Plan du site-Liste des biographies

René DEDIENNE, un des créateurs du Réseau Les Flèches noires

Déporté en Allemagne

 

René Dedienne est né le 10 juin 1924 à Mayenne (Mayenne). Il exerce le métier de boulanger. Avec Charles Sindic, il est le créateur en 1940 du Réseau « Les Flèches noires », instauré à Mayenne. Les activités du Réseau sont diverses : distribution de tracts, dépôts d’armes, réunions clandestines et aide à l’évasion pour des prisonniers français. René Dedienne essaie de recruter des jeunes patriotes en vue de libérer le territoire français.

Le réseau est démantelé en novembre 1941 par la Sipo-SD. Les premiers résistants, dont le fils de Charles Sindic, sont arrêtés le 20 novembre. Deux jours plus tard, le 22 novembre, René Dedienne est, à son tour, arrêté par la Feldgendarmerie. Il est condamné à 5 ans de prison par le Tribunal Militaire d’Angers. Il est enfermé à la prison de Rennes, puis à Laval du 22 novembre au 29 mars 1942. Il est enfin transféré le 30 mars 1942 à la prison de Fresnes.

Dedienne est déporté en Allemagne, à Kalrshure, Sarrebrück, Ludwigshafen, Frankenthal et Kaisheim. Il est libéré le 25 avril 1945 et rapatrié le 15 août 1945. Du Réseau « Les Flèches noires », 3 camarades de Dedienne (Joseph Peignaud, François Chemin, Charles Sindic fils) sont fusillés par les Allemands, le 2 mars 1942, dans la clairière de Belle-Beille à Angers (Maine-et-Loire).  Est fusillé  le 31 mars 1942 à Saint-Roch (Indre-et-Loire), un autre camarade de Dedienne, Paul Derouet. Le Réseau de Mayenne, vite démantelé suite à une dénonciation, voit ses membres promis à la mort ou à une longue déportation. Dedienne, revenu chez lui, exercera comme facteur des PTT à Mayenne.

Source : DAVCC, Caen- Mémoire de guerre Bretagne.

Daniel Heudré

haut2.gif (219 octets)

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)

15/03/2017