et-Vilaine). Chauffeur de voiture. Domicilié au Minihic-sur-Rance (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 19 octobre 1943 à Saint-Malo, il est déporté de Compiègne le  21 mai 1944 vers le KL Neuengamme..(matricule 30360).  Autres lieux de déportation: Fallersleben-Laagberg, Wöbbelin où il décède le 20 avril 1945. Source: Fichier de Caen.

 

GAUTRY HANRIAT née LIEMANE Marie-Thérèse est née près d’Orléans en 1879. Elle est élevée par ses grands-parents et devient institutrice de classes maternelles tout en poursuivant de brillantes études. Elle enseigne la philosophie à l’Ecole Primaire supérieure de Fougères qu’elle dirige de 1919 à 1940. Militante féministe et politiquement engagée, Madame Gautry prend sa retraite en juin 1940, au moment de l’arrivée des Allemands qui réquisitionnent l’Ecole Primaire Supérieure. A la fin de l’année 1942, elle s’engage avec Thérèse Pierre dans la lutte clandestine et devient « Odile » Gautry. Afin de faciliter les contacts entre les membres du réseau, Mme Gautry installe un magasin de bonneterie  « Au joli Marmot », rue Nationale. Dans sa fermette à la Selle-en-Luitré, elle entrepose un poste émetteur et du matériel de propagande ; c’est là qu’elle est arrêtée une nuit d’octobre 1943, probablement à la suite d’une dénonciation. Emprisonnée à Rennes, où elle revient après une hospitalisation à Nantes, elle fait partie de l’un des derniers convois de déportés qui subit un bombardement allié à Langeais, où elle est incarcérée avant d’être dirigée vers Belfort où elle est libérée  le 26 août 1944. Elle s’éteint à l’âge de 69 ans. Elle est décorée de la médaille de la Résistance le 31 mars 1947. Lien: http://shapfougeres.blogspot.fr/2012/09/heroines-de-la-resistance.html. Photo: Archives municipales de Fougères

 

GEFFLOT Jean-Marie, né le 21 mai 1922 à Brain-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Arrêté à Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine), il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule 33277). Autre lieu de déportation: Brême-Schützenhof. Sort inconnu. Source: AC 21P 454 458.

GEMIN Jean Louis Eugène, né à 22 août 1922 à Bain-de Bretagne (Ille-et-Vilaine). Il entre dans le groupe de Résistance de Bain. Il participe à la diffusion de tracts et journaux clandestins anti-allemands. Il recrute des adhérents pour le F.U.J. P. dans le sud d'Ille-et-Vialaine. Il transporte  armes, papiers, tickets, argent liquide pour les groupes. Arrêté par la Gestapo à Messac le 2 juillet 1944 alors qu'il est en mission et porteur d'un revolver, il est dans le convoi parti de Rennes le 2 ou 3 août 1944 vers Belfort (convoi dit de Langeais), puis est déporté vers le KL Neuengamme. (matricule 43868). Il décède le 30 avril 45 à Flensburg des suites du typhus. Sources: ACP 27 P6 Caen - AD35 167 J24/1.

GENDRE Georges, né le 14 mai 1898 à Constantine (ALG). Arrêté le 10 juillet 1943 à Fougères (Ille-et-Vilaine), 18 rue Kléber, il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule 34037). Autre lieu de déportation: Bergen-Belsen où il décède le 27 mai 1945 avant le rapatriement.

GENTIL Joseph, né le 4 octobre 1920 à Feins (Ille-et-Vilaine). Ouvrier agricole. Domicilié à Liffré. Agent de renseignements, il est arrêté le 14 octobre 1943 à Fouillard. Emprisonné à Rennes, il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le  KL Mauthausen. (matricule 62438). Autres lieux de déportation: Melk, Ebensee. Revenu des camps. Documents

 

 

GENTRIC Robert, né le 8 juillet 1922 à Paris (9e). Ingénieur. Domicilié à Aulnay-sous-Bois (75). Entré dans le réseau "Turma Vengeance" en qualité d'agent P2 en novembre 1943. Organisateur d'un service de renseignements en Bretagne, puis en Indre-et-Loire. Organisateur d'un circuit de liaison dans ces régions.  Arrêté le 9 mai 1944 à Rennes et transféré de Rennes à Compiègne le 29 juin 1944, il est déporté "NN" le 28 juillet 44 de Compiègne vers Neuengamme. (matricule 39436). Libéré le 3 mai 1945 dans la baie de Lübeck-Neustadt.

GERARD Gaston, né le 31 octobre 1912 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Boulanger. Il est arrêté le 22 octobre 1942, 42 rue de la Motte Brulon à Rennes, pour appartenance au parti communiste. Il est déporté de Compiègne vers Buchenwald. (matricule 21371). Libéré le 11 avril 1945 à Dora. Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 43W 50-51.

GÉRARD Paul, né le 17 juin 1921 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 7 janvier 1943 à Vitré, il est déporté le 24 janvier 1943 de Compiègne vers le  KL Sachsenhausen. (matricule 58386 ). Autre lieu de déportation: Bergen-Belsen. Disparu. Source: AC 21p 454 907.

