Plan du site - Liste des biographies

Nous recherchons des témoignages write5.gif (312 octets)

François Lambert, fusillé à la Maltière, le 23 juin 1944

 

Né le 5 février 1923, à Ernée (Mayenne)), François Lambert rejoint le groupe de Résistance FFI d’Ernée, au mois de mai 1994. Il est l’artisan de son organisation. Le 28 mai, il rejoint le maquis de Larchamp, suivant les instructions de Guy Bellis et de Ruffault, responsable de Fougères.

Ce camp est destiné à recevoir des parachutistes et de nombreux maquisards d’Ille-et-Vilaine. Le 9 juin 1944, François Lambert fait partie du groupe, composé de Guy Bellis, Marcel Boulanger, Michel Huguet et Roger Launay, à l’origine de l’attaque  contre le garage de la feldgendarmerie de Fougères. A l’issue de ce coup de force, il est arrêté et interné à la prison Jacques Cartier de Rennes. Le 22 juin 1944,  le tribunal militaire allemand de Rennes prononce sa condamnation à mort comme franc-tireur. Il passe la nuit du 22 au 23 au mitard avec ses camarades.

Le 23 juin, il est fusillé, comme ses camarades, à la Maltière, à Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes.

Son nom a été oublié dans le dictionnaire, pourtant remarquable, « Les fusillés (1940-1944) », paru aux Editions de l’Atelier en 2015.  

Daniel Heudré

    
      
Sources: