René Perrault  mort en déportation

(1919 1942)

Nous recherchons des témoignages, des documents  ou des photos sur ce résistant

Plan du site-Liste des biographies

perrault400.jpg (44012 octets)Ajusteur à la SNCF, René Perrault est né à Segré dans le Maine-et-Loire, le 21 octobre 1919.

Il passe son enfance à Rennes, où il demeure avec ses parents -rue de la Poterie- il est élève de l’école primaire du Boulevard Laënnec, puis de l’Ecole d’industrie où il passe avec succès son C.A.P et son brevet industriel.

Dés avant la guerre, il est secrétaire des Jeunesses Communistes d'Ille-et-Vilaine et c'est tout naturellement qu'il entre dans la Résistance dès juin 1940 et fait de la propagande anti-allemande.

En août 1940, il organise des groupes de jeunes pour le sabotage et le 25 octobre, provoque la rupture de câbles téléphoniques allemands à la SNCF

Le 30 novembre 1940, il est convoqué par le commissaire Morellon qui le menace mais continue néanmoins son activité, réalisant plusieurs sabotages de janvier 1941 à fin mai 1941.

Le 22 juin 1941, il est arrêté à Rennes, par la Gestapo, sur son lieu de travail, interné à la prison Jacques Cartier, dirigé sur Compiègne, puis déporté au camp polonais d'Auschwitz-Birkeneau le 6 juillet 1942 (convoi des "45000" il y mourra le 2 octobre 1942.

René Perrault a été nommé sergent au titre de la Résistance Intérieure Française la Croix de Guerre lui a été décernée à titre posthume.perrault2.jpg (21544 octets)

 Son nom a été donné à une rue de Rennes, quartier de Saint-Hélier - perpendiculaire à la rue de Châteaugiron, non loin du carrefour des rues de Vern et de Châteaugiron

(ADIV 167 J 27/1)

Biographie de Memoire-vive.net

   
Sources:
1 Mémoire de Granit