GERBOHAY Marcel, né le 3 mai 1917 à Pacé (Ille-et-Vilaine). Séminariste à Saint-Ilan en Langueux dans les Côtes-d'Armor, Il y rencontre Marcel BAVAUD. Ils projettent un attentat contre Hitler en octobre-novembre 1938. Son ami ayant été arrêté, les services de renseignements allemands entreprennent des recherches lors de l'occupation de la France de GERBOHAY qui est arrêté le 1er janvier 1942 à Pacé au domicile familial de la Touche-Milon. Emprisonné à la prison Jacques Cartier, il est transféré à la fin février à Berlin à la fin février 1942 et son procès instruit par le "tribunal du peuple". Il est accusé "d'avoir en 1938 en Allemagne, en France et en Suisse, essayé de convaincre le ressortissant suisse Maurice Bavaud, d'entreprendre l'assassinat du Führer". Condamné à mort en janvier 1943, son recours en grâce rejeté le 30 mars suivant, il est décapité le 9 avril 1943 à la prison de Plötzensee. Il est déporté le 15 septembre 1942. Il est décapité le 9 avril 1943 à Berlin.

GERGAUD Georges, né le 30 mars 1922. Étudiant. Domicilié à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 6 avril 1943 à bord du Viking au large de Guernesey, il est déporté  ««NN»» le 24 juin 1943 de Paris, gare de l’Est vers Hinzert. (matricule 6842). Son parcours: Wi, Br, Gross-Rosen où il décède le 30 décembre 1944.  Sources: Mémorial  des Déportés : Partie I, liste n°109. (I.109. - ADIV 167 J24/1.

 

 

 

GERNIGON André, né le 7 décembre 1921 à Goven. Ajusteur-mécanicien. Arrêté à la ferme de Bolac en Goven le 24 mai 1944, il est déporté de Belfort vers Natzweiler le 26 août 1944.( matricule 23899). Arrivé à Dachau le 6 septembre 1944 via KL Natzweiler par le 1er convoi de cette journée (950 personnes). (matricule 10215). Interné ensuite à Flossenburg et Dasweiller. Libéré le Revenu le 6 mai 1945. Son frère Émile, arrêté le même jour à la ferme de Bolac, sera fusillé le 20 juin 1944 à Saint-Jacques -de-la-Lande. Source: ACP 27 P6 Caen.

 

GESLIN Auguste, né le 31 décembre 1903 à Rennes. Arrêté à Saint-Erblon le 12 juillet 1944, par la Milice pour avoir caché son neveu, réfractaire au S.T.O, il est déporté de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort, puis transféré le 29 août 44 vers Neuengamme. (matricule 44203). Décédé le 2 avril 1945 à Wilhelmshaven (All). Croix de Guerre avec étoile de bronze.  Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 6ETP2/48. Article

Pierre GicquelGICQUEL Pierre, né le 28 mars 1907 à Saint-Léger-des-Prés (Ille-et-Vilaine). Inspecteur de police, il est arrêté le 10 mai 1944, 2 rue de la Courrouze à Rennes. Transféré de Rennes à Compiègne le 29 juin 1944, il est déporté le 28 juillet 1944 de Compiègne vers Neuengamme.( matricule 39857). Décédé le 24 février 1945 à Watenstedt. (Document). Source: ACP 27 P6 Caen.

 

GILET Denis, né le 3 mai 1900 à Sion-les-Mines (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Marié, un enfant; soudeur à la S.N.C.F.; domicilié 30 rue Le Dantec à Rennes. Arrêté le 23 novembre 1943 à son domicile par la SPAC,  pour recrutement d'adhérents, de sabotage de matériel SNCF, de transport de matériel de guerre, il est incarcéré à la prison Jacques Cartier, puis à Laval le 24 décembre 1943. Il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne, vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. Revenu. Sources: AVCC 27 P6 Caen - ADIV 43 W 30. ADIV 6ETP2/48. Article

GILLEBYT André, né le 6 janvier 1899 à Dunkerque (59). Fabricant de biscuit. Domicilié à Rennes, 49 rue de la Prévalaye. Arrêté le 27 avril 1943 à Rennes, il est déporté  «NN» de Paris, gare de l’Est le 6 septembre 1943 vers (camp de Neue Bremm). Mauthausen (matricule 5140), Ebensee où il est libéré le 6 mai 1945. Source: ACP 27 P6 Caen.

GIMENEZ-ARRUGA Pascual. Espagnol, né le 23 octobre 1916 à Alforigue (E). Arrêté au cours d'une rafle, rue Saint-Malo le 20 mars 1944 à Rennes, il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Wattensted. Il décède le 27 mai 1945 à Ravensbrück avant son rapatriement.

GIMENO-GAUCHOLA José. Espagnol, né le 2 septembre 1915 à Alforigue (E). Domicilié 14 passage des Carmélites à Rennes. Arrêté le 20 mars 1944 à Rennes, rue Saint-Malo, il est déporté par le convoi parti de Compiègne le  21 mai 1944  vers Neuengamme (matricule 31153). Revenu.

GIRAUDEAU Ludovic, né le 26 février 1918 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Arrêté à Rennes, 11 rue Alphonse Guérin le 3 avril 1944, il est transféré de Rennes à Compiègne le 29 juin 1944, puis est déporté NN le 28 juillet 44 de Compiègne vers Neuengamme. (matricule 39438). Autre lieu de déportation: Schandelah. Il décède le 28 avril 1945 à Wöbbelin. Source: ACP 27 P6 Caen.

GIRON Armand, né le 19 novembre 1893 à Tours (37). Dessinateur industriel. Marié, 2 enfants. Domicilié à Rennes. Arrêté le 4 avril 1943 à Rennes pour avoir fourni des renseignements à des réseaux de Résistance, il est déporté le 3 septembre 1943 de Compiègne vers Buchenvwald. (matricule 20785). Il décède le 9 février à Buchenwald. Croix de Guerre avec étoile de bronze. ADIV 6ETP2/48.

