Robet Luc résistant déporté.

(1913 1992)

Nous recherchons des témoignages, des documents  ou des photos sur ce résistant

Plan du site-Liste des biographies

ROBET Luc, né le 17 décembre 1913 à Lisbonne (Portugal). Membre du réseau Hector (du colonel Heurtaux) après sa démobilisation en novembre 1941, il devient chef départemental Finistère du Réseau ORA. Adjoint de Guy Faucheux , chef régional de Turma-Vengeance en Bretagne.Membre du réseau Alliance. Agit sous les noms de Fanch le Gavre et Fanch Kergoat. Arrêté le 20 janvier 1944 à Rennes avec André de FRESLON de la FRESLONNIERE. Torturé à la prison Jacques Cartier. Déporté le 29 mai 1944 à partir de Compiègne au camp de Neuengamme. (matricule 30383). Il adopte le pseudonyme de Tristan. Libéré le 2 mai 1945 à Wöbbelin.. Autre lieu de déportation: Fallersleben-Laagberg. Rentré en juillet 1945 à Douarnenez.  Maire de Poullan-sur-Mer  entre 1959 et 1977. Décédé le 11 août 1992 à Poullan-sur-Mer (29).


Extrait du Décret en date du 13 mai 1946 publié au J.O du 7 juillet 1946.

Promotion et nomination dans la Légion d’Honneur.

Article 1er Sont promus ou nommés dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur :

AU GRADE DE CHEVALIER

ROBET Luc, Ignace, Pierre, Marie. Capitaine.


Doué d’une énergie sans limite et d’une foi totale dans la renaissance française, a été l’un des premiers artisans en Bretagne du Mouvement HEURTEAUX dès la fin de l’année 1940.
Grâce à une volonté soutenue et à un mépris total du danger, a su grouper autour de lui, dans le Finistère sud, un nombre très important de résistants.
Organisant la recherche de renseignements concernant les forces allemandes, préparant le recrutement et l’encadrement des formations appelées à participer au soulèvement contre l’envahisseur est resté au premier rang des organisateurs de la résistance en Bretagne.
Arrêté par la Gestapo le 19 janvier 1944 à Rennes, torturé au cours de 17 interrogatoires, a refusé de donner à l’ennemi le moindre renseignement, faisant preuve d’un courage et d’un cran admirables.


Par le Président du Gouvernement provisoire de la République,
Le Ministre des Armées
Signé E. Michelet
F. Gouin

 

 

    Plan du site

Sources:
1 Mémoire de Granit