Je recherche tout témoignage sur des faits de Résistance en Bretagne avec documents

- Liste des biographies

Alfred BEAUDIN, un résistant atypique d’origine allemande

 

Alfred, Raoul BEAUDIN (nom patronymique : Bodenheimer) est né à Mannheim (Allemagne), le 25 octobre 1923. Célibataire, journaliste,  il entre en Résistance le 12 décembre 1942 et sera très actif jusqu’au 15 février 1944.  A partir de ce mois de  décembre 1942, il devient l’agent de liaison et le secrétaire de Jean Rochon, membre du Directoire Régional des Mouvements de Résistance pour la région de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Rochon est le premier artisan du journal clandestin Libération ; il a été aussi une figure  honorée par Raymond Aubrac.

Le 15 février 1944, il est arrêté par la Gestapo, à Clermont-Ferrand.  A huit heures du matin, Mathieu et quatre autres membres de la Gestapo débarquent à son domicile, accompagnés par un résistant qui a été l’un de ses chefs. Beaudin est réfractaire, au moment de son interpellation. Il est interné à Clermont-Ferrand, puis à Compiègne. Le 10 mai 1944, il est déporté à Buchenwald (Allemagne) sous le pseudonyme de Gilbert Delorme, né à Beauvais (Oise) et domicilié  à Beaumont (Puy-de-Dôme).  Il porte le matricule 52 305. Il est ensuite déporté à Salzbourg (Autriche), en avril 1945.

Le 8 mai 1945, il est libéré par les troupes alliées à Salzbourg et rapatrié le 17 juin 1945. Il demande la nationalité française et obtient la naturalisation, le 26 février 1946. Les documents concernant ses activités de Résistance mentionnent le nom de Beaudin.

Médaillé de la Résistance - Croix de Guerre - Chevalier de la Légion d’Honneur pour faits de Résistance.

Source: DAVCC, Caen, 21 P 704 810

Daniel Heudré

01/03/2017