GLAIS Emmanuel septembre  le 31 mars 1884 à Plélan-le-Grand (35). Domestique agricole aux Ricantais en Tréffendel. Il est arrêté le 29 mai 1944 pour détention d'un fusil de chasse et d'un revolver. Incarcéré à Jacques Cartier le 31 mai 1944, il est dans l'un des convois partis les 2 et 3 août de Rennes en direction de Belfort. Il est déporté à Natzweiler le 26 août  1944. (Matricule 23895). Il décède le 17 novembre  1944 à Dachau.(Source JO: 248-24 octobre 1993)

GLAVIER Abraham. Arrêté le 26 décembre 1943 à Rennes. Déporté le 20 mai 1944. Convoi n° 74 ?  Juif ?. Non revenu.

GLAVIER Marthe. Arrêtée le 26 décembre 1943 à Rennes. Déportée le 3 février 1944. Convoi n° 74 ? Juive ?. Non revenu.

GLAZMAN Mendel (Max). Juif. Né le 5 mars 1902 à Sidlce (Pol.) Arrêté à Bourg-des-Comptes chez M. Robert, boucher, le 28 mai 1944 par la Milice. Interné à Jacques Cartier le 31 mai 1944, il est déporté  de Rennes début août 1944 par le convoi dit de Langeais. puis transféré de Belfort le 29 août 1944 vers Neuengamme. matricule 44202). Revenu des camps. Source: ACP 27 P6 Caen.

GLORION Ferdinand, né le 8 janvier 1917 à Lanvellec (22). Arrêté le 9 août 1942 à Chateaugiron (Ille-et-Vilaine), place des Gattes pour avoir frappé un Allemand qui se trouvait dans son débit de boissons. Il est déporté de la prison de Troyes le 14 mai 1943 vers celle de Fribourg-en-Brisgau. Autres lieux de détention: Kislau, Nieder-Roden où il est libéré le 27 avril 1945. 

GODEST François, Marie, Joseph, né le 22 août 1909 à Saint-Servan-sur-Mer (Ille-et-Vilaine). Maçon. Arrêté le 14 juillet 1942 à Saint-Malo pour distribution de tracts communistes, il est déporté le 25 juin 1943 vers le KL Buchenwald. (matricule 14559. Décédé  le 26 décembre 1943 à Weimar-Buchenwald (All.) Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°110. (I.110.) - JO: 248-24 octobre 1993 - AC 21P 456 311. Carphaz.

GOEZIN Henri, né le 7 décembre 1905 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Marié. Tailleur d'habits, domicilié 40 rue de la Forêt à Fougères. Entré dans la Résistance en mai 1941 dans le groupe du Front National de Fougères. Il participe à la distribution de tracts et collage de papillons contre le régime de Vichy et les Allemands. Il héberge plusieurs responsables de la Résistance. Plusieurs réunions de triangle de direction ont lieu à son domicile. Il entrepose ronéo et machine à écrire, papier et matériel de propagande. Arrêté le 5 décembre 1943 à Fougères par la S.P.A.C. Incarcéré à la prison Jacques Cartier et à la prison de Vitré le 28 décembre 1943, puis le 8 mai 1944 à Angers. Il est déporté le 2 juillet 1944 de Compiègne  vers le KL Dachau (matricule 76883). Il est libéré le 5 juillet 1944 à Riem. ADIV 43 W 30 - 6ETP2/48

GOLTAIS Michel, né le 14 mars 1927 à Loudéac (22). Arrêté le 27 février 1942 à Rennes, il est déporté NN le 4 juin 1942. de Paris, gare de l'Est vers Hinzert. (matricule 4237). Autres lieux de déportation: Prison de Breslau; prison de Schweidnitz, prison de Wittlich (près de Cologne). Libéré le 8 mai 1945 à Hischberg (Kommando du KL de Gross Rosen). (Document)

GOMET Joseph, né le 10 octobre 1914 à Nueil-les-Aubierss (Deux-Sèvres). Instituteur public, il est arrêté à Rennes le 25 octobre 1942, pour appartenance au parti communiste et membre F.T.P. (du 1er octobre 1942 au 25 octobre 1942). Il est déporté le 17 septembre 43 de Compiègne vers Buchenwald. (matricule 21751). Décédé le 14 avril 1945 à Dora. (ADIV 167J24 - 43 W 50-51)

GOMEZ Francisco, né le 20 janvier 1914 à Carballedo  ou  Mato-Lug (Espagne). Célibataire. Cimentier. Arrêté le 13 octobre 1943 à Saint-Servan où il est domicilié, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers le KL Buchenwald. (matricule 43624).  Revenu des camps.

GONORD Claude, né le 3 mai 1922 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Fondateur et responsable du maquis de Maison Rouge. Arrêté dans le prieuré de Saint-Yvieux. à Plerguer (Ille-et-Vilaine) le 19 décembre 1943 suite à une dénonciation, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers Buchenwald. (matricule 43830) où il est libéré le 11 avril 1944.

GONZALES Odette, née AMBLARD le 23 mars 1922 à Nîmes (30). Arrêtée le 27 avril 1942 à Rennes, elle est déportée de Paris, gare de l’Est vers Sarrebruck (camp de Neue Bremm). (matricule 41163).  Autres lieux de déportation: Ravensbrück; Lieberose. Libérée en mai 1945

GONZALLIS Lucien, né le 20 octobre 1892 à Paris. Résidait à Cesson-Sévigné avant d'être arrêté le 15 octobre 1942 à Rennes. Transféré à Compiègne il est déporté le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen. (matricule 28106). Rapatrié à Linz le 20 mai 1945. Il décède le 25 mai 1958. Mention Mort pour la France, attribuée le 30 novembre 1962. Source: ACP 27 P6 Caen.

