Je recherche tout témoignage sur des faits de Résistance en Bretagne avec documents

- Liste des biographies

Jean GUIGON, arrêté à Paramé  et incarcéré à Saint-Malo en 1943

Pour l’aide apportée à des parachutistes américains

 

Jean, Henri Guigon est né à Toulon (Var), le 16 mars 1914. À partir du mois de mars 1943, il est membre du réseau Oscar Buckmaster. Au moment de son arrestation, il est domicilié à Paramé et se trouve en congé d’armistice, reclassé à la Sous-Préfecture. Il héberge des parachutistes américains et leur fournit une aide, en liaison avec son beau-père. Le 18 janvier 1944, à 18h,  après dénonciation, il est arrêté  rue Ange Fontan,  par deux hommes de la SD et quatre Feldgendarmes et emmené en voiture, au siège de la Gestapo, la villa des Quatre Vents. Sont impliqués dans la même affaire Dubois, le capitaine de Gendarmerie et Louradour, le commissaire de Police.

Jean Guigon est incarcéré à la prison de Saint-Malo du 18 janvier 1944 au 23 février, puis à la prison de Rennes du 23 février au 2 août. Il est ensuite dirigé au Fort Hatry, à Belfort. Il est libéré le 27 août 1944.

Aussitôt après, il reprend du service dans l’Armée.

Pour son engagement, il obtient la Croix de Guerre avec étoile de Vermeil et la médaille d’Argent de  la Reconnaissance Française.

 

Daniel Heudré

Source: DAVCC, Caen, 21P 621 472

28/02/2017