Ed: 14/03/2017

g-b.gif (311 octets)

Henri JAN, un réfractaire au STO, arrêté à Rennes (Ille-et-Vilaine)

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur la Résistance en Ille-et-Vilainewrite5.gif (312 octets)

 

Henri JAN est né le 3 octobre 1922 à Rennes. Cimentier coffreur, il est domicilié à Rennes, 25 rue Robiquet. Concerné par la loi du 16 février 1943 instituant le STO (Service du travail obligatoire) et imposant aux jeunes gens nés entre 1920 et 1922 d’aller travailler en Allemagne, Henri Jan choisit de ne pas partir. Il est arrêté une première fois le 19 novembre 1943 par la Gestapo, comme réfractaire. Il est incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes jusqu’au 31 mai 1944. Il est interpellé, une seconde fois, le 21 juin 1944,  après dénonciation de Claude Caravel, agent de la Gestapo introduit dans son groupe de Résistance. La date de sa libération n’est pas connue.

Source: DAVCC, Caen.

 

Daniel Heudré