GORE Lylian Evelyn, née le 13 mars 1918 en Grande-Bretagne. Elle est arrêtée à Rennes le mars 1943, 113 rue de Paris où elle résidait. Internée à la Maison d'arrêt de Rennes, elle est transférée à Fresnes puis est déportée «NN» en Allemagne. Son parcours: Lauban, Ravensbrück (matricule 79965). Revenue des camps.

GORGIARD Albert, né le 22 février 1894 à Paris. Sous-directeur d'une coopérative agricole. Domicilié à Rennes. Arrêté le 5 février 1944, 13 rue de la Santé à Rennes, il est transféré à Compiègne le 29 juin 1944, puis est déporté le 28 juillet 1944 vers Neuengamme. Il décède le 24 avril 1945 à Wöbelin. Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 6ETP2-151

GORTAIS Marcel, né le 26 mai 1920 à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). Arrêté à Saint-Erblon (Ille-et-Vilaine), il est déporté de Rennes début août 44, puis transféré de Belfort le 29 août 1944 vers Neuengamme. (matricule 43730). Décédé le 29 mars 1945 à Wilhelmshaven.Article

GOSSET Jean. Né le 6 décembre  1912 à Montreuil (75). Professeur de philosophie au lycée de Brest  puis à Vendôme. Il crée le réseau de renseignements politiques et militaires Cohors-Asturies sous l'impulsion de Marie Quefeurus. Adjoint de Jean Cavaillès et chef par intérim de l’organisation Libération Nord.. Il est arrêté lors d'une réunion le 25 avril 1944 rue du Cercle Paul Bert à Rennes, en compagnie de Raoul Simon, André Rousse, Henri Bouret2, chef des maquis “National Maquis” de Bretagne (et non Bouret1). Déporté «"NN"»de Compiègne le 28 juillet 1944 vers le KL Neuengamme. (matricule: 39441). Lieu de déportation: Hambourg Dessauer Ufer. Il décède le 21 décembre 1944 . Nommé Compagnon de la Libération à titre posthume.

1 Ces héros venus de l'ombre. René Le Guénic. P 51
2 Il n’a pas été déporté car il s’est évadé au départ de Rennes vers Compiègne. Voir le récit de son arrestation à Rennes dans l’Histoire de la Résistance en France d’Henri Noguères, tome 4, pages 597-598.

Biographie

GOURSAUD épouse VERMOT Geneviève, née le 3 juin 1923 à Paris. Coiffeuse. Célibataire. Arrêtée le 20 avril 1944 à Rennes, elles est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de Belfort. Le 1er septembre 1944, elle est déportée de Belfort vers le Kl Ravenbrück. (matricule 62828). Autre lieu de déportation: Gusen. Elle est libérée le 20 avril 1945 à Oranienburg. Source: Fichier de Caen.

GRAFF Charles, né le 16 septembre 1906 à Osthoffen (67). Marié, 5 enfants. Colonel. Domicilié à Rennes. Arrêté à Rennes en mai 1944, il est interné le 29 mars 1944 au SL Schirmeck. Son parcours: Gageneau, Rastatt, Vorbrück-Schirmeck. Il est libéré le 23 novembre 1944 à Schirmeck.

GRATIEN Francis, né le 23 novembre 1925 à Rennes. Domicilié à Rennes. Arrêté à Rennes, il est déporté "NN" au Sonderlager Hinzert entre le 29 mai 1942 et le 10 septembre 1943. Autres lieux de déportation: Wittlich, Breslau. (Date de décès non porté sur l'acte de naissance)

GRATIEN Joseph, né le 18 mai 1907 à Rennes. Soudeur. Domicilié à Rennes. Le 21 janvier 1943, il est arrêté à Rennes par la milice pour avoir volé des vélos  où il travaillait pour le compte des Allemands à la Kriegsmarine, route de Lorient, destinés au maquis de Guipry Messac.. Condamné par un tribunal allemand à un an de forteresse le 20 mars, il est transféré à Fresnes le 18 avril 1944 puis est déporté le 22 avril 1943. Son parcours: Karlshure, Francfort-sur-le-Main ou Francfort-sur l’Oder, Breslau, Thorn, Posen, Königsberg , Danzig, Stuhm. Il est libéré le 11 janvier 1945. Source: AVCC Caen. Article.

GRIMBERG Moïse. Juif.  Fils de Sophie. Arrêté à Redon. Non revenu.

GRIMBERG née OJANSKI Sophie. Russe, née le 15 octobre 1868 à Grodno. Arrêtée à Redon, 10 rue Surcouf, le 9 octobre 1942. Déportée le 11 novembre 1942 par le convoi n° 45 parti de Drancy vers Auschwitz.

GRIMOUX François Joseph, dit Francis, né le 13 juin 1899 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté le 9 juin 1943 à Bréal-sous-Vitré pour avoir hébergé un Allemand et lui avoir prêté des effets civils. Il est condamné à trois ans de travaux forcés. Transféré le 24 novembre 1943 à Laval, il est déporté le 15 février 1944 à Bochum, puis à Dormundt. Il est libéré le 23 avril 1945 à Bochum.

GROUSSARD Joseph François, né le 4 mai 1904 à Luitré (Ille-et-Vilaine). Marié sans enfant. Ouvrier en chaussures aux Éts Bertin frères, rue Paul Féval jusqu'au 2 décembre 1942 et aux Éts. Barbier à partir du 3 décembre 1942. Résidant 19 rue Jeanne d'Arc à Fougères. Membre du réseau "Défense de la France". Arrêté le 15 décembre 1943 à Fougères (Ille-et-Vilaine), il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (Matricule 62493). Il décède le 27 août 1944 à Melk. (Source JO: 83-9/4/1994  ADIV 6ETP2/49).  Biographie

GROUSSE Maurice. Arrêté le 21 avril 1944 à Rennes. Déporté le 3 août 1944 de Rennes vers Belfort (Train dit de Langeais). Non identifié dans le livre mémorial.

