Liste des biographies

 Bernard DANET

Résistant Déporté (1920 1944)

img151.jpg (52524 octets)

Bernard DANET  est né le 17 mai 1920 à Beslé-sur-Vilaine (Loire-Atlantique).
Il entre en décembre 1943 dans le groupe de résistance de la section FFI.de Beslé-sur-Vilaine.

Il participe aux faits suivants :

  • Sabotage de la voie ferrée le 9 juin 1944 au viaduc de Droulin ( sur la Vilaine entre Langon et Beslé) , qui provoquera le déraillement d'une locomotive le lendemain.

  • Sabotages de la ligne de Massérac le 17 mars 1944, et d'Avessac en mai 1944.

  • Sabotages des pylônes de la ligne de haute tension Pont-Château Rennes à :
    - La Chapelle Sainte Melaine (Ille-et-Vilaine)
    - Langon (Ille-et-Vilaine)
    - Beslé-sur-Vilaine (Loire-Atlantique) de mars à juin 1944.


Il a été arrêté le 25, 27 ou 30 juin 1944 à son domicile de Beslé-sur-Vilaine par la gestapo sur dénonciation. (3 dates différentes sur les différents papiers officiels).
Suite à son arrestation il a été emmené à Redon ou il serait resté une semaine du 25,27 ou 30 Juin 1944 au début de Juillet 1944.
Interné au camp Marguerite à Rennes du début juillet 1944 au 3 Août 1944 sous le matricule 903.
Deux lettres manuscrites au crayon de bois sont parvenues à sa mère avec comme date le 17 et 20 Juillet 1944 écrites du camp Marguerite.
Ces deux lettres mentionnent le fait qu'il est compagnie de Mr Baudu Pierre.

Le 3 août 1944 il est déporté de Rennes vers Belfort la veille de la libération de Rennes avant d'être transféré en Allemagne.

map-convoi -600.jpg (15063 octets)

Itinéraire du convoi:

Jeudi 3 août 1944

Départ à 6h00 du matin du camp Marguerite par le dernier convoi de Rennes dit "Train de Langeais"
8h00 arrêt en gare de Redon, départ vers Nantes à 12h00.
De 15h00 à 19h00 arrêt en gare de triage de Nantes.
21h00 départ de Nantes.
En soirée le convoi est en arrêt en gare de Doulon.
23h00 le convoi repart vers Segré.

Vendredi 4 Août 1944

4h00 du matin départ du 2ème convoi de Saint-Jacques de la Lande.

Samedi 5 Août 1944

16h00 au Lion d'Angers constitution d'un convoi unique vers Angers.
Soirée du Dimanche 5 Août arrêt de quelques minutes à Angers.
22h30 arrêt à Saint Martin La Place.
24h00 5 évasions après Saint Martin La Place.

Dimanche 6 Août 1944

En soirée mitraillage par l'aviation anglaise du convoi a Langeais. De nombreuses évasions.

Lundi 7 Août 1944

8h00 Les prisonniers après 28 Km à pied arrivent à la gare de triage de Saint Pierre des Corps après avoir fait une pause de 4 heures dans la nuit (3 à 7 h).
22h00 le convoi repart en direction de Vierzon.
23h00 évasion après Vierzon de 6 prisonniers

Mercredi 15 Août 1944

Arrivée au Fort Hatry de Belfort

Mardi 29 Août 1944

Départ du Fort Hatry de Belfort par le convoi N° 453 avec 702 prisonniers dont 639 français.
(Matricule 43475 à 44334).

Vendredi 01 septembre 1944

Arrivé au KL de Neunengamme sous le matricule 44233, affectation au kommando Wilhemshaven

Dans la nuit du dimanche 03 au lundi 04 septembre 1944


Affectation au kommandoWilhemshaven sur l'estuaire de la Wesser ou les détenus travaillent dans les ateliers de la Kriegsmarine, mais également à toutes sortes de tâches : transports de matériaux, déblaiements, corvées de nettoyages.


Vie du Kommando Wilhemshaven

La journée de travail est de 12 heures avec une pause d'une ½ heure le midi pour ingurgiter une maigre pitance. Tous les jours même le dimanche, debout à 4 heures, toilettes sans savon, latrines vite fait, ensuite dehors par n'importe quel temps. Distribution et pas tous les jours du quart de café.
Rassemblement sur la place d'appel par block, ils nous comptent, nous recomptent et nous recomptent, toujours au garde à vous et c'est le départ pour l'usine tête droite et au pas cadencé, 4 à 5 Km à faire à pied en partie dans la boue du chemin.

A 7h00 nous devons être au travail.
Le soir à 19h00, regroupés par ateliers, nous retournons au camp.
Il faut marcher au pas et par cinq.

Le mardi 27 mars 1945
En début d'après-midi plusieurs formations de bombardiers détruisent pratiquement tout l'arsenal.

Devant l'avance des alliées le kommando de Wilhemshaven a été évacué.

img152.jpg (61134 octets)

Le mardi 3 avril 1945, un convoi de wagons à bestiaux à destination de Neuengamme est formé ou sont entassés 400 malades ou inaptes à la marche. Bernard Danet  fait parti du transport des 400 malades partis par le train le mardi 3 avril 1945 et qui a connu le 7 avril la tragédie de Lunenberg
(Bombardement par les alliées du convoi dans la gare de Lunenberg).
Arrivé au camp de Bergen-Belsen en compagnie des rescapés et notamment de M. Baudu Pierre de Langon (arrêté en même temps que mon oncle par la gestapo).
Bernard Danet et Baudu Pierre ont participé au transport des corps dans les fosses communes à camp de Bergen-Belsen.

Son état de fatigue fait qu'il décède le vendredi 13 avril 1945.

Le camp de Bergen-Belsen a été libéré par les Anglais le dimanche15 Avril 1945.

Sur le convoi de 400 malades seul 4 ou 5 personnes sont rentrées en France dont M. Baudu Pierre.

Notice biographique de Bernard Thuon

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)