Je recherche tout témoignage sur des faits de Résistance en Bretagne avec documents

- Liste des biographies

Philémon FORESTIER résistant né à Saint-Nicolas-de-Redon

Libéré de la forteresse de Belfort

 

Philémon FORESTIER est né le 5 juin 1883 à Saint-Nicolas-de-Redon (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Entré dans la Résistance en juin 1943, il appartient au groupe Front national de Redon (Ille-et-Vilaine).

Ses activités consistent à diffuser des tracts et des journaux clandestins, à héberger des réfractaires au STO (service du travail obligatoire), instauré par la loi du 16 février 1943,  et des FTPF, à leur fournir des armes  et apporte son aide dans le service de renseignements afin de permettre aux patriotes d'assurer leur mission. Il est arrêté par la Gestapo, à Saint-Nicolas-de-Redon, le 29 mai 1944.

Incarcéré à Jacques Cartier le 31 mai 1944. Le 2 août 1944, il se trouve dans le convoi de prisonniers politiques à destination de l’Allemagne.

Il bénéficie d’une libération d’un groupe de prisonniers à Belfort le 26 août 1944. Aidé par le Secours national, le groupe est dirigé vers Giromagny à 15 km de Belfort. Logé par la population patriote, il réussira  avec 7 autres prisonniers (Rosalie ROUAULT, Mariei CAHOUR, Prosper BREVET, Alice DUCHENE, Angèle DEPLANTAY et Juliette LE FLOCH) à passer en  Suisse à Delle le 16 octobre grâce à Madame MORANDINI (arrêtée le même jour lors de son passage le 16 octobre 1944. 

Dirigé quelques jours plus tard vers la zone libérée à Pontarlier il est rapatrié le 25 octobre 1945 à Redon.

 Sources: ADIV 6ETP2 - 43 ; 167 J 45; 167J 31/2.. DAVCC Caen : 21 P 607370

 

Daniel Heudré

   

04/03/2017