GUEDO Fernand Prosper, né le 6 juillet 1905 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Célibataire. Cordonnier; domicilié 16 rue des Orières à Fougères.  Il entre dans le groupe de résistance F.T.P. de Fougères (Ille-et-Vilaine) en janvier 1943 et participe à la propagande anti-allemande par la diffusion de tracts et le "Pays Gallo", transport de matériel de propagande et matériel de guerre, entre Louvigné et Fougères (Ille-et-Vilaine). Il participe à de nombreux attentats (destruction des pylônes de la ligne à haute tension, Fougères Montbelleux alimentant la mine de wollfram, Feldgendarmerie de Fougères, voie ferrée Fougères Pontorson à Saint-Germain-en-Coglès, pylônes à Laignelet, co-auteur d'un cambriolage de mairie, de 2 attentats par explosifs et de l'incendie volontaire de la propriété du commandant ROHAN, délégué régional à l'information, propriété qui fut brûlée après avoir été mise à sac le 16 novembre 1943),). Il est arrêté le 2 décembre 1943 à Fougères  par la  S.P.A.C. (Service de police anti-communiste). Torturé puis incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est transféré à la prison de Laval le 24 décembre 1943.. Il est déporté dans "le train de la mort" du 2 juillet 1944  parti de Compiègne vers Dachau. (matricule 76907). Il décède le 15 octobre 1944 à Hersbruck (All).  Sources: ACP 27 P6 Caen - AD35 167J24 - ADIV 43 W 30..

GUEGUEN Ange Yves, né le 15 mai 1899 à Saint-Martin-des-Champs (29). Il est arrêté à Rennes le 5 septembre 1941 pour propagande anti-allemande. Condamné par la Cour spéciale de Rennes, à 15 mois d'emprisonnement et 1200 francs d'amende, il est interné dans les prisons de Rennes, Vitré, Fresnes, Poissy, Romainville et Compiègne pour être déporté vers le KL Buchenwald. Reenu des camps. Décédé le 31 août 1962 à Brest. (non identifié dans le mémorial des déportés de France). ADIV 43w30

GUEHENNEUX Louis, né le 28 janvier 1920 à Bréhan (56). Instituteur à l'école privée. Arrêté comme otage lors de la rafle de Guignen le 28 juillet 1944 et incarcéré au camp Margueritte, il est déporté lors du dernier convoi du 3 août 1944 vers Belfort. puis transféré le 29 août 1944 vers Neuengamme. (matricule 43926). Il décède le 24 mai 1945 en Suède (Avant le rapatriement)

GUELET Louis, né le 26 décembre 1921 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Maquisard chargé de surveiller le terrain d'atterrissage de Plédéliac des parachutistes. Arrêté le 1er octobre 1943 à Saint-Malo, il est déporté  de Compiègne le 27 janvier 1944 vers Buchenwald. (matricule 43829). Décédé en avril 1945 à Ellrich (All). (Source JO: 113-17 mai 1994) (AD35 167J24)

GUELFAND Samuel. Juif, Roumain, né en 1878 à Dvinsk Bolnik (URSS). Artisan fourreur à Dinard depuis le 13 décembre 1925, 20 rue de la Paix, (ou rue Levasseur selon MS) père de 2 enfants français, il est arrêté le 27 janvier 1943 à Dinard. Déporté par le convoi n° 47 de Drancy vers Auschwitz le 11 février 1943. (AD35 : 516 w 178 + mémorial Shoah)

GUELL MALE José, alias "Petit boulanger", né le 8 août 1918 à Lérida ou Alguaire (E). Il sert dans les F.F.I. du 1er juin 1943 au 23 mars 1944 (U.N.E. Saint-Malo). Arrêté par la Gestapo, il est déporté de Compiègne le 18 juin 1944 vers le KL Dachau (matricule 74288). Il est rapatrié le 12 mai 1945. (Source: ADIV35: 167 J 42/1)

GUELOU Ange, né le 23 octobre 1899 (de Rennes). Il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Libéré le 27 août 1944 à Belfort.

GUENARD Robert, né le 20 juin 1901 (ou 13 août) à Amiens (80). Arrêté à Saint-Malo, il est déporté «NN» de Paris, gare de l'Est le 6 janvier 1944 vers le KL Natzweiler.(matricule 6839). Autre lieu de déportation: Wohlau. Revenu.

GUERET Raymond François, né le 25 septembre 1922 à Trélazé (Maine-et-Loire). Employé de bureau. Domicilié à La-Vallée, commune de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). Il entre dans la Résistance en juin 1941 (distribution de feuilles clandestines, collage de papillons anti-allemands. Chargé de former un groupe à Mayenne avec M. Chemin, il détruit des munitions et fait sauter, avec son groupe, un bâtiment attenant à la caserne Mariotti. Une grande partie de son groupe est arrêté à la suite de cet attentat en mars 1942. Blessé lors d'une manifestation, il quitte Mayenne pour Rennes. Arrêté le 20 mai 1942, il est déporté  en Allemagne le 24 mai 1942 puis est transféré vers Dachau (matricule 49964). Rapatrié le 2 août 1945 en France.(ADIV35 167 J 42)

GUERIN Émile, né le 18 mai 1881 à Dannemois (75). Arrêté le 17 janvier 1944 à Saint-Servan, villa Massilia, La Rosaie, il est déporté «NN» le 13 janvier 1944 de Paris, gare de l’Est, vers le KL Natzweiler. (matricule 6972). Autres lieux de déportation: Wholau, Gross-Rosen. Non revenu

GUERINEL Michel François Pierre, né le 17 novembre 1920 à Saint-Marc-le-Blanc (Ille-et-Vilaine). Il entre dans le groupe de résistance de Bain-de-Bretagne F.U.J.F et participe à la propagande anti allemande par la diffusion de tracts. Il rejoint le maquis St-Marcel et participe aux opérations contre les unités allemandes. Suite à l'attaque du maquis, il se replie vers Messac où il est arrêté à Messac le 2 juillet 1944 avec deux de ses camarades, Gémin Jean et Yot Yves. Incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes il est dans le convoi de prisonniers parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. À Belfort, il est déporté le 29 août 1944 Neuengamme. (matricule 43928) où il décède le 1er avril 1945. Sources: ACP 27 P6 Caen - AD35 167J24.

