Nous recherchons des témoignages, des documents  ou des photos sur ce résistant

Plan du site-Liste des biographies

Marcel ROUAULT

Résistant

          Marcel Rouault est né le 10 février 1908 à Breteil et il habite à La Brohinière en Ille-et-Vilaine.  

         Quand les Allemands envahissent la France en 1940, il a 32 ans et il a beaucoup de mal à supporter ces occupants. 

         Le 1er Janvier 1941, il entre dans le groupe de Résistance  de La Brohinière sous les ordres de Monsieur Beaugendre.  

-         Il participe aux sabotages des transports de la SNCF par le déroutage des wagons de marchandises en direction de l’Allemagne. 

-         Suite à un sabotage dans la nuit du 13 au 14 octobre 1941, un train de matériel déraille en gare de La Brohinière. Avec ses camarades, il s’empare de 18 tubes de rechange de canon DCA qu’il camoufle dans les WC de la gare.  

-         Suite à un autre sabotage sur une plateforme de wagon à La Brohinière, il enlève les pièces de réglage qui fixent un canon de la marine sur une plateforme. Ce canon tombe près de la gare de L’Hermitage après avoir buté dans le pont près de la gare.  

-         De janvier 1941 à mars 1944, un certain nombre de sabotages ont été commis par le groupe.  

-         A partir de juin 1944, il participe au sabotage de la réserve d’eau de la gare de La Brohinière. Or, pour faire rouler les trains à vapeur, il faut du charbon mais il faut aussi de l’eau. Les conducteurs font le plein d’eau dans certaines gares. S’il n’y a plus d’eau dans la citerne, les trains ne peuvent plus rouler.  

-         Le 20 juin 1944, 14 jours après le débarquement en Normandie, alors que les Allemands essaient de rejoindre la Normandie pour refouler les Alliés vers la mer, il participe avec le groupe à l’attaque de plusieurs convois, dans la région de Montauban de Bretagne. 28 Allemands sont capturés et faits prisonniers. 

-         Dès la libération de Rennes et de sa région, il s’engage dans la Compagnie FFI du commandant Meunier pour continuer à libérer la France.  

-         Il est démobilisé le 23 septembre 1944 et il rentre dans son foyer.

 

Renée Thouanel-Drouillas

 Sources : Archives départementales d’Ille-et-Vilaine. Fonds Pétri. N° 167J54.