Liste des biographies

 

Jean Guérillon 1925 - 1944

 

 

Jean GUERILLON est né le 4 septembre 1925 à Pléchêtel, parents domiciliés La-Lande-aux-Planches à Janzé. Il entre dans la Résistance le 1er août 1943. Pseudonyme Jean. Matricule: 10084. Grade: Sous-lieutenant en date du 16 juillet 1944.

Activités:

Le 1er août 1943

Il prend contact avec René BREJON, pseudo Charles. Il organise un groupe du Front national à Pléchâtel.
Il participe à la distribution de tracts anti allemand, fait de la propagande contre le S.T.O. et établit de fausses cartes d'identité, étant secrétaire de mairie.
Il participe à la récupération de titres d'alimentation pour les réfractaires et maquisards, et leur délivre des cartes d'alimentation à cet effet.


En février 1944

Il participe avec le groupe F.T.P. au déraillement de Pléchâtel où de nombreux wagons et la locomotive sont endommagés. Arrêt du trafic de 48 heures.

En mars 1944

Il participe avec le groupe F.T.P. au déraillement du tunnel de Saint-Senoux. Machine et wagons endommagés. Arrêt du trafic pendant 48 heures.

A Guichen, il participe au déraillement d'une locomotive et de plusieurs wagons. Arrêt du trafic de 24 heures.

Il participe à deux déraillements à Saint-Senoux et Langon, où de nombreux wagons et locomotives sont endommagés. Arrêt du trafic pendant 72 heures.
Il participe avec le groupe à plusieurs destructions de pylônes(6) à Goven, Guipry, Chavagne, Avessac.

Il prend part à l'attaque à la bombe du R.N.P. de Saint-Malo causant de nombreux dégâts à cet immeuble occupé par les Allemands.

Il est arrêté par la milice à Dinan et incarcéré à la prison de Dinan.

Le 4 avril, il est libéré par les groupes F.T.P. de Dinan-Dinard.

Il participe à l'attaque de la distillerie Bosuer à Saint-Malo, fabriquant de l'alcool pour l'occupant. 20.000 litres d'alcool sont détruites et 2 millions de dégâts. Usine inutilisable.

Il participe à l'attaque contre les pylônes de la ligne haute tension Pontchâteau-Rennes à Goven, Pléchâtel et Langon.

En juillet 1944

Il participe à la récupération par deux fois d'explosifs à la mine du Teillay. Ces explosifs serviront à confectionner des mines pour les attaques de convois.

Il participe à l'attaque de plusieurs convois sur les routes de Bain-de-Bretagne- Rennes, Bain-de-Bretagne-Châteaubriand, Rennes-Lohéac.

Il participe à l'attaque d'un convoi au lieu dit" 4 vents" à Bain-de-Bretagne.

Il participe au déboulonnage de la voie ferrée Rennes-Redon au pont Droullin et Beslé. 22 mètres sont enlevés ce qui occasionne le déraillement d'une locomotive qui reste pendant 8 jours sur la voie bloquant cette ligne.

Il participe au nettoyage du secteur du d'Ille-et-Vilaine. Capture de soldats allemands, attaques de convois en retraite.

Il est tué au combat le 6 août 1944 à Saint-Anne-sur-Vilaine.

 

Source: ADIV 167 J

 

  accueil-mdg1.gif (1380 octets)