 

 

 

GUERLESQUIN  André, né le 19 août 1926 à à Plourivo (22). Il entre dans le groupe de Résistance de Plourivo fin 1943 et rejoint le groupe F.T.P. de Rennes début janvier 1944. Il participe à la distribution de tracts et journaux clandestins et aux opérations contre les transports ennemis de la ligne Rennes-Redon. Sabotage de la ligne à haute tension Pont-Château-Rennes, quai de la Prévalaye. Il assure plusieurs missions entre les groupes de Rennes et Dinard-Saint-Malo et participe à l'attaque de la prison de Vitré le 30 avril 1944 où 47 patriotes furent libérées. Il participe aux opérations contre la Milice de La-Bouxière et à l'attaque de la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès. Il est arrêté par la Milice et la Gestapo le 20 mai 1944 à Rennes. Incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, puis à Angers puis Compiègne d'où il sera déporté le 2 juillet 1944 vers Dachau.(matricule 76913). Disparu. (AD35 167J24)

GUERRIER Joseph, né le 24 février 1889 à Ernée (53). Il est arrêté le 19 janvier 1942 à Saint- Malo alors qu’il travaillait sur un bateau assurant la liaison entre Saint-Malo, Granville et Jersey avec un groupe de marins appartenant au réseau Marland (Thelot, Duclos, Richard, Heilig). Il reste à la prison de Rennes jusqu’en juin 1942 (dernière correspondance de la prison de Rennes du 7 juin 1942) puis est transféré à Fresnes. Il est déporté "NN" de Paris, gare de l'Est vers Hinzert le 11juillet 1942. Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven, Wohlau, Gross-Rosen, Dora où il décède le 27 février 1915. (Sur une correspondance du 17 mai 1942 (prison de Rennes) il dit être suspecté d'être agent gaulliste et attend d'être jugé.)

 

GUERY Alfred, né le 20 septembre 1893 à St-Denis (75).  En mai 1941, il entre dans le groupe de résistance Front National, d'Isidore LEROUX, Paul CLEROT et Gustave COMESSIE et participe à la propagande anti-allemande, distribution de tracts, collages d'affiches sur les murs et aux sabotages de câbles téléphoniques allemands en novembre  et décembre 1941. Cafetier, 28 rue de Beaulieu, il est arrêté le 27 janvier 1942 à Paramé par la police spéciale de Rennes. Condamné à 18 mois de prison par le tribunal spécial le 24 février 1942 et interné à Rennes, il est ensuite déporté le 19 janvier 1944 de Compiègne vers Buchenwald. (matricule 40351). Il est rapatrié à Paris le 1er mai 1945. Officier de la Légion d'Honneur(Sources: ADIV35 167 J 42/2  - 6ETP2/48)

GUGUEN Pierre, né le 6 novembre 1923 à Rennes  (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 31 mai 1943 à Rennes pour actes de sabotages sur des portes de blockhaus et des boites de graissage de wagons. Surpris par un chef d'équipe allemand, il est remis à la Police du camp Pi-Park, il est emprisonné à  Jacques Cartier jusqu'au 10 juillet 1943. Transféré à Compiègne, il est déporté vers Buchenwald le 3 septembre 1943. (Matricule 20252). Il est libéré le 30 avril 1945 à Allach. Autres lieux de déportation: Laura (du 9 octobre 1943 au 12 avril 1945. Source: ADIV35 167 J42; archives de Caen.

GUIADER Émile, Alain, né le 28 octobre 1900 à Lambezellec (29). Domicilié 67 bd de la Tour d'Auvergne à Rennes. Arrêté le 8 février 1944, il est déporté "NN" de Compiègne le 28 juillet 1944 vers le KL Neuengamme. (matricule 39446). Autres lieux de déportation: Bremen (Brême)-Osterortet Sandbostel où il décède le 1er mai 1945.

GUIGON Jean, né le 16 mars 1914 à Toulon (Var). En congé d'armistice, reclassé à la sous-préfecture de Saint-Malo. Agent du réseau Buckmaster.  Arrêté par la Gestapo, le 18 janvier 1944 à Paramé, pour avoir hébergé des parachutistes américains. Incarcéré jusqu'au 23 février à Saint-Malo, il est transféré à la prison Jacques Cartier. Le 2 août 1944, il est embarqué dans le convoi à destination de l'Allemagne. Libéré le 26 août 1944 à Belfort. Croix de guerre avec étoile de vermeil. Source: DAVCC, Caen, 21P 621 472.  Article.

GUIHARD Jules, né le 18 janvier 1893 à Combourg (Ille-et-Vilaine). Marié. Mécanicien; domicilié rue de Chateaubriant à Combourg. Arrêté le 26 novembre 1943, avenue Chateaubriand à Combourg, il est interné à Jacques Cartier puis à Vitré, le 28 décembre 1943. Libéré lors de l'attaque de la prison de Vitré, il est repris par les gendarmes, conduit en prison à Angers. Il est déporté de Compiègne  le 2 juillet 1944 vers le KL Dachau. (matricule 76916). Il meurt à Allach, un commando de Dachau le 22 février 1945. Sources : ACP 27 P6 Caen - ADIV 167J24 ADIV 43 W 30.

GUILLARD Anne, née SCHAACK le 11 mai 1894 à Esch-sur-Aszette. (Femme de René). Elle entre en août 1942 dans le groupe de résistance du Front National de Saint-Malo. Elle apporte son aide aux patriotes recherchés par la Gestapo. Elle se trouve dans le maquis de Plédéliac (22) où elle aide la résistance en assurant les liaisons entre Dol, Saint-Malo, Combourg et le maquis de Plédéliac. Le 23 novembre 1943, en mission à Rennes, elle est arrêtée par la Gestapo, en gare de Rennes. Torturée, elle est incarcérée puis déportée de Paris, gare de l’Est, le 18 avril 1944 vers le KL Ravensbrück.(matricule 35364). Autre lieu de déportation:  Leipzig. Elle est rapatriée le 21 mai 1945. (ADIV: 167 J42 et 167 J 55)

GUILLARD René Ange marie, né le 3 août 1900 à Rennes. (Mari de Anne Guillard). Comptable. Domicilié à Paris. Il entre dans la Résistance, groupe F.N. de Saint-Malo et participe aux sabotages sur les chantiers TODT. Début 1943, il prend contact avec le groupe de Résistance FTP de Pontorson (50) et participe aux sabotages dans ce département. Le 4 septembre 1943, il rejoint le maquis de Plédéliac (22). Il assure l'entretien et le ravitaillement des hommes ainsi que la formation militaire des groupes. Il dirige les attaques contre les convois et délivres des faux papiers d'identité. Il établit et livre des plans de la défense côtière de Cherbourg et région Bretagne. Arrêté à Paris par la Gestapo le 23 décembre 1943, il est incarcéré à Fresnes. Transféré à Rennes, il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 (convoi dit de Langeais) vers Belfort. Le 26 août 1944 il est déporté  vers Natzweiler. (matricule 23900) puis est transféré vers Dachau le 6 septembre 1944 (matricule 102206). Autres lieux de déportation: Mauthausen , Melk. Rapatrié le 6 juin 1945, il est pensionné à 100. Il décède le 25 novembre 1948 à Paris. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV35 167 J42

GUILLARD Robert Félix, né le 2 janvier 1920 à Muël. Ancien lieutenant d'active, il appartient au réseau de résistance LIBE-NORD. Il est arrêté à Gaël le 25 mai 44 par la police allemande. Incarcéré à la prison Jacques Cartier, il est déporté dans le "dernier convoi" parti de Rennes début août vers Belfort puis transféré le 29 août 44 vers Neuengamme. (matricule 43964). Affecté au kommando de Wilhelmshaven. Il décède le 14 mai 1945 à Sandbostel (All.) - Une rue honore son souvenir à Gaël (Ille-et-Vilaine) - Mention "Mort en déportation" arrêté du 06/05/1994 - Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 3 p 275

GUILLAUDEU Catherine, née MAYER le 21 juillet 1891 à Chauvoncourt (Meuse). Elle aide dès le début de l'occupation, des prisonniers à s'évader. Gérante d'un café "A la descente du Verger", 38 avenue du Mail à Rennes. On y fabriquait de fausses cartes d'identité, on y imprimait des tracts et on entreposait des tracts. Elle assure le service de renseignements  et héberge des responsables régionaux de la Résistance à son domicile qui est l'entrepôt du matériel. Elle est arrêtée le 14 septembre 1943 par la Gestapo et est torturée par la  S.P.A.C. (Service de police anti-communiste) à la prison Jacques Cartier. Condamnée par la Feldgendarmerie à 4 ans de prison le 24 janvier 1944 pour propagande anti-allemande. Elle est déportée le 12 mars 1944 à Waldheim en Haute-Silésie dans une prison. Elle est libérée le 4 mai 1945 par les Russes et rapatriée à Rennes le 30 mai 1945. Chevalier de la Légion d'Honneur. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 167 J 42. ADIV 167 J 49-5. Non identifié dans le livre mémorial des déportés de France. Signalement fait.

GUILLEMOT Roger Marc Antoine, né le 2 décembre 1914 à Lorient (56). Élève mécanicien à la SNCF, marié à Alice Lepuil. Il appartient au groupe de Résistance O.S. du Front National de Rennes et participe et participe au triangle de direction et à l'organisation des groupes Pierre Geffroy et Jean Jaffres, à l'impression du matériel de propagande, tracts et journaux clandestins qu'il distribuait dans les ateliers et dépôts de la S.N.C.F. Arrêté à son domicile, 39 rue Le Chapelier à Rennes par la S.P.A.C, le 17 février 1944, il est transféré à Compiègne le 29 juin 1944, puis est déporté le 28 juillet 1944 vers Neuengamme. Il décède le 14 janvier 1945 à Dachau (All.). Source: ACP 27 P6 Caen- JO:142-21/6/1994 - ADIV 167J24.

guillemotoGUILLEMOTO Rogatien, né le 11 janvier 1905 à Batz-sur-Mer (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Gendarme, engagé dans les Forces Françaises Combattantes (F.F.C.) Il fait partie du réseau Buckmaster de Martigné-Ferchaud où il est agent de renseignements et de protection des terrains de parachutage. Arrêté le 8 octobre 1943 à Martigné-Ferchaud, il est interné à Rennes dans la prison Jacques Cartier. Le 21 mai 1944, il est déporté vers le Neuengamme. (matricule 30425). Autre lieu de déportation: Fallersleben. Libéré par les Américains, le 2 ami 1945, il est hospitalisé à Ludwigslust. Il décède le 31 mai 1945. Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 6ETP2/49. Document

GUILLERM Valentin Marie, né le 5 mars 1906 à Lambezellec (29). Marié, 1 enfant. Ajusteur à la SNCF. Domicilié rue de la 87ème Division Territoriale à Rennes.  Arrêté le 11 décembre 1943 à Rennes suite à une dénonciation, pour activités de sabotage et distribution de tracts clandestins, et incarcéré à Laval le 28 décembre 1943, il est déporté NN de Compiègne vers Neuengamme le 4 juin 1944. (matricule 34801). Décédé le 24 septembre 1944 à Watenstedt. Croix de guerre avec étoile de bronze. Homologué au grade d'adjudant. Sources: ACP 27 P6 Caen - ADIV 167J24. ADIV 43 W 30. ADIV 6ETP2/49.

GUILLON Henri Camille alias CAM est né le 31 juillet 1885 à Sancoins (18). Tapissier décorateur. membre du réseau "Armée des Volontaires" depuis décembre 1940 comme agent P2. Il participe au sauvetage d'aviateurs alliés avec sa femme Jeanne et son fils aîné Roger Henri . Il a été arrêté avec sa femme le 8 avril 1943  et conduit au château de la "Motte aux Chanceliers" à Rennes, par la Gestapo, puis incarcéré à la prison Jacques Cartier. Il est déporté "NN" le 22 juillet 1943 de Paris, gare de l'Est vers le camp d'Hinzert. Il est libéré le 26 mars 1945 à Rollwald. Croix de guerre étoile vermeil, Medal of Freedom. Source: ADIV 6ETP2/49

GUILLON Jeanne Lucie est née DELAUX le 7 janvier 1889 à Bresles (60). Elle a été arrêtée avec son mari Camille, le 8 avril 1943  et conduite au château de la "Motte aux Chanceliers" à Rennes, par la Gestapo, puis incarcérée à la prison Jacques Cartier. Déportée "NN" le 8 juillet 1943. Les lieux de sa déportation: Aix-la-Chapelle, Flussbach , Köln , Breslau, Ravensbrück, Mauthausen, Bergen-Bergen où elle décède en avril 1945. Croix de guerre étoile vermeil, Medal of Freedom. Source: ADIV 6ETP2/49

GUILLON Marcel, né le 5 juillet 1909 à Royan (17). Cimentier. Domicilié à Rennes. Arrêté  à Rennes le 27 mai 1942, il est déporté  «NN» le 25 juillet 1942 de Paris, gare de l’Est vers Hinzert. Son parcours: Wittlich, Wohlau, Breslau, Brieg, Flossenbürg où il décède le 15 avril 1945. Source: Fichier de Caen.

GUILLON Roger Henri, né le 10 janvier 1911 à Paris. Tapissier décorateur. Domicilié à Rennes. Résidant 4 rue de la Lotte Fablet. Arrêté le 9 avril 1943 à Rennes, il est déporté "NN" le 22 juillet 1943 de Paris, gare de l'Est vers Hinzert. Il est libéré le 29 avril 1945 à Dachau. Medal of Freedom. Sources: Fichier de Caen. ADIV 6ETP2/49

GUILLOPE Roger, né le 22 juillet 1902 à Rennes. Célibataire. Hôtelier. Arrêté le 23 avril 1943 à Saint-Malo, rue des Cordiers, bar du Mouton blanc, il est déporté de Compiègne le 3 septembre 1943 vers le KL Buchenwald. (matricule 20599). Autres lieux de déportation: Dora, Oranienburg. Revenu.

GUILLOTIN Roger, né  12 mai 1924 à Paris. Arrêté le 26 décembre 1943  à Plélan-le-Grand, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers le KL Buchenwald. (matricule 43470). Revenu.

GUILLOUX Jean-Pierre, né le 31 décembre 1921 à  St-Pierre-de-Plesguen (Ille-et-Vilaine). Domicilé à Courtoisville. Arrêté le 23 avril 1943 à Saint-Malo, il est déporté de la prison de Troyes le 14 mai 1943 vers celle de Fribourg-en-Brisgau. Son parcours: Kislau, Dieburg-Rodgau ou Rollwald ou Nieder-Roden où il est libéré en mars 1945. Source: Fichier de Caen.

GUION Jules, né le 25 septembre 1920 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté à Guichen début mai 1944 par la Milice. Il est déporté de Rennes début août vers Belfort, puis est transféré ver le KL de Neuengamme le 29 août 1944. (matricule 43796). Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Rescapé.

g-b.gif (311 octets)    h-b.gif (328 octets)   dr-b.gif (310 octets)

Ces listes sont incomplètes et peuvent comporter des inexactitudes. Les personnes pouvant relever des erreurs ou donner des informations complémentaires sont invitées à le faire savoir.

Autres sources:
Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 :
http://www.fmd.asso.fr/.
http://www.mortsdanslescamps.com/general.html
http://www.bddm.org/liv/index_liv.php
Editions Tirésias:  http://www.editionstiresias.com/pages/catalogue.php?cat=2&limite=10

Le Mémorial de la déportation des juifs de France, Beate et Serge Klarsfeld, Paris 1978
La mémoire retrouvée des républicains espagnols


Connaissance de la Résistance | Réglement des camps | Carte des camps | Mémorial des déportés | Liste des déportés d'Ille-et-Vilaine

Contact de l'administrateur du site 

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)plan-du-site.gif (1231 octets)